Aleteia logoAleteia logoAleteia
Jeudi 06 octobre |
Saint Bruno
Aleteia logo
Actualités
separateurCreated with Sketch.

Revue de presse : Le Pape à la TV ? Une perte du sens du sacré

Article réservé aux membres Aleteia Premium
WEB2-CAPTURE-POPE-FRANCIS-YOUTUBE.jpg

Capture Youtube

La rédaction d'Aleteia - publié le 07/02/22 - mis à jour le 07/02/22

Chaque jour, Aleteia vous propose une sélection d'articles de la presse internationale concernant l'Église et les grands débats qui préoccupent les catholiques à travers le monde. Les opinions et les points de vue exprimés dans ces articles ne sont pas ceux de la rédaction.

Lundi 7 février 2022

1 – Le Pape à la TV ? Une perte du sens du sacré, estime Lucetta Scaraffia 
2 – Les 70 ans de règne d’Elizabeth II comparables à un sacerdoce, assure le primat anglican 
3 – Le lien entre justice et miséricorde, dans le contexte de la crise des abus sexuels
4 – Le gouvernement espagnol semble avoir surévalué les propriétés de l’Église catholique
5 – L’engagement des comboniens pour l’Amazonie au Brésil 

1Le Pape à la TV ? Une perte du sens du sacré, estime Lucetta Scaraffia

Avons-nous vraiment besoin que le Pape soit un personnage médiatique à succès ? Lucetta Scaraffia, l’ancienne « féministe du Vatican », qui a fondé le mensuel féminin de L’Osservatore Romano, tacle la participation du pape François à l’émission « Che tempo che fa » sur la chaîne de télévision italienne Rai 3. Le chef de l’Église catholique devient, souligne-t-elle, « une célébrité comme tant d’autres » et même « un homme comme les autres ». Dans le moment « si difficile » que nous vivons, estime l’historienne, nous n’avons pas besoin que l’Église se présente comme « une copie de la société » mais qu’elle « nous rende le rapport avec cette force mystérieuse qu’est le sacré ». En d’autres termes, le sacré étant ce qui est « séparé », « si nous voulons élever le regard jusqu’aux étoiles, si nous voulons réveiller le désir de Dieu en nous », regarder le programme télévisé en question « ne sert pas à grand chose », conclut-elle. 

La Stampa, italien

« C’est sacerdotal… La langue, la structure, c’est très similaire à l’ordination d’un prêtre ou d’un évêque », affirme le primat anglican Justin Welby à propos du couronnement de la reine d’Angleterre, qui a célébré ses 70 ans de règne le 6 février. Au micro de la BBC, l’archevêque de Cantorbéry salue le courage d’Élisabeth II. « Le moment le plus clair pour moi, le sommet absolu, estime-t-il, c’est quand elle s’est assise seule aux funérailles de son mari… C’était du leadership, c’était faire ce qu’il fallait, c’était un devoir, c’était un exemple”. À 95 ans, affirme-t-il, la reine « prend ses fonctions au sérieux, mais elle ne se prend pas très au sérieux. Elle rit en privé, elle a un sens de l’humour absolument superbe ».

BBC, anglais

3Le lien entre justice et miséricorde, dans le contexte de la crise des abus sexuels

« Que justice soit faite – comme pour tout crime – en premier lieu pour ceux qui ont été victime d’abus de toutes sortes », affirme Il Cattolico. Avant de continuer de manière plus critique : justice doit aussi être faite aux accusés, selon le principe de la présomption d’innocence. Chaque accusation doit faire l’objet d’un procès régulier, comme le soulignait le directeur éditorial du Dicastère pour la communication, Andrea Tornielli, à propos du rapport de Munich, rappelant qu’il ne s’agissait pas « d’une enquête judiciaire et encore moins d’une sentence définitive ». Un jugement définitif doit s’accompagner d’une conclusion d’enquête, preuves à l’appui. Il en va de même pour les journalistes, qui ont droit à donner des informations sans omertà, mais qui se doivent de payer des dommages financièrement et pénalement en cas de fausses accusations. Le lien entre justice et miséricorde reste en suspend, constate l’auteur, la faute à une opposition polaire entre ces deux valeurs fondamentales ?

Il Cattolico, italien

4Le gouvernement espagnol semble avoir surévalué les propriétés de l’Église

Des églises qui n’existent plus ou des locaux littéralement sous l’eau : ce sont quelques-uns des problèmes relevés dans la liste que le gouvernement espagnol a dressée des propriétés appartenant à l’Église dans le pays. Un certain nombre de sont notamment répertoriées dans la ville d’Arguesino, qui a été détruite dans les années 1960 pour faire place au réservoir d’Almendra. Aujourd’hui, ces territoires sont soit sous-marins, soit recouverts de structures en béton. Il existe des cas similaires dans les villes de Nagore et Granadilla. Selon l’hebdomadaire espagnol Alfa y Omega, ce ne sont que trois des 2575 édifices de la liste, qui compte aussi des doublons et des propriétés appartenant en fait à d’autres entités religieuses.

Alfa y Omega, espagnol 

5L’engagement des Comboniens pour l’Amazonie au Brésil

Dans une interview publiée par Vatican News, le père Dario Bossi, coordinateur des Missionnaires Comboniens au Brésil, parle de la mission et de la trajectoire des religieux à l’occasion des 70 ans de leur présence dans le pays. Le père Bossi reconnaît qu’être missionnaire comporte « le risque d’une évangélisation qui impose les modèles et les catégories d’une Église coloniale ». Cependant, il affirme que les Comboniens ont toujours essayé de « faire confiance aux forces et aux capacités du peuple de Dieu, afin qu’il soit lui-même protagoniste de sa propre histoire, de son organisation, de son parcours ». Conseiller du Réseau ecclésial panamazonien, REPAM-Brésil, le père Bossi explique aussi que l’Amazonie est une priorité pour les Comboniens au Brésil, où ils animent des « écoles de mission et de vie ». 

Vatican News, portugais 

La suite est réservée aux membres Aleteia Premium

Vous êtes déjà membre ?

Gratuit et sans aucun engagement :
vous pouvez résilier à tout moment

et je bénéficie des avantages suivants

Aucun engagement : vous pouvez résilier à tout moment

1.

Accès illimité à tous les contenus « Premium »

2.

Accès exclusif à la publication de commentaires

3.

Publicité limitée aux partenaires de Aleteia

4.

Accès exclusif à notre prestigieuse revue de presse internationale

5.

Réception exclusive de la newsletter “La lettre du Vatican”

6.

550 monastères accueilleront vos intentions et les porteront dans leur prière quotidienne

Et vous soutenez le média qui porte vos valeurs chrétiennes
Et vous soutenez le média qui porte vos valeurs chrétiennes
Tags:
Abus sexuelsBrésilespagnePape FrançoisRoyaume-Uni
Soutenez Aleteia !
A travers le monde, vous êtes des millions à lire Aleteia, pour y trouver quelque chose d'unique : une vision du monde et de votre vie inspirée par l’Évangile. On prétend qu'il est de plus en plus difficile de transmettre les valeurs chrétiennes aux jeunes d'aujourd'hui.
Et pourtant, savez-vous que plus de la moitié des lecteurs d'Aleteia sont des jeunes de 18 à 35 ans ? C'est pourquoi il est si important que Aleteia demeure un service quotidien, gratuit et accessible à tous. Cependant, un journalisme de qualité a un coût que la publicité est loin de couvrir. Alors, pour qu'Aleteia puisse continuer à transmettre les valeurs chrétiennes au cœur de l'univers digital, votre soutien financier demeure indispensable.
*avec déduction fiscale
FR_2_NEW.gif
Le coin prière
La fête du jour





Confiez vos intentions de prière à notre communauté de plus de 550 monastères


Top 10
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement