Aleteia logoAleteia logoAleteia
Mercredi 19 janvier |
Saints Marius, Marthe, Audifax et Abachum
Aleteia logo
Décryptage
separateurCreated with Sketch.

À quoi sert un administrateur apostolique ?

ludovic MARIN / POOL / AFP

Mgr Georges Pontier.

Agnès Pinard Legry - publié le 03/12/21

En acceptant la démission de l’archevêque de Paris, Mgr Aupetit, jeudi 2 décembre, le pape François a également désigné un administrateur apostolique à la tête du diocèse, Mgr Georges Pontier. Pourquoi nomme-t-on des administrateurs apostoliques, dans quel contexte et pour quel office ?

Après avoir accepté très rapidement la démission de Mgr Michel Aupetit de sa charge pastorale jeudi 2 décembre, le pape François a nommé dans la foulée un administrateur apostolique de Paris. Il s’agit de l’archevêque émérite de Marseille, Mgr Georges Pontier. L’administrateur est « nommé par le Pape pour un diocèse en attente de titulaire », précise le Code de droit canonique. Évêque par intérim, il a la charge temporaire d’un diocèse en attendant qu’un évêque soit nommé par le souverain pontife. Il s’agit bien souvent d’un évêque émérite, c’est-à-dire de plus de 75 ans (l’âge limite pour être évêque, ndlr). Dans certains cas l’évêque d’un diocèse voisin peut jouer ce rôle.

Représentant du Pape

Quelles sont ses missions ? Il gouverne le diocèse non en tant qu’évêque titulaire mais en tant que représentant du Pape dont il est vicaire. Attention, chaque diocèse compte un vicaire général. Mais si ce dernier est en capacité de gérer les affaires courantes en cas de vacance épiscopale, il n’a pas reçu de consécration épiscopale et ne peut donc pas prendre en charge les missions apostoliques d’un évêque comme l’ordination de nouveaux prêtres.

Lorsqu’un administrateur apostolique est nommé, c’est que l’évêque a été contraint de façon soudaine d’abandonner ses fonctions. C’est cette urgence qui justifie cette nomination. Le processus habituel de « sélection » de l’évêque du diocèse n’a pas pu avoir lieu. Cela peut être en cas de décès de l’évêque titulaire, de problème de santé ou quand il remet sa charge au Pape et que celui-ci l’accepte rapidement. C’est souvent le le cas en raison de procédure judiciaire en cours ou de problèmes internes au diocèse, mais pas seulement. Dans certains cas de figure, l’administrateur apostolique aura un rôle d’apaisement, de facilitateur, à jouer afin de préserver l’unité du diocèse. C’est ce rôle qui avait été confié à Mgr Pontier quand il était administrateur apostolique du diocèse d’Avignon.

Pas de limite de temps

S’il n’a pas de durée maximale d’exercice, l’administrateur apostolique reste généralement quelques mois dans un diocèse. Par exemple, Mgr Michel Dubost, évêque émérite d’Évry-Corbeil-Essonnes, avait été désigné en octobre 2019 par le pape François pour le diocèse de Lyon après avoir accepté la démission du cardinal Barbarin. Il y était resté un an, jusqu’à la nomination d’Olivier de Germay en octobre 2020. Plus récemment, début avril 2021, il a été nommé administrateur apostolique du diocèse de Cayenne après l’ouverture d’une enquête apostolique contre l’évêque émérite Mgr Lafont.

Tags:
Droit canonÉvêqueVatican
Soutenez Aleteia !
A travers le monde, vous êtes des millions à lire Aleteia, pour y trouver quelque chose d'unique : une vision du monde et de votre vie inspirée par l’Évangile. On prétend qu'il est de plus en plus difficile de transmettre les valeurs chrétiennes aux jeunes d'aujourd'hui.
Et pourtant, savez-vous que plus de la moitié des lecteurs d'Aleteia sont des jeunes de 18 à 35 ans ? C'est pourquoi il est si important que Aleteia demeure un service quotidien, gratuit et accessible à tous. Cependant, un journalisme de qualité a un coût que la publicité est loin de couvrir. Alors, pour qu'Aleteia puisse continuer à transmettre les valeurs chrétiennes au cœur de l'univers digital, votre soutien financier demeure indispensable.
*avec déduction fiscale
Le coin prière
La fête du jour






Top 10
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement