Aleteia logoAleteia logoAleteia
Lundi 24 janvier |
Saint François de Sales
Aleteia logo
Décryptage
separateurCreated with Sketch.

Traditionis custodes : « Toute une génération va désormais se battre pour la libéralisation de la messe »

Article réservé aux membres Aleteia Premium
WEB2-MASS-MESSE-TRIDENTINE-shutterstock_507227950.jpg

Shutterstock I Thoom

Christophe Dickès - Agnès Pinard Legry - publié le 30/12/21

Cinq mois après la publication du motu proprio Traditionis custodes encadrant la messe tridentine, le Vatican a publié, samedi 18 décembre, une "responsa ad dubia" insistant sur une lecture stricte du texte. "Il est difficile de ne pas voir dans cette suppression un dessein purement idéologique", explique à Aleteia l’historien et spécialiste du Vatican, Christophe Dickès.

L’incompréhension ne retombe pas après la publication, samedi 18 décembre, d’une « responsa ad dubia« . Ce document, répondant à des questions sur le motu proprio Traditionis custodes visant à encadrer la messe dite de saint Pie V et qui insiste sur une lecture stricte du motu proprio a profondément troublé les catholiques attachés à la messe tridentine. « Vous avez beau le prendre dans tous les sens, le pontificat actuel vient de supprimer les acquis d’un travail bienveillant et patient de trente années des deux papes Jean Paul II et Benoît XVI », détaille à Aleteia l’historien et spécialiste du Vatican, Christophe Dickès.

Aleteia : Avez-vous été surpris par la publication de cette « responsa ad dubia » quelques jours avant Noël ? Est-ce que cela arrive souvent que des précisions soient apportées après la publication d’un motu proprio ?
Christophe Dickès : Je n’ai pas été surpris dans la forme parce que les textes pontificaux, quand ils sont publiés, ne peuvent prendre en compte la réalité complexe de la vie ecclésiale. Des questions se posent donc au fur et à mesure de leur mise en pratique. Il est naturel que Rome réponde aux doutes ou aux interrogations. Ceux-ci permettent de préciser des points, de corriger ou d’amender. Parfois, Rome choisit de ne pas répondre aux dubia estimant que les textes se suffisent à eux-mêmes : les dubia des quatre cardinaux à propos d’Amoris Laetitia en 2016 est le dernier cas le plus emblématique.

La suite est réservée aux membres Aleteia Premium

Vous êtes déjà membre ?.

Gratuit et sans aucun engagement :
vous pouvez résilier à tout moment

et je bénéficie des avantages suivants

Aucun engagement : vous pouvez résilier à tout moment

1.

Accès illimité à tous les contenus « Premium »

2.

Accès exclusif à la publication de commentaires

3.

Publicité limitée aux partenaires de Aleteia

4.

Accès exclusif à notre prestigieuse revue de presse internationale

5.

Réception exclusive de la newsletter “La lettre du Vatican”

6.

220 monastères accueilleront vos intentions et les porteront dans leur prière quotidienne

Et vous soutenez le média qui porte vos valeurs chrétiennes
Et vous soutenez le média qui porte vos valeurs chrétiennes
Tags:
liturgieMesseTraditionis Custodes
Soutenez Aleteia !
A travers le monde, vous êtes des millions à lire Aleteia, pour y trouver quelque chose d'unique : une vision du monde et de votre vie inspirée par l’Évangile. On prétend qu'il est de plus en plus difficile de transmettre les valeurs chrétiennes aux jeunes d'aujourd'hui.
Et pourtant, savez-vous que plus de la moitié des lecteurs d'Aleteia sont des jeunes de 18 à 35 ans ? C'est pourquoi il est si important que Aleteia demeure un service quotidien, gratuit et accessible à tous. Cependant, un journalisme de qualité a un coût que la publicité est loin de couvrir. Alors, pour qu'Aleteia puisse continuer à transmettre les valeurs chrétiennes au cœur de l'univers digital, votre soutien financier demeure indispensable.
*avec déduction fiscale
Le coin prière
La fête du jour






Top 10
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement