Aleteia logoAleteia logoAleteia
Mardi 06 décembre |
Saint Nicolas de Myre
Aleteia logo
Au quotidien
separateurCreated with Sketch.

Conte de Noël : la perle au fond du lagon

shutterstock_248762137.jpg

Fona I Shutterstock

Magnificat - publié le 20/12/21

En cette dernière semaine de l'Avent, Aleteia publie chaque jour un joli conte de Noël. Une manière de se laisser gagner par l'esprit d'enfance et d'adoucir son cœur à l'approche de la naissance de Jésus.

Teri’i observait l’objet sombre qui reposait sous sa barque par vingt mètres de fond. L’eau limpide en déformait le contour, mais il croyait reconnaître le plomb à sonder qu’il avait laissé échapper la veille, en manœuvrant dans la mer agitée par les derniers souffles du cyclone. Le pêcheur hésita. Teri’i signifie « humble », et le jeune Tahitien méritait son prénom. Il n’avait jamais tenté une apnée aussi audacieuse, et ne se sentait pas l’étoffe d’un plongeur de compétition. D’un autre côté, il tenait à ce plomb qui lui servait chaque jour.

« Confiance, pensa-t-il. Au pire, je remonte bredouille. » Teri’i se fixa une pierre à la ceinture, et passa par-dessus bord. Trois minutes plus tard, il étouffait déjà. La trop longue descente avait brouillé ses repères. Il voyait des disques noirs danser au ras du sable et les prenait pour le plomb. Las! Ses doigts se refermaient sur l’eau: ce n’étaient que des taches visuelles provoquées par l’asphyxie. Les poumons de Teri’i criaient grâce, le sang cognait sous ses tempes, mais il ne voulait pas renoncer, pas encore.

Des mots lui vinrent à l’esprit: « Des profondeurs je crie vers toi, Seigneur » (Ps 129, 1). Son maître et ami, le vieux Varua, lui avait jadis appris ce verset au catéchisme. Varua avait été pêcheur de perles. Il disait que Dieu entend toute prière, même quand on est au fond de la mer, écrasé par le poids de l’eau. « Remonte, ordonna alors brusquement sa conscience. Ne mets pas Dieu à l’épreuve par ton obstination. » Écoutant aussitôt cette voix intérieure, Teri’i détacha la pierre qu’il s’était fixée à la taille en guise de lest. Celle-ci heurta le sable en soulevant mille paillettes, et parut se casser. Une hallucination encore ? Non, c’était un éclat de coquille qui tournoyait dans l’eau. Le caillou venait de briser l’objet que Teri’i avait pris pour son plomb, et que sa vue brouillée avait échoué à localiser. C’était une huître ! Un réflexe de pêcheur poussa Teri’i à empoigner le coquillage fendu, d’un geste vif donc exténuant. Puis il remonta.

Il émergea le cœur au bord de l’explosion et se hissa péniblement dans sa barque. Il lui fallut une minute pour boire l’air à grands traits. Ensuite, il desserra les doigts. L’éclat nacré d’une grosse perle refléta la lumière, faisant exulter le cœur de Teri’i. Ce n’était pas au gain qu’il pensait, pourtant, même s’il venait de trouver de quoi racheter des dizaines de plombs et même une barque neuve. Dans sa paume brillait la générosité de Dieu. Il bénéficiait de cette largesse parce que le Seigneur est grand, et qu’il écoute jusqu’au fond
de la mer, comme l’avait dit Varua. Certes, l’huître avait pu être transportée jusqu’ici par la houle du cyclone. Mais il plut à Teri’i de la voir comme une surprise du ciel. Teri’i songea au ravissement que Varua éprouverait à contempler cette merveille. En toute hâte, il se mit à tracer un sillage bien droit vers la plage. Par-delà les cocotiers, une fumée lui donnait le cap: celle qui montait de chez Varua. Teri’i força sur ses rames. La joie est un sentiment à partager d’urgence.

Conte de Noël écrit par Charlotte Grossetête et publié initialement sous le titre : « Au fond du lagon » dans le Compagnon de l’Avent 2021 (Magnificat).

Tags:
AventNoël
Soutenez l’aventure missionnaire qu’est Aleteia !

Vous n’avez jamais fait un don à Aleteia ?  De grâce, faites-le, maintenant.

Aleteia se doit d’être gratuit : les missionnaires ne font pas payer l’évangélisation qu’ils apportent. Grâce à cette gratuité, chaque mois 10 à 20 millions d’hommes et de femmes - majoritairement des jeunes -, visitent la cathédrale virtuelle qu’est Aleteia. Mais vous le savez, si l’entrée de nos églises n’est pas payante, c’est parce que les fidèles y donnent à la quête.

L’évangélisation de l’univers Internet est le défi crucial de l’annonce de l’Évangile en notre temps. Et voici que Aleteia - de loin le premier site Internet catholique au monde -, voici que, Dieu aidant, Aleteia excelle à remplir cette mission. Mais, problème, seuls 2% de ses lecteurs fidèles donnent au moment de la quête…

Vous aimez Aleteia ? Vous voulez être de l’aventure missionnaire qu’est Aleteia ?

Alors, sans attendre, aujourd’hui même, donnez !

*avec déduction fiscale
FR_Donation_banner.gif
Le coin prière
La fête du jour





Confiez vos intentions de prière à notre communauté de plus de 550 monastères


Top 10
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement