Aleteia logoAleteia logoAleteia
Lundi 28 novembre |
Sainte Catherine Labouré
Aleteia logo
Spiritualité
separateurCreated with Sketch.

Les cinq noms qui existent pour désigner la Semaine sainte

PASSION SUNDAY

Sidney de Almeida | Shutterstock

Philip Kosloski - publié le 10/04/22

Cinq noms désignent la dernière semaine du Carême, le plus courant demeurant "Semaine Sainte".

Période de l’année liturgique marquée par la prière, le jeûne et la pénitence, le Carême prépare les fidèles à la joie de Pâques. Les différents noms donnés à la dernière semaine du Carême démontre la richesse des méditations qu’inspire ce temps de dépouillement en vue de se rapprocher du Seigneur. Ils ont chacun une symbolique qui leur est propre.

1SEMAINE SAINTE

L’un des noms les plus anciens est « Semaine sainte ». Il fait référence à la sainteté des mystères célébrés au cours de cette semaine et fait écho à une autre vieille tradition, celle de faire précéder chaque jour de la semaine par le qualificatif « Saint » : le Lundi saint, le Mardi saint, le Mercredi saint…

2Grande SEMAINE

De nombreux chrétiens d’Orient appellent cette semaine la « Grande Semaine ». Saint Jean Chrysostome en explique la raison dans l’une de ses homélies :

« Voilà pourquoi nous l’appelons la grande semaine. Ce n’est que les jours dont elle se compose soient plus longs ou plus nombreux que ceux des autres semaines, puisqu’il y en a de plus longs et que le nombre en est toujours le même; c’est à cause des grandes choses opérées par le Seigneur en ces jours. La semaine où nous sommes a vu l’antique tyrannie du démon renversée, la mort détruite, le fort enchaîné et sa puissance abattue, le péché ôté du monde, la malédiction effacée, le paradis rouvert, l’accès du ciel redonné à l’homme, les hommes unis aux anges, le mur de séparation enlevé, le voile déchiré, le Dieu de paix pacifiant les cieux et la terre. De là lui vient le nom de grande semaine. Or, de même qu’elle est la principale dans l’année, de même le principal de ses jours est le samedi; ce jour est dans cette semaine ce que la tête est dans le corps humain. Aussi est-elle signalée chez les uns par un redoublement de zèle, chez les autres par des jeûnes plus austères ou des veilles plus prolongées, chez d’autres encore par des aumônes plus abondantes, de plus hautes vertus, une vie plus fervente et plus pieuse: tous s’efforcent par-là de reconnaître l’immensité des bienfaits que le Seigneur a répandus sur nous. » (Homélie sur la grande semaine).

3SEMAINE DOULOUREUSE

La Semaine sainte est également qualifiée de « Douloureuse ». Une manière de souligner la douleur intense ressentie par Jésus, ainsi que par l’Église alors qu’elle regarde son Sauveur souffrir et mourir.

4SEMAINE DES INDULGENCES

La « Semaine des Indulgences » fait écho à une ancienne tradition d’accueil des pénitents, qui au début du Carême étaient exclus de l’Église. Une fois leur pénitence accomplie, l’Église leur ouvrait les portes et les accueillait.

5SEMAINE De l’epoux

Autre appellation d’origine orientale pour la Semaine Sainte : la « Semaine de l’Époux ». Elle fait référence aux trois premiers jours de la Semaine Sainte, où, dans la tradition byzantine, la liturgie propose les paroles suivantes :

Voici l’Époux, Il arrive au milieu de la nuit
bienheureux le serviteur qu’Il trouvera vigilant
malheureux au contraire celui qu’Il trouvera dans l’indolence.
Veille donc ô mon âme à ne pas tomber dans le sommeil
pour qu’à la mort tu ne sois livrée
et que les portes du Royaume ne se ferment devant toi
mais redouble de vigilance pour chanter
Saint, Saint, Saint es-Tu Seigneur notre Dieu,
par les prières de la Mère de Dieu aie pitié de nous !

Jésus lui-même a parlé de ces événements en ces termes : « Mais des jours viendront où l’Époux leur sera enlevé ; alors, ce jour-là, ils jeûneront. » (Marc 2, 20).

Tags:
Semaine sainte
Soutenez Aleteia !
A travers le monde, vous êtes des millions à lire Aleteia, pour y trouver quelque chose d'unique : une vision du monde et de votre vie inspirée par l’Évangile. On prétend qu'il est de plus en plus difficile de transmettre les valeurs chrétiennes aux jeunes d'aujourd'hui.
Et pourtant, savez-vous que plus de la moitié des lecteurs d'Aleteia sont des jeunes de 18 à 35 ans ? C'est pourquoi il est si important que Aleteia demeure un service quotidien, gratuit et accessible à tous. Cependant, un journalisme de qualité a un coût que la publicité est loin de couvrir. Alors, pour qu'Aleteia puisse continuer à transmettre les valeurs chrétiennes au cœur de l'univers digital, votre soutien financier demeure indispensable.
*avec déduction fiscale
FR_Donation_banner.gif
Le coin prière
La fête du jour





Confiez vos intentions de prière à notre communauté de plus de 550 monastères


Top 10
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement