Aleteia logoAleteia logoAleteia
Mardi 09 août |
Sainte Thérèse Bénédicte de La Croix
Aleteia logo
Spiritualité
separateurCreated with Sketch.

Le chapelet de l’Enfant-Jésus, pour s’abandonner à Dieu comme un enfant

Article réservé aux membres Aleteia Premium
ROSARY CHILDREN

Aid to the Church in Need

Marzena Devoud - publié le 21/12/21

Le 25 décembre, l'Église catholique célèbre la naissance du Fils de Dieu. Alors que la date se rapproche, découvrez la puissance du chapelet de l’Enfant-Jésus, véritable prière dite avec la pureté du cœur d’un enfant. A réciter tout particulièrement au moment des célébrations de Noël.

La fête de Noël rappelle aux chrétiens la naissance du Fils de Dieu venu sauver les hommes et les guider sur le chemin de la paix. En Jésus-Christ, c’est un Dieu-humble, un Dieu-amour qui se révèle à l’homme comme un petit enfant. Et Il l’invite à se tourner vers Lui avec le cœur d’un enfant. Le chapelet de l’Enfant-Jésus saisit de façon profonde cette spiritualité d’enfant de Dieu qui trouve sa source dans l’enfance même de Jésus. D’où vient sa puissance ? Pourquoi et comment le prier ? Voici notre petit guide :

1Son aspect

Le chapelet de l’Enfant-Jésus, appelé aussi la petite couronne de l’Enfant-Jésus, est composé de quinze grains. Les douze petits grains Je vous salue Marie sont en l’honneur des douze premières années de vie de Jésus sur terre ; les trois gros grains Notre Père représentent symboliquement la sainte Famille : Jésus, Marie et Joseph. 

L’origine de cette dévotion est due à Sœur Marguerite du Saint-Sacrement (1619-1648), une religieuse carmélite de Beaune. Dès sa onzième année, elle a des apparitions de Jésus sous les traits d’un petit enfant. C’est en 1636 que l’Enfant-Jésus lui-même lui enseigne la manière d’honorer le mystère de son enfance en priant le chapelet. Le 24 mars de la même année, les religieuses de Beaune commencent à réciter le chapelet composé par Sœur Marguerite. Très vite la dévotion se répand dans la ville de Beaune avant de gagner toute la Bourgogne et enfin la France entière. Pour y répondre, les religieuses se mettent à fabriquer en quantité des petits chapelets de l’Enfant-Jésus.

3Pourquoi le prier ?

Honorer la vie des douze premières années de l’Enfant-Jésus sur terre, c’est honorer ses premières œuvres, en paroles et en actes. C’est chercher à imiter le Christ de la crèche à la Croix. Sainte Thérèse de l’Enfant-Jésus a révélé par sa vie et ses écrits un chemin de sainteté qui est la petite voie de l’enfance spirituelle. Ce chemin consiste à avoir une confiance absolue et un abandon total dans les mains du Père – comme Jésus, de la crèche à la Croix. Être enfant de Dieu, c’est vivre dans la simplicité et l’humilité envers le Père. Sœur Marguerite recommandait de réciter le chapelet tout spécialement durant les fêtes de Noël et le 25e jour de chaque mois pour honorer la naissance du Christ. 

4Comment le prier ?

On commence le chapelet par la croix en récitant l’invocation : « Divin Enfant Jésus, j’adore votre croix et j’accepte toutes celles qu’il vous plaira de m’envoyer. » Chacun des trois gros grains représente une personne de la Sainte Famille : Jésus, Marie et Joseph surnommée « la petite Trinité sur terre ». Sur chaque gros grain, on récite Notre Père, précédé des paroles : « Et le Verbe s’est fait chair, et Il a habité parmi nous. » 

Avant le grain de Jésus, on prononce : « Adorable Trinité, nous vous offrons toutes les adorations du Cœur du Saint Enfant Jésus ». Ensuite avant le grain de Marie, on prononce : « Très Sainte Trinité, nous vous offrons ce que vous avez opéré dans l’âme de la Sainte Vierge au moment de l’Incarnation. » Enfin, avant le grain de Joseph, on récite : « Adorable Trinité, nous vous remercions des grâces dont vous avez comblé le glorieux saint Joseph, en vue de Jésus et de Marie. » 

Chaque petit grain sert à méditer un des douze mystères de l’Enfant-Jésus : l’incarnation du Verbe ; la visitation ; l’attente de la naissance de Jésus ; la nativité de Jésus ; la présentation de Jésus au Temple ; l’hommage des rois mages ; la fuite en Egypte ; le séjour de la sainte Famille en Egypte ; le retour d’Egypte ; la vie cachée à Nazareth et le recouvrement au Temple.

On récite sur chacun, un Jevous Marie précédé des paroles : « Et le Verbe s’est fait chair, et Il a habité parmi nous. » On termine le chapelet sur la médaille ou sur la croix en récitant un Gloire au Père, précédé des paroles « Et le Verbe s’est fait chair, et Il a habité parmi nous ». On peut ajouter une invocation finale : « Saint Enfant-Jésus, bénissez et protégez-nous. »

5Jim Caviezel et le chapelet dans sa voiture

Jim Caviezel, c’est cet acteur américain qui a joué le rôle de Jésus dans La Passion du Christ de Mel Gibson. Dans une interview accordée au média polonais W polityce, il fait part de sa dévotion à Marie. Il y trouve, dit-il, « l’essence de sa foi ». « Ma relation avec Jésus se fait grâce à la Vierge Marie. Je suis absolument dévoué à Elle », confie-t-il encore. Pour lui, tout a commencé dans les premiers temps de sa carrière artistique, à l’époque de son rôle dans La ligne rouge (The Thin Red Line), un film de Terrence Malick sorti en 1998. Alors qu’il a rendez-vous chez le réalisateur pour discuter du rôle, il arrive en retard… pour la simple et bonne raison qu’il priait le chapelet dans sa voiture. Et ce n’était pas un chapelet comme les autres : les perles avaient été bénies par Mère Teresa !

La suite est réservée aux membres Aleteia Premium

Vous êtes déjà membre ?

Gratuit et sans aucun engagement :
vous pouvez résilier à tout moment

et je bénéficie des avantages suivants

Aucun engagement : vous pouvez résilier à tout moment

1.

Accès illimité à tous les contenus « Premium »

2.

Accès exclusif à la publication de commentaires

3.

Publicité limitée aux partenaires de Aleteia

4.

Accès exclusif à notre prestigieuse revue de presse internationale

5.

Réception exclusive de la newsletter “La lettre du Vatican”

6.

550 monastères accueilleront vos intentions et les porteront dans leur prière quotidienne

Et vous soutenez le média qui porte vos valeurs chrétiennes
Et vous soutenez le média qui porte vos valeurs chrétiennes
Tags:
chapeletJésusPrièrerosaireThérèse de Lisieux
Soutenez Aleteia !
A travers le monde, vous êtes des millions à lire Aleteia, pour y trouver quelque chose d'unique : une vision du monde et de votre vie inspirée par l’Évangile. On prétend qu'il est de plus en plus difficile de transmettre les valeurs chrétiennes aux jeunes d'aujourd'hui.
Et pourtant, savez-vous que plus de la moitié des lecteurs d'Aleteia sont des jeunes de 18 à 35 ans ? C'est pourquoi il est si important que Aleteia demeure un service quotidien, gratuit et accessible à tous. Cependant, un journalisme de qualité a un coût que la publicité est loin de couvrir. Alors, pour qu'Aleteia puisse continuer à transmettre les valeurs chrétiennes au cœur de l'univers digital, votre soutien financier demeure indispensable.
*avec déduction fiscale
FR_2_NEW.gif
Le coin prière
La fête du jour





Confiez vos intentions de prière à notre communauté de plus de 550 monastères


Top 10
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement