Aleteia logoAleteia logoAleteia
Lundi 28 novembre |
Sainte Catherine Labouré
Aleteia logo
Belles Histoires
separateurCreated with Sketch.

En Pologne, Katarzyna accueille les familles ukrainiennes avec un enfant handicapé

Article réservé aux membres Aleteia Premium
Familles ukrainiennes avec enfant handicapé

Photo : Julia Babiuch-Rzeszotko

Marzena Devoud - publié le 05/04/22

Alors que plus de 4,2 millions d'Ukrainiens ont fui le pays depuis le début de l'invasion russe le 24 février 2022, la situation des familles avec un enfant handicapé retenues sur place est dramatique. Depuis la Pologne, Katarzyna Smakosz se mobilise pour les faire venir et les accueillir.

Rejoindre l’exode massif des Ukrainiens qui fuient la guerre est un périple épuisant et traumatisant. C’est une mise en danger pour toutes les familles. Pour celles qui ont un enfant avec un handicap ou gravement malade, c’est bien pire. Sur plus de 2,7 millions de personnes handicapées en Ukraine, 164.000 sont des enfants dont beaucoup dépendent d’un traitement médical pour survivre, selon Handicap international. Le risque d’isolement, d’abandon ou de manque d’accès aux soins médicaux, sans parler d’expositions aux bombardements, est extrêmement préoccupant. Les aider à fuir les bombes devient une urgence humanitaire d’une ampleur sans précédent. Katarzyna Smakosz, Polonaise, pédagogue social à la tête depuis vingt ans d’une association « Szkola bez barier » (école sans obstacles), s’occupe en temps ordinaire de l’intégration des enfants handicapés dans les écoles « normales ». Dès les premiers jours de la guerre en Ukraine, elle s’est mobilisée pour transporter et accueillir ces familles à Cracovie, au sud de la Pologne. 

Familles ukrainiennes avec enfant handicapé
Des familles ukrainiennes avec un enfant handicapé accueillies à Cracovie.

« Nous étions plusieurs à vouloir agir ensemble dès le déclenchement de la guerre : un groupe de femmes ukrainiennes ayant des enfants handicapés et vivant depuis quelques années en Pologne, les équipes de l’Arche, comme d’autres ONG s’occupant au quotidien des enfants avec un handicap. Connaissant toutes les difficultés que les familles ayant un enfant fragile peuvent rencontrer en temps de paix, la mobilisation pour celles qui sont bloquées dans un pays en guerre, nous semblaient cruciale », explique-t-elle à Aleteia. Et elle précise que leur aide consiste d’abord à organiser le transport depuis la frontière, à trouver le logement et l’adapter aux besoins de l’enfant handicapé, à apporter l’aide administrative et ensuite l’intégration des enfants handicapés avec leurs fratries, dans les écoles polonaises. 

Grâce à cette initiative, appelée « la barque de l’espoir », 35 familles ont pu rejoindre Cracovie depuis le début du conflit. L’essentiel a été mis en place pour leur arrivée. Mais la plus grande difficulté était de trouver un logement, car Cracovie, située à 300 kilomètres de Lviv, commence à être saturée. « Maintenant, quand ces familles vont trouver leurs nouveaux repères de vie, il est essentiel de leur apporter un soutien thérapeutique. Les conséquences psychologiques de ce qu’elles ont vécu, comme la menace d’un danger, la peur de la mort, le déracinement, la perte de leurs repères, vont être immenses. Il y aura des traces, des blessures à soigner. J’aimerais qu’on réussisse à leur donner de l’espoir », confie Katarzyna. 

 « Maman, repose-toi »

Un des moyens prévus par son association est d’organiser un soutien particulier pour les mamans, comme elle le fait depuis longtemps pour les mères polonaises. Cela fait quelques années déjà qu’elle organise tous les samedis des haltes de demi-journée appelés « Maman, repose-toi ». Au programme, relaxation, danse et soutien psychologique. Avec au cœur un vrai travail thérapeutique pour comprendre le rôle d’une maman d’un enfant avec un handicap.

« Dans leur quotidien, ces mamans sont souvent seules à gérer l’assistance auprès de leurs enfants. Leurs maris travaillent énormément pour pouvoir la financer. Certains, hélas, abandonnent leur rôle de père parfois trop dur à assumer. Ces femmes sont héroïques, elles sont comme des soldats qui se battent 24h sur 24h. Le plus dur, c’est de les convaincre qu’elles ont droit de se laisser aider un peu et de se reposer de temps en temps. Nous sommes en train d’organiser le même type de journées Maman, repose-toi pour les mamans ukrainiennes »,, explique Katarzyna. Une belle manière de créer une véritable solidarité des cœurs.

La suite est réservée aux membres Aleteia Premium

Vous êtes déjà membre ?

Gratuit et sans aucun engagement :
vous pouvez résilier à tout moment

et je bénéficie des avantages suivants

Aucun engagement : vous pouvez résilier à tout moment

1.

Accès illimité à tous les contenus « Premium »

2.

Accès exclusif à la publication de commentaires

3.

Publicité limitée aux partenaires de Aleteia

4.

Accès exclusif à notre prestigieuse revue de presse internationale

5.

Réception exclusive de la newsletter “La lettre du Vatican”

6.

550 monastères accueilleront vos intentions et les porteront dans leur prière quotidienne

Et vous soutenez le média qui porte vos valeurs chrétiennes
Et vous soutenez le média qui porte vos valeurs chrétiennes
Tags:
EnfantsGuerreHandicapUkraine
Soutenez Aleteia !
A travers le monde, vous êtes des millions à lire Aleteia, pour y trouver quelque chose d'unique : une vision du monde et de votre vie inspirée par l’Évangile. On prétend qu'il est de plus en plus difficile de transmettre les valeurs chrétiennes aux jeunes d'aujourd'hui.
Et pourtant, savez-vous que plus de la moitié des lecteurs d'Aleteia sont des jeunes de 18 à 35 ans ? C'est pourquoi il est si important que Aleteia demeure un service quotidien, gratuit et accessible à tous. Cependant, un journalisme de qualité a un coût que la publicité est loin de couvrir. Alors, pour qu'Aleteia puisse continuer à transmettre les valeurs chrétiennes au cœur de l'univers digital, votre soutien financier demeure indispensable.
*avec déduction fiscale
FR_Donation_banner.gif
Le coin prière
La fête du jour





Confiez vos intentions de prière à notre communauté de plus de 550 monastères


Top 10
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement