Aleteia logoAleteia logoAleteia
Samedi 20 août |
Saint Jean Eudes
Aleteia logo
Actualités
separateurCreated with Sketch.

Birmanie : deux prêtres arrêtés par la junte militaire

MYANMAR PROTEST

Robert Bociaga Olk Bon | Shutterstock

Agnès Pinard Legry - publié le 24/02/22 - mis à jour le 24/02/22

Le père John Paul Lwel et le père John Bosco, deux prêtres membres de l’Institut missionnaires de la petite voix de sainte Thérèse, ont été arrêtés en Birmanie par la junte militaire le 21 février à un poste de contrôle dans l’État Shan, à l’est du pays.

En Birmanie, la junte militaire continue de cibler l’Église catholique. Alors qu’ils étaient en route pour aider des personnes déplacées dans l’État Shan (est du pays), le père John Paul Lwel et le père John Bosco, tous deux membres de l’Institut missionnaires de la petite voix de sainte Thérèse, ont été arrêtés à un poste de contrôle par des militaires le 21 février.

Aucune raison avancée

L’information, confirmée par le diocèse birman de Pekhon, est d’autant plus inquiétante que la raison de leur arrestation n’est pas encore connue et qu’ils demeurent emprisonnés pour le moment. Deux automobilistes et un étudiant ont été arrêtés en même temps.

Le mouvement de désobéissance civile né après le coup d’état du 1er févier 2021 est durement réprimé par l’armée. Le besoin urgent de sécurité et de nourriture pousse les familles à fuir après la destruction de leurs maisons. Sur place, les églises continuent tant bien que mal à servir les besoins spirituels et matériels des populations. Et parce que l’Église soutient les plus vulnérables, les déplacés et les plus faibles sans distinction aucune, elle est régulièrement prise pour cible.

6% de chrétiens

Le diocèse de Pekhon, qui couvre le sud de l’État Shan, est l’une des zones les plus touchées avec le diocèse de Loikaw (dans l’État Kayah) par le conflit qui oppose depuis maintenant plus d’un an la junte militaire aux forces rebelles. Neuf prêtres des diocèses de Banmaw, Mandalay et Hakha ont été arrêtés l’année dernière par l’armée car soupçonnés de soutenir les rebelles, d’après un décompte réalisé par UcaNews. Un prêtre diocésain a été arrêté et menacé de mort par des militaires fin octobre. La junte a également ciblé spécifiquement l’Église et ses « bâtiments » dans les États Kayah, Shan et Chin, à majorité chrétienne, qui ont connu une forte résistance au régime militaire, principalement de la part de jeunes (dont des chrétiens). En parallèle, au moins une douzaine d’églises catholiques ont été détruites ou attaquées dans l’État Chin, tandis que sept églises situées dans l’État Kayah et une cathédrale du diocèse de Pekhon ont été attaquées par des tirs d’artillerie et des frappes aériennes, car soupçonnées de fournir un refuge aux personnes déplacées.

Tags:
BirmanieconflitLiberté religieuse
Soutenez Aleteia !
A travers le monde, vous êtes des millions à lire Aleteia, pour y trouver quelque chose d'unique : une vision du monde et de votre vie inspirée par l’Évangile. On prétend qu'il est de plus en plus difficile de transmettre les valeurs chrétiennes aux jeunes d'aujourd'hui.
Et pourtant, savez-vous que plus de la moitié des lecteurs d'Aleteia sont des jeunes de 18 à 35 ans ? C'est pourquoi il est si important que Aleteia demeure un service quotidien, gratuit et accessible à tous. Cependant, un journalisme de qualité a un coût que la publicité est loin de couvrir. Alors, pour qu'Aleteia puisse continuer à transmettre les valeurs chrétiennes au cœur de l'univers digital, votre soutien financier demeure indispensable.
*avec déduction fiscale
FR_2_NEW.gif
Le coin prière
La fête du jour





Confiez vos intentions de prière à notre communauté de plus de 550 monastères


Top 10
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement