Aleteia logoAleteia logoAleteia
Mardi 24 mai |
Saints Donatien et Rogatien
Aleteia logo
Actualités
separateurCreated with Sketch.

[REPORTAGE] La place Saint-Pierre prie pour l’Ukraine avec le Pape et le monde

pope-francis-consecration-IMedia.jpeg

Antoine Lemaire I I.Media

Hugues Lefèvre - Antoine Lemaire - publié le 25/03/22 - mis à jour le 25/03/22

Le pape François a supplié la Vierge d'apporter la paix à l'est de l'Europe lors de la consécration de l’Ukraine et de la Russie au Cœur immaculé de Marie, le 25 mars, dans la basilique Saint-Pierre. Reportage place Saint-Pierre où les fidèles ont prié avec le monde.

Elle n’aurait jamais pu imaginer être là il y a encore un mois. Et pourtant. Ola, jeune mère ukrainienne réfugiée en Italie depuis 3 semaines, est venue prier place Saint-Pierre. Caressant de sa main les cheveux de son fils enveloppé dans un drapeau ukrainien, elle regarde, les yeux humides, l’un des écrans géants. Le pape François a invité les catholiques du monde entier pour consacrer au Cœur immaculé de Marie l’Ukraine et la Russie. Ils sont nombreux à Rome à avoir répondu à l’appel. « C’est si important de prier Marie pour la paix », glisse Ola, dont le mari est resté au pays.

Dans la basilique Saint-Pierre, le pape François s’est placé devant la statue de Notre-Dame de Fatima. Lentement, il prononce la prière de consécration, un mois après l’invasion de l’Ukraine par la Russie :

Mère de Dieu et notre Mère, nous confions et consacrons solennellement à ton Cœur immaculé nous-mêmes, l’Église et l’humanité tout entière, en particulier la Russie et l’Ukraine. Accueille cet acte que nous accomplissons avec confiance et amour, fais que cesse la guerre, assure au monde la paix.

Sur la place Saint-Pierre, le brouhaha des touristes a laissé place à un profond silence. Religieuses, prêtres et laïcs, tous sont venus prier à l’unisson pour la fin des combats qui ont déjà fait des milliers de morts. « Ce moment est très fort, historique », confie le père Gaetano, un prêtre étudiant italien venu avec un ami franciscain. « C’est un moment de pleine communion avec les évêques du monde entier. Nous espérons que cela aura un effet sur la paix », poursuit-il.

MARY-HEART-MARCH-25-2.jpeg

Non loin de lui se trouve une autre femme ukrainienne. Christiana est arrivée il y a seulement une semaine à Rome pour rejoindre en hâte une partie de sa famille. Avec son enfant d’un an, elle a fui sa maison. « Nous avons appris que des bombes sont tombées à 2 kilomètres de chez nous », murmure-t-elle. « Cette prière est importante… Qu’elle aide l’Ukraine à la victoire contre le mal ».

Nous sommes tous sous le manteau de Marie ce soir.

Dans la basilique, le pape François, qui vient de demander à la Vierge de préserver « le monde de la menace nucléaire », dépose un bouquet aux pieds de Notre-Dame de Fatima, transférée depuis le sanctuaire de San Vittorino, dans le diocèse de Tivoli. « Je viens de sortir d’un cours à l’université et suis venue ici pour m’unir à cette consécration », confie une jeune religieuse italienne. « Nous sommes tous sous le manteau de Marie ce soir », poursuit-elle.

« C’est beau de savoir que le monde entier prie au même moment. Nous sommes tous convoqués par le Pape. J’ai plusieurs amis dans divers pays qui sont en train de prier à l’unisson », souffle pour sa part Cécile, une jeune française habitant la capitale italienne. « Cela me fait penser à la prière du 27 mars 2020, pendant la pandémie, où le Pape était seul sur la place Saint-Pierre, en union avec le monde ».

En communion avec d’autres sanctuaires

Comme cela avait été demandé, les diocèses du monde entier ont donc prié la Vierge pour la paix. À Paris, dans la basilique de Montmartre, à Washington, au sanctuaire national de l’Immaculée conception ou encore dans la cathédrale de Vienne, les fidèles et leurs évêques ont ensemble prononcé l’acte de consécration.

MARY-HEART-MARCH-25-1.jpeg

À Fatima, lieu de l’apparition mariale à l’origine de la demande de consécration de la Russie, c’est le cardinal Konrad Krajewski, aumônier apostolique du Pape envoyé pour l’occasion qui a fait la lecture. Rassemblés au même moment dans la basilique de la Sainte Mère de Dieu de Zarvanytsia, de nombreux membres de l’Église gréco-catholique ukrainienne, emmenés par l’archevêque majeur S.B. Sviatoslav Shevchuk, étaient aussi unis à Rome.

Tags:
Pape FrançoisRussieUkraine
Soutenez Aleteia !
A travers le monde, vous êtes des millions à lire Aleteia, pour y trouver quelque chose d'unique : une vision du monde et de votre vie inspirée par l’Évangile. On prétend qu'il est de plus en plus difficile de transmettre les valeurs chrétiennes aux jeunes d'aujourd'hui.
Et pourtant, savez-vous que plus de la moitié des lecteurs d'Aleteia sont des jeunes de 18 à 35 ans ? C'est pourquoi il est si important que Aleteia demeure un service quotidien, gratuit et accessible à tous. Cependant, un journalisme de qualité a un coût que la publicité est loin de couvrir. Alors, pour qu'Aleteia puisse continuer à transmettre les valeurs chrétiennes au cœur de l'univers digital, votre soutien financier demeure indispensable.
*avec déduction fiscale
FR_2_NEW.gif
Le coin prière
La fête du jour





Confiez vos intentions de prière à notre communauté de plus de 550 monastères


Top 10
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement