Aleteia logoAleteia logoAleteia
Lundi 05 décembre |
Saint Gérald
Aleteia logo
Actualités
separateurCreated with Sketch.

Le pape François pourrait se rendre au Liban avant la fin de l’année

Article réservé aux membres Aleteia Premium
Pope Francis’ style changes papal flight – pt

© ALBERTO PIZZOLI / AFP

Hugues Lefèvre - publié le 09/02/22

Le Saint-Siège, très attentif à la situation du Liban, a confié ce 9 février à des ambassadeurs qu'un voyage prochain du pape au pays du Cèdre était sérieusement étudié.

Quelques jours après sa visite au Liban, Mgr Paul Richard Gallagher, cheville ouvrière de la diplomatie vaticane, a réuni le 9 février les ambassadeurs accrédités près le Saint-Siège pour leur faire un compte-rendu rendu de son voyage. « Une procédure pas inhabituelle mais pas systématique non plus », relève un diplomate qui a participé à la rencontre. Une réunion qui montre une nouvelle fois l’activisme avec lequel le Saint-Siège œuvre pour apporter des solutions à un pays empêtré depuis des mois dans une grave crise économique, sociale et politique.

« C’était une expérience très significative, tant pour le rythme du programme que pour l’intensité des rencontres : cela m’a permis de toucher du doigt la réalité du Liban », a témoigné le diplomate du Saint-Siège aux ambassadeurs, rapporte un communiqué du Vatican. Le prélat britannique s’est également confié sur le projet d’un voyage du pape dans le pays. Celui-ci aura lieu dès que les « les conditions le permettront ».

Des « réflexions sérieuses sur les préparatifs » ont été avancées lors de la réunion, souffle une source diplomatique. Le calendrier évoqué envisage un déplacement du pontife « après les élections législatives de mai et avant la fin de l’année ». Mais aucune date précise n’a été prononcée. Dans la Vieille salle du Synode du Vatican, Mgr Gallagher a qualifié les élections législatives qui approchent d’« étape indispensable » pour restaurer la stabilité du pays. Il a aussi eu une pensée particulière pour les jeunes libanais dont il a pu entendre les témoignages « pleins d’angoisse ».

Le risque d’une instrumentalisation

Souvent évoquée, la perspective d’un voyage du pape François au Liban se rapproche. Mais au pays du Cèdre, si l’on se réjouit de la mobilisation diplomatique du Saint-Siège sur ce dossier, certains n’hésitent pas à prévenir du risque d’une instrumentalisation d’un déplacement du pontife. Ainsi, Mgr Mounir Khairallah, évêque maronite de Batroun, confie que la perspective d’une visite du pape François demeurera « une illusion » tant que la classe politique ne changera pas de comportement.

Dans un pays laminé par la crise, le prélat remarque la lassitude de la population face à une classe politique « inconsciente, irresponsable et corrompue ». « Notre vie quotidienne relève du miracle », n’hésite-t-il plus à dire. Celui qui a rencontré Mgr Gallagher lors de son récent voyage met en garde contre une possible « récupération » par les autorités des bénéfices qu’une visite du pape apporteraient. Et d’affirmer : ces autorités doivent absolument « prendre conscience de leur faute, de leur corruption », avant de pouvoir recevoir dignement le pape.

La suite est réservée aux membres Aleteia Premium

Vous êtes déjà membre ?

Gratuit et sans aucun engagement :
vous pouvez résilier à tout moment

et je bénéficie des avantages suivants

Aucun engagement : vous pouvez résilier à tout moment

1.

Accès illimité à tous les contenus « Premium »

2.

Accès exclusif à la publication de commentaires

3.

Publicité limitée aux partenaires de Aleteia

4.

Accès exclusif à notre prestigieuse revue de presse internationale

5.

Réception exclusive de la newsletter “La lettre du Vatican”

6.

550 monastères accueilleront vos intentions et les porteront dans leur prière quotidienne

Et vous soutenez le média qui porte vos valeurs chrétiennes
Et vous soutenez le média qui porte vos valeurs chrétiennes
Tags:
LibanPape Françoisvoyage
Soutenez l’aventure missionnaire qu’est Aleteia !

Vous n’avez jamais fait un don à Aleteia ?  De grâce, faites-le, maintenant.

Aleteia se doit d’être gratuit : les missionnaires ne font pas payer l’évangélisation qu’ils apportent. Grâce à cette gratuité, chaque mois 10 à 20 millions d’hommes et de femmes - majoritairement des jeunes -, visitent la cathédrale virtuelle qu’est Aleteia. Mais vous le savez, si l’entrée de nos églises n’est pas payante, c’est parce que les fidèles y donnent à la quête.

L’évangélisation de l’univers Internet est le défi crucial de l’annonce de l’Évangile en notre temps. Et voici que Aleteia - de loin le premier site Internet catholique au monde -, voici que, Dieu aidant, Aleteia excelle à remplir cette mission. Mais, problème, seuls 2% de ses lecteurs fidèles donnent au moment de la quête…

Vous aimez Aleteia ? Vous voulez être de l’aventure missionnaire qu’est Aleteia ?

Alors, sans attendre, aujourd’hui même, donnez !

*avec déduction fiscale
FR_Donation_banner.gif
Le coin prière
La fête du jour








Confiez vos intentions de prière à notre communauté de plus de 550 monastères


Top 10
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement