Aleteia logoAleteia logoAleteia
Samedi 01 octobre |
Sainte Thérèse de l'Enfant-Jésus
Aleteia logo
Spiritualité
separateurCreated with Sketch.

40 jours, 40 vertus : la générosité

UNE-Serie-40-vertus-7.jpg

SewCream | Shutterstock

Michel Martin-Prével, cb - publié le 11/03/22

Les vertus s’acquièrent, se travaillent et se perfectionnent, pour notre bien et celui de ceux qui nous entourent. Durant ce Carême, le père Michel Martin-Prével propose de reprendre la pratique des vertus, avec une courte méditation chaque jour, et un exercice pour appliquer une vertu particulière.

Il s’agit d’une vertu du don, consistant à se sacrifier pour une personne, une cause.  La générosité entraîne à faire le bien avec abondance jusqu’au pardon, et à épargner les adversaires. On n’est plus dans la justice, avec le chacun pour soi, mais on offre à l’autre ce qui lui manque. Davantage même, on compense ce que la justice distributive ne fait pas ou ne peut faire. Elle est plus subjective, spontanée, cordiale que la justice. C’est le « Restaurant du cœur ». Elle n’est pas dans la loi, mais dans le registre affectif. La solidarité selon la raison, ne peut tout résoudre et la générosité va plus loin, dans le registre du sans-intérêt, du davantage. Plus que d’argent, et de moyens matériels, elle se nourrit de sourires, d’attention, de service, de tendresse…

Cette vertu provient de la charité, de la bonté, en recherchant le bon chez l’autre et en le mettant s’il n’y est pas. L’amour pousse à la générosité mais pas toujours l’inverse, et elle peut régner là où il n’y a pas d’amour. Car elle peut se vivre par devoir ou par intérêt seulement. 

Ses synonymes sont la bonté, la noblesse, la libéralité, la bienfaisance, la fécondité, le dévouement. Son étymologie veut dire capacité d’engendrer. Elle allait souvent avec la magnanimité ou grandeur d’âme chez les Anciens.

Appartenant à la catégorie du don, est-elle don par devoir ou par droit ? Donner au pauvre est son droit et relève de la solidarité mais être généreux s’applique à tous, dans la liberté du donateur, jamais sur commande, même si parfois on donne pour se faire aimer.

Elle s’oppose très bien à l’égoïsme, à l’avarice, à la petitesse qui mégote, et inversement à la prodigalité, à l’inconscience, au gaspillage

Résolution :  Donner quelque chose, de l’argent, ou un bien pour faire le bonheur d’un autre. 

Soutenez Aleteia !
A travers le monde, vous êtes des millions à lire Aleteia, pour y trouver quelque chose d'unique : une vision du monde et de votre vie inspirée par l’Évangile. On prétend qu'il est de plus en plus difficile de transmettre les valeurs chrétiennes aux jeunes d'aujourd'hui.
Et pourtant, savez-vous que plus de la moitié des lecteurs d'Aleteia sont des jeunes de 18 à 35 ans ? C'est pourquoi il est si important que Aleteia demeure un service quotidien, gratuit et accessible à tous. Cependant, un journalisme de qualité a un coût que la publicité est loin de couvrir. Alors, pour qu'Aleteia puisse continuer à transmettre les valeurs chrétiennes au cœur de l'univers digital, votre soutien financier demeure indispensable.
*avec déduction fiscale
FR_2_NEW.gif
Le coin prière
La fête du jour





Confiez vos intentions de prière à notre communauté de plus de 550 monastères


Top 10
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement