Aleteia logoAleteia logoAleteia
Vendredi 12 août |
Sainte Jeanne-Françoise de Chantal
Aleteia logo
Actualités
separateurCreated with Sketch.

« On l’a bâillonnée, ligotée » : les détails de l’enlèvement de sœur Suellen

BURKINA FASO

Caroline van Pradelles | Aid to the Church in Need

État de Kaya, Burkina Faso.

Agnès Pinard Legry - publié le 08/04/22 - mis à jour le 08/04/22

Sœur Suellen Tennyson, religieuse américaine au Burkina Faso âgée de 83 ans, a été enlevée par un groupe armé dans la nuit du 4 au 5 avril dans le centre-nord du pays. L’évêque de Kaya, Mgr Théophile Naré, décrit le calvaire de la missionnaire.

Les mots sont glaçants. Mgr Théophile Naré, l’évêque de Kaya (nord du Burkina Faso), a raconté l’enlèvement par un groupe armé de sœur Suellen Tennyson, religieuse de la communauté des sœurs marianistes de Sainte-Croix de Yalgo, une paroisse située à une centaine de kilomètres de Kaya, dans la nuit du 4 au 5 avril. « Les ravisseurs seraient arrivés au nombre d’environ dix, d’après ce que les témoins m’ont rapporté », a-t-il expliqué à l’AFP. « Quand ils sont rentrés dans la communauté des sœurs, ils ont trouvé deux chambres qui n’étaient pas fermées à clé ».

« La porte de la sœur Suellen n’était pas fermée. On l’a fait sortir, on l’a bâillonnée et puis ils l’ont ligotée, et ils ont commencé à la conduire vers la cour extérieure. Ça a duré 1h30, 2h, et après ils se sont éloignés », a-t-il poursuivi. Selon lui, cinq personnes dont trois religieuses se trouvaient dans la paroisse de Yalgo, visée par les assaillants.

Pourquoi ont-ils entrainé la sœur Suellen et l’ont-ils enlevée ? Où l’ont-ils emmenée ? Ce sont des questions qui restent sans réponse.

« Plusieurs fois, j’ai évoqué cette possibilité-là, d’attaque, avec les sœurs qui m’ont toujours dit ‘Mais non, c’est nous qui les soignons, ils ne peuvent pas nous faire ça’ », reprend-t-il. « Pourquoi ont-ils entrainé la sœur Suellen et l’ont-ils enlevée ? Où l’ont-ils emmenée ? Ce sont des questions qui restent sans réponse », a-t-il ajouté. L’enlèvement n’a pour l’heure pas été revendiqué.

Ce n’est pas la première fois que le diocèse de Kaya est visé par des attaques et enlèvements perpétrés par des groupes terroristes armés. En mai 2019, la paroisse de Dalbo, située dans le même diocèse, avait ainsi été le théâtre d’une violente attaque d’un groupe armé qui avait coûté la vie à un prêtre, le père Simeon Niampa, ainsi qu’à cinq fidèles durant la messe. Trois mois auparavant, en mars 2019, le père Joël Yougbaré, curé de la ville de Djibo, avait également été enlevé. Il n’a jusqu’à présent pas été retrouvé. Le Burkina Faso est le théâtre depuis plusieurs années d’attaques terroristes et d’enlèvements suivis d’assassinats que ce soient des laïcs ou des religieux. Depuis 2015, ces attaques terroristes ont fait près de 2.000 morts et quasiment deux millions de déplacés.

Enlevés, portés disparus… on est sans nouvelle de ces missionnaires :

Tags:
burkina fasoenlevement
Soutenez Aleteia !
A travers le monde, vous êtes des millions à lire Aleteia, pour y trouver quelque chose d'unique : une vision du monde et de votre vie inspirée par l’Évangile. On prétend qu'il est de plus en plus difficile de transmettre les valeurs chrétiennes aux jeunes d'aujourd'hui.
Et pourtant, savez-vous que plus de la moitié des lecteurs d'Aleteia sont des jeunes de 18 à 35 ans ? C'est pourquoi il est si important que Aleteia demeure un service quotidien, gratuit et accessible à tous. Cependant, un journalisme de qualité a un coût que la publicité est loin de couvrir. Alors, pour qu'Aleteia puisse continuer à transmettre les valeurs chrétiennes au cœur de l'univers digital, votre soutien financier demeure indispensable.
*avec déduction fiscale
FR_2_NEW.gif
Le coin prière
La fête du jour





Confiez vos intentions de prière à notre communauté de plus de 550 monastères


Top 10
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement