Aleteia logoAleteia logoAleteia
Samedi 13 août |
Saint Hippolyte de Rome
Aleteia logo
Au quotidien
separateurCreated with Sketch.

La médaille Saint Esprit d’Anne.K, un bijou qui apporte la consolation

WEB2-MEDAILLE-ESPRIT-SAINT-ANNE-K.jpg

Anne K.

La "Médaille Saint Esprit".

Marzena Devoud - publié le 05/12/21

Si toutes les créations de la manufacture familiale Anne.K sont ancrées dans la passion pour le savoir-faire ancestral au service du Beau et de Dieu, sa nouvelle "Médaille Saint Esprit", révèle en plus une histoire inspirante. Et le résultat est saisissant.

Pour Anne Kirkpatrick, artiste installée dans le Gers, qui crée des médailles dans une recherche constante de simplicité et de douceur, la naissance de sa nouvelle « Médaille Saint Esprit » est liée à une histoire personnelle émouvante. Il s’agit même d’un vrai miracle qui a imprégné toute la vie de sa famille. 

Celui-ci a eu lieu, il y a presque cent ans, en 1923 à Paris : « C’est l’histoire de ma belle-mère, Agnès Kirkpatrick née Fumet. Alors qu’elle n’était âgée que de 3 ans, elle est tombée gravement malade. La broncho-pneumonie dont elle souffrait, était à l’époque incurable. Les antibiotiques n’existaient pas, raconte la créatrice. Elle devait recevoir les derniers sacrements. Ses proches s’y étaient résignés… sauf sa mère », confie Anne Kirkpatrick à Aleteia. « D’origine russe, Aniouta Fumet était une convertie et avait une dévotion particulière en l’Esprit Saint. Le matin du 24 décembre, elle s’est mise à prier et à lui demander fermement de venir : « Saint Esprit, je vous en conjure, venez vous-même, venez, avant midi » (cf. p.268 Histoire de Dieu dans ma vie – Stanislas Fumet). À midi moins dix, un prêtre et un évêque, amis de la famille, sont arrivés à l’improviste. Ils décidèrent alors, de célébrer le soir même la messe de minuit et de donner à la petite fille sa première communion ainsi que le sacrement de Confirmation malgré son très jeune âge. Le lendemain, elle allait déjà mieux et quelques jours plus tard, elle était complètement guérie ! ». 

WEB2-MEDAILLE-ANNE-K.jpg
La « Médaille Saint Esprit » en fabrication : Anne Kirkpatrick en train de peaufiner la colombe.

Si elle a créé la « Médaille Saint Esprit », c’est parce qu’avec cette histoire inspirante, l’Esprit Saint est devenu un « véritable ami » pour toute sa famille : « Nous avons surtout compris qu’il agit vraiment. On parle du Père, du Fils, mais l’Esprit saint est plus discret. Pourtant, il ne faut jamais hésiter à s’adresser à lui et demander qu’il exauce nos prières ! », poursuit-elle. 

Porter la médaille du Saint Esprit, c’est se confier à Celui qui est le Consolateur.

C’est pourquoi Anne Kirkpatrick a souhaité l’illustrer avec la colombe au rameau, qui le symbolise en reflétant son attitude discrète et consolatrice. Porter la médaille du Saint Esprit, c’est se confier à Celui qui est le Consolateur. De plus, la colombe a une signification universelle, pour les croyants comme pour les non croyants : celle du messager de la paix. 

Légère, simple, gracieuse, la colombe sculptée par la créatrice semble en effet portée par le vent de l’Esprit saint. « Il est comme un souffle : on ne le voit pas, mais on voit ses effets. C’est ce que j’ai voulu transmettre à ceux qui vont choisir cette médaille », ajoute-elle encore. Cette médaille tout en finesse dans le moindre de ses détails, a une finition satinée qui met en valeur ses reliefs. Elle bénéficie, comme toutes les créations Anne.K, d’une fabrication artisanale 100% française, réalisée dans le plus pur respect de savoir-faire ancestral. Idéale comme cadeau de baptême, de première communion ou de Confirmation.

Découvrez en images les secrets de fabrication d’une médaille Anne.K:

En partenariat avec

LOGO-HD.jpg
Tags:
artistescréativitéMédaille
Soutenez Aleteia !
A travers le monde, vous êtes des millions à lire Aleteia, pour y trouver quelque chose d'unique : une vision du monde et de votre vie inspirée par l’Évangile. On prétend qu'il est de plus en plus difficile de transmettre les valeurs chrétiennes aux jeunes d'aujourd'hui.
Et pourtant, savez-vous que plus de la moitié des lecteurs d'Aleteia sont des jeunes de 18 à 35 ans ? C'est pourquoi il est si important que Aleteia demeure un service quotidien, gratuit et accessible à tous. Cependant, un journalisme de qualité a un coût que la publicité est loin de couvrir. Alors, pour qu'Aleteia puisse continuer à transmettre les valeurs chrétiennes au cœur de l'univers digital, votre soutien financier demeure indispensable.
*avec déduction fiscale
FR_2_NEW.gif
Le coin prière
La fête du jour





Confiez vos intentions de prière à notre communauté de plus de 550 monastères


Top 10
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement