Aleteia logoAleteia logoAleteia
Samedi 20 août |
Saint Bernard de Clairvaux
Aleteia logo
Belles Histoires
separateurCreated with Sketch.

À Laval, un projet pour unir les générations au cœur de la ville

Intergénérationnel-Crédit-Louise-Vittori-2.jpg

Louise Vittori

Pierre-Antoine Belley - publié le 24/04/22

Unir sur un même site des pôles de vie commune à toutes les générations. C'est l'esprit de l’Espace Saint-Julien, lieu de vie intergénérationnel à Laval.

Aucun être vivant n’est autant dépendant de son semblable que ne l’est l’homme. Il est, disait le Philosophe, « naturellement sociable » et l’affirmation est lourde de sens. On pourrait dire que Dieu l’a créé pour être « altero-centré », tourné vers l’autre. Elle est si vraie cette dépendance dès les premières et longues années de la vie humaine ! Elle se vérifiera à chaque étape de la vulnérabilité d’une personne. « Sans moi, vous ne pouvez rien faire » dit Jésus (Jn 15, 5). Nous pourrions aussi et indissociablement le dire de notre « prochain » : « Sans notre semblable, nous ne pouvons rien faire. » En quelque sorte, le créateur nous a voulus naturellement dépendants des autres. Sans l’autre (nos parents, nos éducateurs), nous n’aurions pas survécu. Sans amis, à toute étape de la vie, il est douloureux voire impossible de survivre. Sans époux, épouse, enfants ou personnes à qui d’une manière ou d’une autre nous donnons notre vie, nous ne pourrions pas vivre. L’autre a cette vertu de me donner la grâce de sortir de moi-même car je reçois de lui et je me donne à lui. En étant centré sur l’autre, je cesse d’être égocentré. Quel service nous rend « l’autre » ou selon l’expression biblique « notre prochain » !

Un style général de relations

« Imaginons une ville dans laquelle la convivence des divers âges fasse partie intégrante de la conception globale de l’habitat. Pensons à la construction de relations affectueuses entre la vieillesse et la jeunesse qui rayonnent sur le style général des relations. Le chevauchement des générations deviendrait une source d’énergie pour un humanisme réellement visible et vivable. » Ce vœu que le pape François formule dans une récente catéchèse peut paraître bien utopique et très pieux. Il ne l’est pas en tout cas pour les nombreux bénévoles de l’Espace Saint-Julien à Laval. Sans avoir la prétention de bâtir une « ville » , ils consacrent leur énergie à fonder un espace intergénérationnel qui précisément rayonnera de ce que le pape appelle « un style général des relations ». Sept pôles de vie, de différents âges pour « unir les générations au cœur de la ville », c’est l’ambition de l’Espace Saint-Julien. Inutile de dire qu’une telle entreprise, pour précisément ne pas être une aimable mais éphémère utopie, méritait d’être préparée patiemment, en pensant au bien propre de chaque « étape de vie » appelée à être présent sur ce site.

DSC03770.jpg

Pourquoi une telle énergie dépensée ? Parce qu’avec le pape François, nous pensons qu’une des écologies les plus urgentes est bien celle des relations humaines, auxquelles sont attachées de près les rythmes de vie et le respect des vulnérabilités liées au jeune ou vieil âge. Une urgence sociétale qui part d’un constat que nos générations sont fracturées entre elles et ne mesurent plus ou pas assez leur possible enrichissement mutuel. 

Un dialogue nécessaire

Pour justifier l’entreprise ou tout autre de la même inspiration, on ne pourrait faire mieux que citer la catéchèse du pape François : « L’alliance entre les deux générations extrêmes de la vie — les enfants et les personnes âgées — aide également les deux autres — les jeunes et les adultes — à se lier les uns aux autres pour rendre l’existence de chacun plus riche en humanité. Le dialogue est nécessaire entre les générations : s’il n’y a pas de dialogue entre jeunes et vieux, entre adultes, s’il n’y a pas de dialogue, chaque génération reste isolée et ne peut pas transmettre le message. Pensez-y : un jeune qui n’est pas lié à ses racines, qui sont ses grands-parents, ne reçoit pas la force, comme l’arbre, la force des racines et grandit mal, grandit malade, grandit sans références. C’est pourquoi il est nécessaire de rechercher, comme un besoin humain, le dialogue entre les générations ».

Intergénérationnel-Crédit-Louise-Vittori-24.jpg

Six ans après les premières réflexions et de nombreux chantiers de tous ordres pour atteindre l’objectif de cette fondation innovante, les premiers pôles de vie s’installent en cette année 2022. Il s’agit maintenant de vivre ce qui a été conçu. Et laisser la Providence continuer à faire son œuvre.

À Laval, un projet pour unir les générations au cœur de la ville
Tags:
FamillejeunesseMayennevieillesse
Soutenez Aleteia !
A travers le monde, vous êtes des millions à lire Aleteia, pour y trouver quelque chose d'unique : une vision du monde et de votre vie inspirée par l’Évangile. On prétend qu'il est de plus en plus difficile de transmettre les valeurs chrétiennes aux jeunes d'aujourd'hui.
Et pourtant, savez-vous que plus de la moitié des lecteurs d'Aleteia sont des jeunes de 18 à 35 ans ? C'est pourquoi il est si important que Aleteia demeure un service quotidien, gratuit et accessible à tous. Cependant, un journalisme de qualité a un coût que la publicité est loin de couvrir. Alors, pour qu'Aleteia puisse continuer à transmettre les valeurs chrétiennes au cœur de l'univers digital, votre soutien financier demeure indispensable.
*avec déduction fiscale
FR_2_NEW.gif
Le coin prière
La fête du jour





Confiez vos intentions de prière à notre communauté de plus de 550 monastères


Top 10
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement