Aleteia logoAleteia logoAleteia
Samedi 22 janvier |
Saint Vincent de Saragosse
Aleteia logo
Actualités
separateurCreated with Sketch.

Emmanuel Macron et le pape François, une audience cordiale

VATICAN MEDIA / AFP

La rédaction d'Aleteia - avec I.Media - publié le 26/11/21 - mis à jour le 26/11/21

Le président Français rencontrait ce vendredi pour la deuxième fois de son quinquennat le pape François au Vatican. Leur entretien a duré une heure dans un climat semble-t-il cordial.

Un entretien d’une heure dans un climat très cordial. Arrivé sous une forte pluie automnale au Palaius apostolique, Emmanuel Macron a rencontré pour la deuxième fois de son quinquennat le pape François ce vendredi. Les deux hommes ont abordé de nombreux sujets – pandémie, écologie, Liban, crise des migrants en Pologne, Venezuela, Ethiopie – assure une source élyséenne. En revanche, affirme-t-elle, les sujets sensibles tels que le rapport Sauvé, le drame de Calais ou bien encore la situation de l’archevêque de Paris, Mgr Michel Aupetit, n’auraient pas été évoqués.

Peu de choses ont filtré de l’entretien en tête à tête d’une heure entre le président français et le pontife argentin. Le communiqué du Saint-Siège n’a pas mentionné les thèmes évoqués entre les deux hommes, se contentant seulement de lister quelques sujets abordés lors de l’entretien d’Emmanuel Macron avec le cardinal secrétaire d’État Pietro Parolin. De son côté, Emmanuel Macron n’est pas revenu directement sur ses échanges avec le pontife et est reparti immédiatement à Paris après son passage au Vatican.

Dans la soirée, sur son compte Twitter, le président de la République a posté une photo de sa rencontre avec le chef de l’Église catholique. « Sur le climat et la biodiversité, sur l’accès pour tous aux vaccins, pour les pays qui ont moins ou qui traversent des crises comme le Liban, nous partageons avec le Pape François la même détermination et des valeurs universelles », a-t-il commenté.

Juste avant de se rendre à l’audience papale, le président français avait confié devant des journalistes vouloir écouter le pontife, « un homme extrêmement lucide ». Il avait néanmoins esquissé quelques thématiques qu’il souhaitait aborder. Ainsi, le président a donc pu s’entretenir avec le chef de l’Église catholique sur la solidarité vaccinale avec les pays pauvres, confirme-t-on à l’Élysée, ou encore sur la COP26 de Glasgow. A aussi été abordée la question de l’Europe, alors que la France s’apprête à prendre la présidence du Conseil de l’Union européenne.

Emmanuel Macron et le pape François ont également échangé sur le Venezuela, le président français étant, selon une source élyséenne contactée avant la rencontre, « toujours très désireux d’avoir l’avis du Saint-Père sur certains sujets concernant l’Amérique centrale ou l’Amérique du Sud ».

Calais et la Biélorussie

Lors de leur discussion, les deux hommes ont aussi abordé la crise éthiopienne et celle de la frontière polono-biélorusse, souffle-t-on encore du côté de la présidence. Le chef d’État et le pontife auraient alors manifesté le même souhait d’un « déploiement d’une aide humanitaire » pour les migrants bloqués à la frontière.

En revanche, la question précise des migrants de Calais, dont le drame était pourtant à la Une de L’Osservatore Romano – le journal officiel du Vatican – la veille n’aurait pas été évoquée, assure-t-on côté français. De même, le rapport de la commission Sauvé sur les abus sexuels dans l’Église en France n’aurait pas figuré au menu des discussions.

Enfin, la situation de Mgr Aupetit, archevêque de Paris, qui venait de remettre sa charge au pape François pour protéger selon lui l’unité de son diocèse à la suite de révélations le concernant n’aurait pas non plus été abordée.

À l’issue de l’audience privée, le pontife argentin a offert au président Macron une céramique représentant la basilique Saint-Pierre vue depuis les jardins du Vatican. Il a par ailleurs donné quelques écrits papaux, comme son Message pour la paix pour l’année en cours, le Document sur la fraternité humaine et un livre sur la cérémonie Statio Orbis du 27 mars 2020, lorsque le pape avait prié seul sur la place Saint-Pierre en pleine pandémie. 

Comme le veut la tradition diplomatique, Emmanuel Macron a lui aussi offert des cadeaux au pape. Ainsi, il lui a donné deux biographies d’Ignace de Loyola : une première, rare, est une version de 1585 écrite par Giovanni Pietro Maffei ; la seconde biographie s’intitule Inigo. Elle a été écrite par François Sureau, membre de l’Académie française.

À l’issue de leur rencontre privée a eu lieu un temps d’échange de 10 minutes avec la délégation qui accompagnait le président français – les ministres Bruno Lemaire, ministre de l’économie, la ministre des Armées Florence Parly, le ministre des Affaires étrangères Jean-Yves Le Drian et le Secrétaire d’État chargé des Affaires européennes Clément Beaune.

Une rencontre avec le cardinal secrétaire d’État Pietro Parolin et Mgr Paul Richard Gallagher, secrétaire pour les relations avec les États, a ensuite eu lieu. « Les bonnes relations bilatérales existantes ont été soulignées », détaille un communiqué transmis par le Bureau de presse du Saint-Siège.

Ils ont également évoqué la question environnementale avec la COP26 qui s’est déroulée à Glasgow. « Les deux parties ont, par ailleurs, eu un échange de vues sur les perspectives de la prochaine présidence française de l’Union Européenne, ainsi que sur l’engagement de la France au Liban, au Moyen-Orient et en Afrique », conclut le communiqué.

14h40Emmanuel Macron tutoie le pape

À l’issue de la rencontre, lors de l’échange des cadeaux, Emmanuel Macron a présenté au pontife une première biographie de saint Ignace, le fondateur de la Compagnie de Jésus – dont le pape a été membre. « Un petit livre sur Ignace de Loyola que tu connais mieux que moi », a alors plaisanté Emmanuel Macron, tutoyant donc l’évêque de Rome. Amusé, le pape a confirmé d’un « oui ».

14h12Une heure d’entretien

La rencontre entre le président français Emmanuel Macron et le pape François a débuté à 11h05, ce 26 novembre 2021, et la conversation entre les deux hommes s’est terminée à 12h05, annonce le Vatican. En 2018, les deux hommes avaient déjà échangé durant un temps record de 57 minutes. 

À l’issue de l’audience privée, le pontife argentin a offert au président Macron une céramique représentant la basilique Saint-Pierre vue depuis les jardins du Vatican. Il a par ailleurs donné quelques écrits papaux, comme son Message pour la paix pour l’année en cours, le Document sur la fraternité humaine et un livre sur la cérémonie Statio Orbis du 27 mars 2020, lorsque le pape avait prié seul sur la place Saint-Pierre en pleine pandémie. 

10H59MACRON ARRIVE AU PALAIS APOSTOLIQUE

Sous une forte pluie automnale, Emmanuel Macron a été accueilli dans la cour Saint Damase par des membres de la famille pontificale, le préfet adjoint de la maison pontificale, Mgr Leonardo Sapienza, et un piquet de gardes suisses.

10H47EN ATTENDANT LE PRÉSIDENT

10H34CE QUE MACRON VA OFFRIR AU PAPE

Le Président va offrir au pontife deux biographies d’Ignace de Loyola : une première, rare, est une version de 1585 écrite par Giovanni Pietro Maffei, qui a fait référence pendant plusieurs siècles et qui pourra être mise en regard et en perspective avec le second ouvrage, Inigo, de François Sureau, membre de l’Académie française, qui offre un portrait bref d’Ignace de Loyola, entre l’essai et la biographie, lui rendant un hommage neuf et moderne.

10h21LE DRAPEAU FRANÇAIS FLOTTE AU VATICAN

9h10LES SUJETS QU’ILS POURRAIENT ÉVOQUER

La séquence vaticane d’Emmanuel Macron de ce vendredi n’aura pas grand chose à voir avec celle de juin 2018, où le président français et le pape s’étaient rencontrés pour la première fois. La durée de l’audience – 57 minutes – et la chaleur avec laquelle les deux hommes s’étaient salués en partant avaient marqué les esprits. Cette visite d’Etat s’était par ailleurs poursuivie par la prise de possession par Emmanuel Macron de son titre de premier et unique chanoine honoraire de la basilique Saint-Jean-de-Latran. Cette-fois, la donne n’est pas la même. L’audience privée accordée par le pape François vient se placer à la toute fin d’une séquence italienne censée célébrer la coopération entre la France et l’Italie avec la signature du Traité du Quirinal vendredi matin. Avant de reprendre son avion, Emmanuel Macron a toutefois tenu à faire un crochet par le Vatican pour retrouver le pape François. Sollicité par l’Elysée au début du mois pour obtenir une audience, le Saint-Siège a répondu par la positive, sans considérer comme étant un obstacle la proximité avec la prochaine élection présidentielle.

8H10Des signaux, pour quoi faire ?

La visite d’Emmanuel Macron chez le pape François s’inscrit dans un jeu de séduction équivoque entre le chef de l’État et les catholiques. Pour Louis Daufresne, ce dialogue a « quelque chose d’éreintant, de stimulant et… d’anesthésiant ».

Tags:
Emmanuel MacronPape FrançoisVatican
Soutenez Aleteia !
A travers le monde, vous êtes des millions à lire Aleteia, pour y trouver quelque chose d'unique : une vision du monde et de votre vie inspirée par l’Évangile. On prétend qu'il est de plus en plus difficile de transmettre les valeurs chrétiennes aux jeunes d'aujourd'hui.
Et pourtant, savez-vous que plus de la moitié des lecteurs d'Aleteia sont des jeunes de 18 à 35 ans ? C'est pourquoi il est si important que Aleteia demeure un service quotidien, gratuit et accessible à tous. Cependant, un journalisme de qualité a un coût que la publicité est loin de couvrir. Alors, pour qu'Aleteia puisse continuer à transmettre les valeurs chrétiennes au cœur de l'univers digital, votre soutien financier demeure indispensable.
*avec déduction fiscale
Le coin prière
La fête du jour






Top 10
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement