Aleteia logoAleteia logoAleteia
Lundi 15 août |
Assomption de la Vierge Marie
Aleteia logo
Actualités
separateurCreated with Sketch.

Aux Sables d’Olonne, les habitants veulent garder la statue de saint Michel

SAINT-MICHEL-SABLES-OLONNE-080_HL_STENANI_1618451.jpg

Serge Tenani / Hans Lucas / Hans Lucas via AFP

Agnès Pinard Legry - publié le 07/03/22 - mis à jour le 07/03/22

Les habitants des Sables-d’Olonne (Vendée) ont voté à 94,51% en faveur du maintien de la statue de saint Michel devant l’église Saint-Michel. Cette votation était organisée par le maire de la ville, opposé au déplacement de la statue hors de l’espace public ordonné par le tribunal administratif de Nantes mi-décembre.

Les habitants des Sables-d’Olonne, en Vendée, ont enfin pu s’exprimer sur le maintien de la statue de l’archange saint Michel devant l’église Saint-Michel. À la question « souhaitez-vous que la statue saint Michel reste devant l’église Saint-Michel », 94,51% des 4.593 votants ont répondu « oui », selon un résultat provisoire transmis par la municipalité de cette ville de 45.000 habitants. Les résultats définitifs seront diffusés ce mardi 8 mars. La votation était organisée en ligne du 25 février au 5 mars et dans cinq bureaux de vote samedi.

L’opinion des Sablais va nous éclairer et nous guider dans les suites que la ville donnera aux décisions de justice

« L’opinion des Sablais va nous éclairer et nous guider dans les suites que la ville donnera aux décisions de justice », avait prévenu à l’AFP le maire divers droite de la ville, Yannick Moreau, opposé au déplacement de la statue hors de l’espace public. C’est la Fédération de la Libre-Pensée de Vendée qui avait saisi la justice administrative à ce sujet. Le 18 novembre dernier, le rapporteur public avait déjà préconisé au tribunal administratif de Nantes, d’ordonner à la ville de démonter la statue de saint Michel. Parce que le tribunal a reconnu le caractère religieux de cette statue, sa présence dans l’espace public la rend contraire à l’article 28 de la loi de 1905 qui précise qu’il est « interdit, à l’avenir, d’élever ou d’apposer aucun signe ou emblème religieux sur les monuments publics ou en quelque emplacement public ».

Le jour même, le maire avait annoncé « faire appel du jugement » et demander, dans l’attente de la décision d’appel, un « sursis à exécution ». Mais dans une décision rendue jeudi 16 décembre, le tribunal administratif de Nantes a ordonné à la commune des Sables-d’Olonne de retirer une statue représentant saint Michel terrassant le dragon. Érigée il y a trois ans sur le parvis de l’église portant le même nom, elle constitue, d’après le tribunal, un « emblème religieux » installé dans l’espace public.  

Tags:
laicitestatueVendée
Soutenez Aleteia !
A travers le monde, vous êtes des millions à lire Aleteia, pour y trouver quelque chose d'unique : une vision du monde et de votre vie inspirée par l’Évangile. On prétend qu'il est de plus en plus difficile de transmettre les valeurs chrétiennes aux jeunes d'aujourd'hui.
Et pourtant, savez-vous que plus de la moitié des lecteurs d'Aleteia sont des jeunes de 18 à 35 ans ? C'est pourquoi il est si important que Aleteia demeure un service quotidien, gratuit et accessible à tous. Cependant, un journalisme de qualité a un coût que la publicité est loin de couvrir. Alors, pour qu'Aleteia puisse continuer à transmettre les valeurs chrétiennes au cœur de l'univers digital, votre soutien financier demeure indispensable.
*avec déduction fiscale
FR_2_NEW.gif
Le coin prière
La fête du jour





Confiez vos intentions de prière à notre communauté de plus de 550 monastères


Top 10
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement