Aleteia logoAleteia logoAleteia
Samedi 22 janvier |
Saint Vincent de Saragosse
Aleteia logo
Perles du Web
separateurCreated with Sketch.

Grâce au rosaire, cette star des années 80 a retrouvé la paix

Singer-Romina-Power

WOLFRAM KASTL / DPA / DPA PICTURE-ALLIANCE VIA AFP

Silvia Lucchetti - publié le 30/12/21

Romina Power, celle qui a fait chanter l’Europe entière dans les années 1980 grâce à son tube "Felicita", se confie sur sa dévotion à la Vierge Marie et la puissance du rosaire qui l’ont aidée à retrouver la paix intérieure après la disparition de sa fille Ylenia.

Si le nom de Romina Power ne vous dit pas grand-chose, Felicita, le tube de la variété italienne des années 1980 certainement oui. Célèbre actrice et chanteuse, fille de deux stars hollywoodiennes Tyrone Power et Linda Christian, c’est en rencontrant à Rome dans les années 1970 le chanteur italien Al Bano que sa carrière artistique a démarré réellement. Le couple qui se marie en 1970, décide alors de créer un duo artistique qui vendra au total 20 millions d’albums avec plusieurs grands tubes dont Felicita qui a fait vibrer l’Europe entière en 1982. Les deux chanteurs auront quatre enfants : Ylenia, Yari, Cristel et Romina.

Romina Power en duo avec Al Bano au Festival de Sanremo, 15 février 2015.

La disparition d’Ylenia

Dans un récent numéro de l’hebdomadaire italien Maria con te (« Marie avec toi »), Romina Power s’est confiée sur sa foi et sa dévotion à la Vierge Marie. Son attachement à Marie est lié à une terrible épreuve qui a marqué sa vie. En 1994, alors qu’elle avait 23 ans, sa fille Ylenia a mystérieusement disparu à la Nouvelle-Orléans, aux États-Unis.

View this post on Instagram

A post shared by Romina Power (@rominaspower)

Son corps n’a jamais été retrouvé. Le père d’Ylenia est désormais convaincu qu’elle s’est suicidée en se noyant dans le fleuve Mississippi, mais Romina continue de croire que sa fille est toujours en vie et qu’elle se cache quelque part.

La chanteuse raconte dans Maria con te comment elle s’est sentie proche au moment du drame de Notre-Dame de Guadalupe, à qui sa famille d’origine mexicaine a toujours été très attachée : « Je me suis tournée vers Marie en 1994, après la disparition de ma fille Ylenia. Perdue et désespérée, je ne trouvais de réponses nulle part. Je n’arrivais plus à dormir. Un jour, l’idée m’est venue de me rendre dans un monastère de la Nouvelle-Orléans où j’ai demandé si je pouvais avoir un chapelet. Les religieuses m’ont montré une grande pile de chapelets en plastique coloré. J’en ai choisi un. Et c’est en le récitant, que j’ai enfin trouvé la paix. Cela m’a aidé à retrouver le sommeil. Depuis, j’ai la certitude que le bien triomphe toujours sur le mal », explique-t-elle. Avec cette paix intérieure retrouvée et qui ne l’a pas quittée depuis, Romina est restée profondément attachée au sanctuaire marial de Notre-Dame de Guadalupe au Mexique.

La chanteuse est également peintre. Inspirée par « ce sentiment de paix et de sérénité qu’elle insuffle », elle s’est mise à peindre Marie à l’Enfant Jésus : « Je voulais que sa douceur brille. Mais aussi sa résignation face à son destin, celui de son Fils. Bien sûr, avec la disparition de Ylenia, je le ressens de manière très particulière », confie-t-elle à l’hebdomadaire italien.

Tags:
célébritéchapeletPrièrerosaireVierge Marie
Soutenez Aleteia !
A travers le monde, vous êtes des millions à lire Aleteia, pour y trouver quelque chose d'unique : une vision du monde et de votre vie inspirée par l’Évangile. On prétend qu'il est de plus en plus difficile de transmettre les valeurs chrétiennes aux jeunes d'aujourd'hui.
Et pourtant, savez-vous que plus de la moitié des lecteurs d'Aleteia sont des jeunes de 18 à 35 ans ? C'est pourquoi il est si important que Aleteia demeure un service quotidien, gratuit et accessible à tous. Cependant, un journalisme de qualité a un coût que la publicité est loin de couvrir. Alors, pour qu'Aleteia puisse continuer à transmettre les valeurs chrétiennes au cœur de l'univers digital, votre soutien financier demeure indispensable.
*avec déduction fiscale
Le coin prière
La fête du jour






Top 10
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement