Aleteia logoAleteia logoAleteia
Vendredi 12 août |
Sainte Jeanne-Françoise de Chantal
Aleteia logo
Actualités
separateurCreated with Sketch.

« À mon frère Vladimir ! », la lettre du père Pedro Opeka au président russe

Article réservé aux membres Aleteia Premium
PEDRO OPEKA

MAMYRAEL/AFP/East News

Père Pedro Opeka.

Marzena Devoud - Alain Kléan - publié le 01/03/22 - mis à jour le 01/03/22

Avec sa communauté d’Akamasoa, à Madagascar, le père Pedro Opeka, fait partie de ces artisans de paix discret et efficace, œuvrant au quotidien au service des plus pauvres et des plus démunis. Alors que la guerre en Ukraine fait rage, il s’adresse dans une lettre ouverte à « [son] frère Vladimir Poutine ».

Missionnaire lazariste à Madagascar, né en Argentine d’une famille d’origine slovène, le père Pedro Opeka a été nommé à cinq reprises pour le prix Nobel de la Paix. Engagé depuis près de 50 ans auprès des plus pauvres à Madagascar, cet homme d’une édifiante détermination, a construit Akamasoa, une ville des pauvres, sur les hauteurs d’Antananarivo, la capitale du pays. Ce lieu hors du commun dédié aux exclus et aux laissés-pour-compte accueille aujourd’hui 25.000 habitants. Akamasoa, l’association qui porte son nom, est déjà venue en aide à 500.000 Malgaches.

Consterné par l’invasion russe en Ukraine, il a spontanément écrit et partagé avec des proches une lettre ouverte à Vladimir Poutine en s’adressant à lui, « mon frère Vladimir », dans l’esprit de fraternité absolue qui lui est très cher et qu’il pratique au quotidien : « Il est temps de sortir de la logique divisant le monde en pays puissants et riches, contre les pays vulnérables et pauvres. Nous sommes tous citoyens de notre terre, tous égaux, tous frères et sœurs et tous responsables de construire un avenir meilleur pour tous les enfants du monde qui nous remplaceront un jour pour perpétuer la vie sur terre », a-t-il poursuivi. Croyant toujours que « tout être humain est mon frère et ma sœur », le père Pedro implore Vladimir Poutine d’agir pour « cesser la guerre et d’arrêter le massacre de citoyens innocents ».

« Il faut cesser de croire qu’il y a des êtres humains plus dignes que les autres », a-t-il souligné, en suppliant « son frère Vladimir » d’arrêter la guerre, de renoncer « à la dictature, au mensonge, aux fausses apparences et à la duplicité ». Il a conclu en priant : « Que Dieu Créateur illumine tous les dirigeants de notre planète terre pour pouvoir vivre dans la fraternité, l’égalité et la liberté, qui sont les idéaux de la dignité Humaine et des droits de l’homme ».

L’intégralité la lettre du père Pedro à son frère Vladimir Poutine :

À mon frère Vladimir Poutine !

Frère Vladimir, nous nous sommes réveillés ce 24 février consternés en voyant que tu as déclaré la guerre et lancé une attaque contre le peuple Ukrainien, un peuple souverain respectueux des droits et des lois internationales n’ayant jamais eu l’intention d’attaquer la Russie. Les citoyens de nombreux pays ont ressenti une grande amertume, de la tristesse et de la honte face à ton geste empli de folie.

Tu es, frère Vladimir, président de la Russie que tant de personnes à travers le monde aiment et respectent pour son Histoire et pour ses racines spirituelle profondes. On se demande comment il est possible que tu veuilles imposer par la force aux autres nations la folie de recréer un Empire d’un autre temps. La seule solution que tu as trouvé sous l’emprise de ton autorité à la dérive, c’est de provoquer une guerre d’une façon surprenante, à 3 heures du matin, prenant par surprise tes anciens frères de l’Union Soviétique. Une minute après ton discours, une pluie d’obus et de missiles s’abattait sur l’Ukraine.

On pourrait croire, à t’entendre, que cette attaque visait un pays menaçant le monde entier. Alors qu’en réalité, le peuple ukrainien souhaite simplement vivre en paix dans son pays, libre et souverain. Il est facile de contraindre les soldats citoyens russes, sous peine de les accuser d’être des traîtres à la Patrie, refusant de combattre, d’attaquer et de tuer des frères et sœurs d’une autre nation sous de faux prétextes. Hommes et femmes libres, humanistes de toute notre terre, élevez votre voix pour condamner cet acte barbare à l’encontre du peuple ukrainien.

Il est temps de sortir de la logique divisant le monde en pays puissants et riches, contre les pays vulnérables et pauvres. Nous sommes tous citoyens de notre terre, tous égaux, tous frères et sœurs et tous responsables de construire un avenir meilleur pour tous les enfants du monde qui nous remplaceront un jour pour perpétuer la vie sur terre. Il faut cesser de croire qu’il y a des êtres humains plus dignes que les autres.

Nous vivons au XXIe siècle et les armes que les humains ont inventées peuvent détruire la terre. Comment, frère Vladimir, peux-tu jouer avec le feu en faisant l’équilibriste sur une poudrière qui peut exploser à tout moment, générant un chaos total pouvant anéantir toute notre civilisation. Où sont passées toutes les expériences apprises de toutes les guerres du passé, quand les humains se sont fait la guerre en n’acceptant pas l’autre comme son égal et où donc est la sagesse des héros, des poètes et écrivains qui ont défendu les idéaux de l’humanité toute entière contre la barbarie, la tyrannie et de la dictature.

Puissions-nous, frère Vladimir, être plus humains, plus respectueux, plus honnêtes et plus vrais, en vivant dans la vérité. Puisque seule la vérité nous rendra libres et fraternels. Comment pourrions-nous aujourd’hui accepter la mort dramatique imposée aux soldats ukrainiens ou russes. Tous ces soldats ont une famille, ont des frères et sœurs qui vont les pleurer s’ils meurent. Je pense aux soldats russes qui ne sauront pas pourquoi ils sont morts ou pourquoi ils ont été tués.

Il n’est jamais trop tard pour revenir à la raison et rejoindre l’humanité qui cherche à vivre dans la justice, la fraternité et la Paix. Cette guerre que tu as commencé est un acte irresponsable nuisible pour l’humanité. Par la guerre nous ne pourrons plus jamais résoudre les conflits humains, c’est désormais par le dialogue et la diplomatie que tous les pays sur cette terre échangent. La médiation de pays tiers peut toujours aider à résoudre les problèmes et les conflits potentiels, il est toujours possible trouver des solutions pacifiques et équitables. Pour cela le respect s’impose de même que l’idée que nous appartenons tous à une seule et unique Famille Humaine. 

Notre humanité commune nous unit au-dessus de toutes les idéologies, de toutes les religions et de toutes idées de races. Puisque nous incarnons une seule humanité, avec ses différences, libres et égaux. Notre diversité est une richesse qui embellit davantage la vie, dans le respect, le partage et la fraternité.

Frère Vladimir, revient dans le berceau de la Famille Humaine et sois un frère qui construit le Bien commun et la solidarité pour que tous les êtres humains des futures générations sur terre puissent vivre dans la dignité et l’égalité des droits et des devoirs ! La guerre détruit, sème la haine et sépare les peuples pour des siècles avant que l’on puisse les réunir et travailler ensemble. L’argent des armes sophistiquées au service de la mort et de la terreur , ne serait-il pas plus utile au service des besoins vitaux des laissés pour comptes de l’humanité en construisant plus de logements, des écoles, des hôpitaux et l’accès pour tous à l’eau. J’ai toujours cru que tout être humain est mon frère et ma sœur. Comment te convaincre, frère Poutine, de cesser la guerre et d’arrêter le massacre de citoyens innocents !

S’il te plait, frère Vladimir, arrête la guerre, renonce à la dictature, au mensonge, aux fausses apparences et à la duplicité. Soyons vrais, justes, solidaires et libres tous ensemble ! Que Dieu Créateur illumine tous les dirigeants de la terre pour pouvoir vivre dans la fraternité, l’égalité et la liberté, qui sont les idéaux de la dignité humaine et des Droits de l’Homme.

Père Pedro

La suite est réservée aux membres Aleteia Premium

Vous êtes déjà membre ?

Gratuit et sans aucun engagement :
vous pouvez résilier à tout moment

et je bénéficie des avantages suivants

Aucun engagement : vous pouvez résilier à tout moment

1.

Accès illimité à tous les contenus « Premium »

2.

Accès exclusif à la publication de commentaires

3.

Publicité limitée aux partenaires de Aleteia

4.

Accès exclusif à notre prestigieuse revue de presse internationale

5.

Réception exclusive de la newsletter “La lettre du Vatican”

6.

550 monastères accueilleront vos intentions et les porteront dans leur prière quotidienne

Et vous soutenez le média qui porte vos valeurs chrétiennes
Et vous soutenez le média qui porte vos valeurs chrétiennes
Tags:
madagascarPedro OpekaUkraine
Soutenez Aleteia !
A travers le monde, vous êtes des millions à lire Aleteia, pour y trouver quelque chose d'unique : une vision du monde et de votre vie inspirée par l’Évangile. On prétend qu'il est de plus en plus difficile de transmettre les valeurs chrétiennes aux jeunes d'aujourd'hui.
Et pourtant, savez-vous que plus de la moitié des lecteurs d'Aleteia sont des jeunes de 18 à 35 ans ? C'est pourquoi il est si important que Aleteia demeure un service quotidien, gratuit et accessible à tous. Cependant, un journalisme de qualité a un coût que la publicité est loin de couvrir. Alors, pour qu'Aleteia puisse continuer à transmettre les valeurs chrétiennes au cœur de l'univers digital, votre soutien financier demeure indispensable.
*avec déduction fiscale
FR_2_NEW.gif
Le coin prière
La fête du jour





Confiez vos intentions de prière à notre communauté de plus de 550 monastères


Top 10
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement