Aleteia logoAleteia logoAleteia
Mercredi 19 janvier |
Saints Marius, Marthe, Audifax et Abachum
Aleteia logo
Actualités
separateurCreated with Sketch.

Profanation dans une église de Vitry : « Ils ont volé le corps du Christ, c’est le plus grave ! »

WEB2-EGLISE-SAINT-GERMAIN-VITRY-PERE-JOSEPH.jpg

Père Joseph Lokendandjala

L’église Saint-Germain de Vitry-sur-Seine.

Agnès Pinard Legry - publié le 11/01/22 - mis à jour le 11/01/22

L’église Saint-Germain de Vitry-sur-Seine (Val-de-Marne) a été profanée dans la nuit du 6 au 7 janvier. Au-delà des dégâts matériels et de l’argent volé, c’est surtout le vol des hosties consacrées qui inquiète et attriste le père Joseph Lokendandjala, curé de la paroisse.

Moins d’une semaine après la profanation, l’émotion est toujours aussi forte. Située à Vitry-sur-Seine, dans le Val-de-Marne, l’église Saint-Germain a été profanée dans la nuit du 6 au 7 janvier. C’est un paroissien qui a prévenu le curé, le père Joseph Lokendandjala, qu’une petite porte habituellement condamnée était ouverte. Se rendant dans la foulée sur place, il constate alors que la porte est cassée. En pénétrant à l’intérieur de l’église, il découvre que trois des quatre troncs dans lesquels les paroissiens font des dons sont cassés et que la porte d’accueil est fracturée (c’est à cet endroit que sont habituellement conservés les offrandes des messes). Mais le plus grave s’est déroulé au fond de l’église…

Le tabernacle profané.

« Au fond de l’église, les trois tabernacles ont été ouverts dont celui où est conservé le saint-sacrement », déplore auprès d’Aleteia le père Joseph qui a été nommé responsable de cette paroisse il y a tout juste quatre mois, le 1er septembre. « Ils ont emporté le ciboire doré qui contenait le corps du Christ, les hosties consacrées ! ». « C’est ça le plus grave, c’est la présence réelle du Christ, l’eucharistie qui nous fait vivre, qui a été volée ! », raconte-t-il encore sous le choc. « C’est une grande souffrance pour nous. La dégradation des biens matériels, le vol des dons, bien sûr que c’est grave. Mais cette profanation du corps du Christ… Que vont-ils en faire ? », s’interroge-t-il.

Messe de réparation, samedi 8 janvier.

Le père Joseph a dans la foulée fermée l’église et appelé le vicaire général, le père Stéphane Aulard, afin de le prévenir et d’organiser une messe de réparation. La police, prévenue, s’est également rendu sur place et le prêtre a déposé une plainte. Une messe de réparation célébrée par le vicaire général, envoyé par l’évêque de Créteil, a eu lieu samedi 8 janvier en fin de journée. « Cette messe de réparation est essentielle pour le pardon des péchés, pour effacer les souillures portées au corps de Christ », reprend-t-il. « Elle sert à réparer les offenses causées, portées à l’église et au sacré, surtout au corps de Christ ».

Tags:
ÉgliseeucharistieprofanationVal-de-Marne
Soutenez Aleteia !
A travers le monde, vous êtes des millions à lire Aleteia, pour y trouver quelque chose d'unique : une vision du monde et de votre vie inspirée par l’Évangile. On prétend qu'il est de plus en plus difficile de transmettre les valeurs chrétiennes aux jeunes d'aujourd'hui.
Et pourtant, savez-vous que plus de la moitié des lecteurs d'Aleteia sont des jeunes de 18 à 35 ans ? C'est pourquoi il est si important que Aleteia demeure un service quotidien, gratuit et accessible à tous. Cependant, un journalisme de qualité a un coût que la publicité est loin de couvrir. Alors, pour qu'Aleteia puisse continuer à transmettre les valeurs chrétiennes au cœur de l'univers digital, votre soutien financier demeure indispensable.
*avec déduction fiscale
Le coin prière
La fête du jour






Top 10
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement