Aleteia logoAleteia logoAleteia
Vendredi 19 août |
Saint Jean Eudes
Aleteia logo
Décryptage
separateurCreated with Sketch.

En cas de danger, où peut-on mettre des hosties consacrées ?

WEB2-TABERNACLE-GODONG-FR448141A.jpg

Pascal Deloche / GODONG

Valdemar de Vaux - publié le 13/01/22

Le début de l'année est marqué par une série de profanations d'églises en France avec parfois des vols d’hosties consacrées. Saviez-vous que "pour une cause grave", le code de droit canon prévoit que la très sainte Eucharistie soit conservée ailleurs que dans un tabernacle ? Explications.

La paroisse du Raincy a dû prendre en début de semaine une résolution rare mais prévue par le droit canonique : ne plus garder les hosties consacrées dans le tabernacle principal de son église. Cette décision est la réponse à une série de profanations dans le diocèse de Saint-Denis, lequel a porté plainte. Dans la nuit de dimanche à lundi 10 janvier, les églises de Romainville et Bondy, voisines du Raincy, ont été l’objet d’effractions.

La lumière rouge à côté du tabernacle en est le signe habituel : Jésus est vraiment présent dans les hosties consacrées. Voilà pourquoi l’Église encourage les fidèles à venir prier auprès de Lui. Le droit canonique prévoit ainsi que « le tabernacle dans lequel la très sainte Eucharistie est conservée sera placé en un endroit de l’église ou de l’oratoire remarquable, visible, convenablement décoré et adapté à la prière. » (article 938 §2).

Pourtant, justement parce que le trésor qu’abrite le tabernacle est inestimable, l’Église demeure consciente de l’attention nécessaire pour le protéger. Le droit canonique décrit ainsi toute une série de dispositions à respecter pour éviter que là très sainte Eucharistie ne soit profanée, ce qui arrive le plus souvent davantage pour les vases sacrés que pour les hosties elles-mêmes.

Pour une cause grave

Garder la clef du tabernacle avec soin, posséder un tabernacle solide et fixe, bien fermé et non transparent : telles sont les consignes courantes pour éviter tout risque de profanation. Moins connu, un paragraphe du droit canonique précise : « Pour une cause grave, la très sainte Eucharistie peut être conservée en un autre lieu sûr et décent, surtout la nuit. » (article 938 §4). Seule la nuit est invoquée comme critère de discernement, mais le curé peut juger qu’une autre raison « grave » doit amener à une telle décision. Dans de ce cas, les hosties consacrées sont le plus souvent mises à l’abri dans un coffre-fort de la sacristie qui accueille d’ordinaire les objets précieux de la paroisse.

Comme la plupart des canons du droit de l’Église, cette disposition peu usitée de nos jours, du moins en France, est le fruit de l’histoire. Depuis les Apôtres, les chrétiens font face au vandalisme. Récemment, l’Église a ainsi élevé au rang de martyrs les moines de Casamari, en Italie. En 1799, ils ont voulu protéger le Corps du Christ de l’attaque des soldats du Directoire : ils y ont perdu leur existence, ils y ont gagné la Vie.

Tags:
Droit canonhostietabernacle
Soutenez Aleteia !
A travers le monde, vous êtes des millions à lire Aleteia, pour y trouver quelque chose d'unique : une vision du monde et de votre vie inspirée par l’Évangile. On prétend qu'il est de plus en plus difficile de transmettre les valeurs chrétiennes aux jeunes d'aujourd'hui.
Et pourtant, savez-vous que plus de la moitié des lecteurs d'Aleteia sont des jeunes de 18 à 35 ans ? C'est pourquoi il est si important que Aleteia demeure un service quotidien, gratuit et accessible à tous. Cependant, un journalisme de qualité a un coût que la publicité est loin de couvrir. Alors, pour qu'Aleteia puisse continuer à transmettre les valeurs chrétiennes au cœur de l'univers digital, votre soutien financier demeure indispensable.
*avec déduction fiscale
FR_2_NEW.gif
Le coin prière
La fête du jour





Confiez vos intentions de prière à notre communauté de plus de 550 monastères


Top 10
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement