Aleteia logoAleteia logoAleteia
Vendredi 23 février |
Saint Alexandre l'Acémète
Aleteia logo
Actualités
separateurCreated with Sketch.

Perle, porte et mosaïque : Chypre vue par le pape François

POPE-CYPRUS-GREECE-AFP

Photo by PIO / AFP

Anna Kurian - publié le 02/12/21

Le pape François a quitté l’aéroport romain de Fiumicino jeudi matin pour rallier Chypre, première étape de son voyage qui l’emmènera plus tard en Grèce. Outre son souci de voir l'île être pacifiée, il a souhaité qu’elle soit « un chantier ouvert pour la paix » dans la région.

Sans donateurs, l’avenir d'Aleteia s’écrit en pointillé.
Pour que Aleteia reste gratuit et faire rayonner l’espérance qui est en vous,
Faites un don à Aleteia !

JE FAIS UN DON

(avec réduction fiscale)

Arrivé en milieu d’après-midi à Larnaca, le pape François s’est immédiatement porté à la rencontre de la minorité catholique de Chypre dans la cathédrale maronite Notre-Dame des Grâces, à Nicosie. Là, il a loué la « richesse » de la diversité existant au sein de l’Église locale, reflet d’une « mosaïque de rencontres » constituée au cours des siècles. Il a enjoint à cultiver cette diversité : « Il ne doit pas y avoir de murs dans l’Église catholique », a-t-il assuré. Devant le cardinal Boutros Raï, patriarche maronite d’Antioche, le pontife a aussi eu une pensée pour le Liban, disant « ressentir la douleur » de son « peuple fatigué et éprouvé par la violence ».

La Méditerranée, « un chantier ouvert pour la paix »

Le pape François a ensuite été reçu par les autorités au Palais présidentiel de Nicosie pour une réception officielle pendant laquelle le président Níkos Anastasiádis l’a remercié pour avoir permis l’envoi en Italie de 50 réfugiés hébergés par Chypre. Et lui a demandé son soutien pour trouver une « solution juste » à l’occupation du nord de l’île par les forces turques. Le pontife est allé dans son sens, appelant à la restitution des biens et lieux religieux chers à la population chypriote. Priant pour la paix de l’île « de toutes [ses] forces », il s’est désolé de la « terrible lacération » que Chypre a subie ces dernières années. Érigeant l’île de saint Barnabé en merveilleuse « perle » de la Méditerranée, à la fois « porte orientale de l’Europe et porte occidentale du Moyen-Orient », le pape François a souhaité qu’elle soit « un chantier ouvert pour la paix » dans la région.

Ce vendredi 3 décembre e pontife doit rencontrer l’archevêque orthodoxe de Chypre Chrysostome II et le Saint-Synode orthodoxe. Il doit aussi célébrer une messe avec la petite communauté catholique de l’île et participer à une prière œcuménique avec des migrants.

Tags:
chyprePape FrançoisVoyage
Vous aimez le contenu de Aleteia ?

Faites du soutien de notre mission votre effort de Carême 2024.

Notre mission ? Offrir une lecture chrétienne de l’actualité et transmettre l’espérance du Christ sur le continent numérique.

Nous sommes les missionnaires du XXIème siècle : accompagnez-nous par vos dons !

Grâce à la déduction fiscale, vous pouvez soutenir le premier site internet catholique au monde tout en réduisant vos impôts.

(avec déduction fiscale)
ASSISE-Ictus-x-Aleteia.gif
Le coin prière
La fête du jour





Top 10
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement