Aleteia logoAleteia logoAleteia
Samedi 20 août |
Saint Bernard de Clairvaux
Aleteia logo
Spiritualité
separateurCreated with Sketch.

Le conseil de François de Sales quand on affronte le désert spirituel

FRANCIS-SALES-JEANNE-DE-CHANTAL-aurimages_0046124_2435-e1660295815385.jpg

Aurimages

Philip Kosloski - publié le 11/02/22

Si l’on traverse une période de désert spirituel, les conseils de saint François de Sales à sainte Jeanne de Chantal peuvent être d’une grande utilité.

Il peut arriver plusieurs fois dans la vie d’un chrétien que la prière devienne difficile voire qu’elle lui semble inutile. Il n’y a plus d’expérience de joie ou de paix, et prier devient presque un fardeau. Dans ce cas, à quoi bon prier ? Le grand François de Sales reconnaît la difficulté de cette situation. Afin de venir en aide à sa contemporaine Jeanne de Chantal, qui ressentait grandement ce vide intérieur, il lui fit parvenir les mots suivants.

C’est le haut point de la sainte religion de se contenter des actes nus, secs et insensibles, exercés par la seule volonté supérieure, comme ce serait le supérieur degré de l’abstinence de se contenter de ne manger jamais, sinon avec dégoût, à contrecoeur, et non-seulement sans goût ni saveur.

Vous m’avez fort bien exprimé votre souffrance, et n’avez rien à faire pour remède que ce que vous faites, protestant à notre Seigneur, en paroles même vocales, et quelquefois encore chantant, que vous voulez même vivre de la mort, et manger comme si vous étiez morte, sans goût, sans sentiment et connaissance.

Ce conseil n’est pas particulièrement réconfortant au premier abord. Mais il est honnête, affirmant qu’une telle épreuve doit être endurée par la volonté et l’effort tout en gardant confiance dans la grâce de Dieu. François de Sales encourage Jeanne de Chantal à offrir sa souffrance à Dieu. 

Enfin ce Sauveur veut que nous soyons si parfaitement siens, que rien ne nous reste, pour nous abandonner entièrement à la merci de sa providence, sans réserve.

Si quelqu’un traverse un désert spirituel, la solution n’est surtout pas d’abandonner. Cette épreuve consiste à ne plus s’attacher aux sensations de la prière, et faire l’effort d’aimer le Christ par sa volonté en toute circonstance. Jésus paraîtra encore plus proche si l’on y parvient. C’est ainsi que les saints traversaient leur désert, en aimant Dieu malgré le manque de joie et de paix dans la prière.

Tags:
Francois de SalesJeanne de Chantal
Soutenez Aleteia !
A travers le monde, vous êtes des millions à lire Aleteia, pour y trouver quelque chose d'unique : une vision du monde et de votre vie inspirée par l’Évangile. On prétend qu'il est de plus en plus difficile de transmettre les valeurs chrétiennes aux jeunes d'aujourd'hui.
Et pourtant, savez-vous que plus de la moitié des lecteurs d'Aleteia sont des jeunes de 18 à 35 ans ? C'est pourquoi il est si important que Aleteia demeure un service quotidien, gratuit et accessible à tous. Cependant, un journalisme de qualité a un coût que la publicité est loin de couvrir. Alors, pour qu'Aleteia puisse continuer à transmettre les valeurs chrétiennes au cœur de l'univers digital, votre soutien financier demeure indispensable.
*avec déduction fiscale
FR_2_NEW.gif
Le coin prière
La fête du jour





Confiez vos intentions de prière à notre communauté de plus de 550 monastères


Top 10
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement