Aleteia logoAleteia logoAleteia
Dimanche 21 avril |
Saint Anselme de Cantorbéry
Aleteia logo
Au quotidien
separateurCreated with Sketch.

Déco : le maximalisme, une tendance plus “catho” que Marie Kondo ?

LIVING ROOM

Photographee.eu | Shutterstock

Zoe Romanowsky - publié le 25/11/21

Les réseaux sociaux l'appellent #cluttercore, les concepteurs "chaos créatif", mais pour la grande majorité, c'est simplement la permission d'être soi-même et de refléter des valeurs qui nous sont chères.

Les personnes désordonnées seront ravies d’apprendre l’éclosion d’une nouvelle tendance en matière de décoration : le maximalisme, ou chaos créatif ou encore #cluttercore sur les réseaux sociaux. Le changement ne consiste pas tant à être désordonné ou désorganisé, mais à adopter différents motifs et textures et à aimer ce que l’on possède déjà. 

Depuis des années, le minimalisme est en vogue. Désencombrer, garder tout bien rangé et éviter d’accumuler les objets en étaient les maîtres-mots. La consultante en organisation et auteur japonaise Marie Kondo s’en est fait l’ambassadrice la plus populaire. Cependant, beaucoup d’entre nous n’ont jamais pu faire du minimalisme de Kondo une réalité.

View this post on Instagram

A post shared by Baronne d’Aubonne (@baronnedaubonne)

La pandémie aurait contribué à faire émerger le concept du maximalisme. Le Covid a changé notre façon de vivre et notre relation avec nos espaces de vie. Beaucoup d’entre nous travaillent maintenant à la maison et les routines familiales ont changé. Selon Jennifer Howard, auteur de Clutter : An Untidy History, l’épidémie a modifié sa manière d’être à la maison et a provoqué un mouvement d'”auto-emmaillotage”. “Nous voulons nous sentir en sécurité, nous voulons nous sentir à l’aise, nous voulons nous sentir protégés et pris en charge et les objets peuvent agir comme un véritable cocon”. 

Les objets familiers sont réconfortants et procurent un sentiment de protection et de sécurité. Nous apprécions nos photos de famille, les plaids tricotés par notre grand-mère, les tapis que nous avons rapportés d’un voyage à l’étranger, les dessins d’enfant. 

Le principe directeur de Marie Kondo de ne garder que ce qui “suscite la joie” n’est en fait pas si éloigné de la devise maximaliste consistant à s’entourer d’éléments qui font sens et à tout organiser de manière intentionnelle. 

#Cluttercore est sans doute aussi une façon de vivre plus “catholique”. Le monde matériel est un don de Dieu. Nous sommes des êtres incarnés qui expérimentent la bonté, la vérité et la beauté à travers nos sens. Les objets dont nous nous entourons affectent notre humeur, notre énergie et notre bien-être. Nos maisons sont censées être des lieux d’éducation et de formation, pour créer des souvenirs, se reposer et guérir, et offrir l’hospitalité aux autres.

https://www.instagram.com/p/CJDBLt4B1y5/?utm_source=ig_embed

Cela vaut donc la peine de réfléchir à la façon dont nous pouvons faire de nos maisons des havres de paix qui répondent aux besoins de notre famille et qui reflètent qui nous sommes et les valeurs qui nous sont chères. Notre principe directeur n’est peut-être pas seulement ce qui suscite la joie, mais aussi ce qui nourrit nos âmes et nous permet d’aimer les autres.

Donc, si vous préférez des intérieurs plus simples et des pièces épurées, c’est bien, mais si vous avez des piles de papiers sur des tables d’appoint et des tapis qui ne correspondent pas à vos murs, l’ère du #cluttercore est votre moment pour briller. 

Tags:
Décoration
Vous aimez le contenu de Aleteia ?

Aidez-nous à couvrir les frais de production des articles que vous lisez, et soutenez la mission d’Aleteia !

Grâce à la déduction fiscale, vous pouvez soutenir le premier site internet catholique au monde tout en réduisant vos impôts. Profitez-en !

(avec déduction fiscale)
Pave-Aleteia-Ictus-V2.png
Le coin prière
La fête du jour





Top 10
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement