Aleteia logoAleteia logoAleteia
Mardi 06 décembre |
Saint Nicolas de Myre
Aleteia logo
Belles Histoires
separateurCreated with Sketch.

Le jour où l’abbé Peyramale a découvert l’identité de la « belle dame »

Article réservé aux membres Aleteia Premium
Our Lady of Lourdes

Pascal Deloche | GoDong

Aliénor Goudet - publié le 07/12/21

Lorsque la Vierge est apparue à Lourdes en 1858, beaucoup ont spéculé sur son identité. Le curé, l’abbé Dominique Peyramale (1811-1877), pourtant méfiant depuis le début des dires de Bernadette, a été le premier à qui cette dernière a révélé cette fameuse identité.

Lourdes, 25 mars 1858. La fête de l’Annonciation se doit d’être réjouissante pour tout chrétien. Pourtant, l’abbé Peyramale soupire pour la énième fois en regardant le ciel gris par sa fenêtre. Cela fait plusieurs semaines que la petite Bernadette Soubirous n’est pas venue le voir. D’après les murmures, elle se rend toujours à la grotte de Massabielle. Mais Aquero, l’entité qu’elle prétend voir depuis février dernier, ne se montre plus. 

Folle ou menteuse ?

Mais cela ne rassure pas l’abbé. Il se souvient de la dernière fois où Bernadette est venue le trouver pour lui demander une procession pour cette “belle dame”. Furieux, il l’avait renvoyé avec des mots peu charitables. 

– Une procession pour un être inconnu qui refuse de donner son nom ? Et puis quoi encore ? 

Pour beaucoup du village, il n’y a pas de doute qu’il s’agisse de la mère de Dieu. Mais lui n’est pas naïf. N’importe quel esprit malveillant peut se jouer des paysans illettrés de Lourdes. Bernadette elle-même insiste sur le fait que la dame n’a jamais donné son nom. En supposant qu’elle ne soit ni folle, ni menteuse, cela ne dit rien sur cette entité qui se montre à elle. 

L’abbé lui-même a tenté de vérifier l’identité de la dame en demandant à ce qu’elle fasse fleurir le rosier de la grotte. Un acte que la sainte mère de Dieu a réalisé lors d’autres apparitions dans le monde. Selon Bernadette, Aquero a seulement demandé à nouveau la construction d’une chapelle en réponse. 

– Et bien qu’elle te donne elle-même l’argent pour sa chapelle, a-t-il répondu, frustré. Moi je n’en ai pas. 

Mais s’il y a une chose que l’abbé Peyramale a du mal à rejeter, c’est la ferveur de Bernadette. Il est réputé pour son imposante carrure et son caractère coléreux. La petite paysanne tremble à chaque fois qu’elle vient le voir. Mais elle vient quand même. Et elle ne délaisse pas la messe pour la grotte non plus. 

Immaculée conception

Soudain, on frappe à la porte avec insistance. De l’autre côté, se trouve une Bernadette essoufflée mais le visage radieux. 

– Je suis l’Immaculée Conception ! s’écrit-elle. C’est ce que m’a dit la dame aujourd’hui. 

L’abbé se fige en entendant ces mots. Il serait tombé à la renverse s’il ne s’était tenu à la poignée. Impossible ! Aucune dame ne peut porter ce nom. 

– Sais-tu au moins ce que cela veut dire ? demande-t-il. 

– Non, mon père. Je l’ai répété tout le chemin pour ne pas l’oublier. Oh, et elle demande toujours sa chapelle. 

Comment Bernadette connaît-elle ce terme ? Elle ne parle que le patois et n’a aucune formation en théologie. Il voit dans les yeux de l’enfant l’incompréhension et l’attente d’une explication. Mais Peyramale ne peut que balbutier. 

– Rentre chez toi. Je te verrai une autre fois. 

Sans attendre de réponse, il ferme la porte et se précipite vers la bibliothèque de sa chambre. Il en tire un petit livre intitulé “Ineffabilis Deus”. À l’intérieur se trouve les mots du pape Pie IX, faisant l’éloge de la parfaite pureté de la Vierge Marie. Il y a à peine quatre ans que le dogme de l’Immaculée Conception a été déclaré. 

Les grandes mains de l’abbé tremblent. Serait-ce donc vraiment possible que Dieu lui fasse l’honneur de se présenter ici ? Par le biais de Sa très sainte mère ? Et pour messager, Il a choisi la plus petite d’entre tous. La peur et la joie l’envahissent en même temps. 

Vite, il rédige une lettre à l’évêque pour relater les dires de Bernadette avant de se hâter vers l’église.

La suite est réservée aux membres Aleteia Premium

Vous êtes déjà membre ?

Gratuit et sans aucun engagement :
vous pouvez résilier à tout moment

et je bénéficie des avantages suivants

Aucun engagement : vous pouvez résilier à tout moment

1.

Accès illimité à tous les contenus « Premium »

2.

Accès exclusif à la publication de commentaires

3.

Publicité limitée aux partenaires de Aleteia

4.

Accès exclusif à notre prestigieuse revue de presse internationale

5.

Réception exclusive de la newsletter “La lettre du Vatican”

6.

550 monastères accueilleront vos intentions et les porteront dans leur prière quotidienne

Et vous soutenez le média qui porte vos valeurs chrétiennes
Et vous soutenez le média qui porte vos valeurs chrétiennes
Tags:
Bernadette Soubirousimmaculée conceptionLourdes
Soutenez l’aventure missionnaire qu’est Aleteia !

Vous n’avez jamais fait un don à Aleteia ?  De grâce, faites-le, maintenant.

Aleteia se doit d’être gratuit : les missionnaires ne font pas payer l’évangélisation qu’ils apportent. Grâce à cette gratuité, chaque mois 10 à 20 millions d’hommes et de femmes - majoritairement des jeunes -, visitent la cathédrale virtuelle qu’est Aleteia. Mais vous le savez, si l’entrée de nos églises n’est pas payante, c’est parce que les fidèles y donnent à la quête.

L’évangélisation de l’univers Internet est le défi crucial de l’annonce de l’Évangile en notre temps. Et voici que Aleteia - de loin le premier site Internet catholique au monde -, voici que, Dieu aidant, Aleteia excelle à remplir cette mission. Mais, problème, seuls 2% de ses lecteurs fidèles donnent au moment de la quête…

Vous aimez Aleteia ? Vous voulez être de l’aventure missionnaire qu’est Aleteia ?

Alors, sans attendre, aujourd’hui même, donnez !

*avec déduction fiscale
FR_Donation_banner.gif
Le coin prière
La fête du jour





Confiez vos intentions de prière à notre communauté de plus de 550 monastères


Top 10
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement