Aleteia logoAleteia logoAleteia
Mercredi 25 mai |
Sainte Madeleine-Sophie Barat
Aleteia logo
Actualités
separateurCreated with Sketch.

Abus sexuels : la Ciase répond aux critiques de l’Académie catholique

WEB2-JEAN MARC SAUVE-CIASE-AFP-000_9P62EL.jpg

THOMAS COEX I AFP I POOL

Jean-Marc Sauvé, président de la Ciase, 5 octobre 2021.

I.Media - publié le 10/02/22 - mis à jour le 10/02/22

La Commission indépendante sur les abus sexuels dans l’Église (Ciase), présidée par Jean-Marc Sauvé, a répondu ce mercredi 9 février aux critiques formulées par l’Académie catholique de France sur son rapport publié début octobre.

La Commission indépendante sur les abus sexuels dans l’Église (Ciase) a publié le 9 février 2022 une réponse au document publié par plusieurs membres de l’Académie catholique de France qui avaient critiqué son rapport choc diffusé le 5 octobre 2021. Dans sa réponse, l’entité présidée par Jean-Marc Sauvé justifie sa démarche en s’appuyant à plusieurs reprises sur le magistère du pape François.

Après un long développement sur la fiabilité de l’étude statistique qui avait mené à une évaluation de 330.000 personnes victimes d’abus sexuels durant leur minorité dans l’Église catholique en France, la Ciase rappelle que sa première préoccupation a été l’écoute des victimes, une expérience différente de l’Académie catholique de France, qui s’est située, elle, sur un axe de défense de l’institution. « Seule compte à ses yeux une certaine idée de la protection de l’Église catholique, qui paraît à la Ciase à la fois erronée et en contradiction profonde avec des enseignements essentiels de cette Église, régulièrement rappelés par le Pape », est-il écrit dans la réponse.

Une légitimité défendue

La commission Sauvé revendique notamment sa légitimité à poser la question de « l’identification entre la puissance sacramentelle et le pouvoir », dénoncée « avec ironie » par l’Académie catholique de France, Elle note que le pape François lui-même, dans l’exhortation apostolique Evangelii Gaudium, avait mis en garde contre le fait que « le sacerdoce réservé aux hommes […] peut devenir un motif de conflit particulier, si on identifie trop la puissance sacramentelle avec le pouvoir. »

Sur la question du célibat sacerdotal, la Ciase rappelle, avec nuances, « qu’il n’y a clairement pas de lien de causalité entre le célibat et les abus sexuels », mais elle interroge « l’éthos d’une vie de célibat consacré, notamment et précisément dans la relation aux autres, compte tenu du triple risque d’abus de pouvoir, spirituel et sexuel, devant être considérés ensemble comme le souligne le pape François », citant cette fois-ci sa Lettre au Peuple de Dieu, parue le 20 août 2018.

L’Église a le monopole de la vérité sur elle-même, y compris dans sa dimension la plus humaine, l’Académie succombe ainsi au piège du cléricalisme.

La Ciase s’appuie également sur le motu proprio du 7 mai 2019 du pape François,Vos estis lux mundi, pour dénoncer le refus, par l’Académie catholique de France, de l’indemnisation financière des victimes d’abus sexuels par l’Église. L’article 5 du motu proprio envisage en effet, pour toutes les personnes qui « affirment avoir été offensées », « une assistance médicale, thérapeutique et psychologique, selon le cas spécifique ». « Quand on connaît le coût des thérapies induites par des violences sexuelles, on mesure la portée du geste prescrit par le Pape », remarque la Ciase.

La critique la plus frontale concerne ce que la Ciase voit comme un parti pris de l’Académie catholique de France de refuser toute légitimité à des évaluations externes. En semblant considérer que « l’Église a le monopole de la vérité sur elle-même, y compris dans sa dimension la plus humaine, l’Académie succombe ainsi au piège du cléricalisme ».

Dés lors, l’Académie catholique de France « prend avec détermination le contrepied des enseignements très clairs du pape François qui fustige avec une constante vigueur les poisons du cléricalisme et de l’autoréférentialité », insiste la Ciase. La Commission Sauvé espère enfin que ses propositions pourront entrer en ligne de compte dans le cadre du processus synodal engagé par l’Église universelle depuis l’automne dernier.

Tags:
Abus sexuelsCiaseJean-Marc Sauvé
Soutenez Aleteia !
A travers le monde, vous êtes des millions à lire Aleteia, pour y trouver quelque chose d'unique : une vision du monde et de votre vie inspirée par l’Évangile. On prétend qu'il est de plus en plus difficile de transmettre les valeurs chrétiennes aux jeunes d'aujourd'hui.
Et pourtant, savez-vous que plus de la moitié des lecteurs d'Aleteia sont des jeunes de 18 à 35 ans ? C'est pourquoi il est si important que Aleteia demeure un service quotidien, gratuit et accessible à tous. Cependant, un journalisme de qualité a un coût que la publicité est loin de couvrir. Alors, pour qu'Aleteia puisse continuer à transmettre les valeurs chrétiennes au cœur de l'univers digital, votre soutien financier demeure indispensable.
*avec déduction fiscale
FR_2_NEW.gif
Le coin prière
La fête du jour





Confiez vos intentions de prière à notre communauté de plus de 550 monastères


Top 10
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement