Aleteia logoAleteia logoAleteia
Mercredi 08 décembre |
Immaculée Conception
Aleteia logo
Actualités
separateurCreated with Sketch.

Haïti : deux des 17 missionnaires enlevés ont été libérés

Haiti earthquake

Jeremie Lusseau | Hans Lucas | AFP

Agnès Pinard Legry - publié le 23/11/21 - mis à jour le 23/11/21

Deux des 17 missionnaires enlevés mi-octobre par un gang à Haïti ont été libérés, a annoncé dimanche 21 novembre Christian Aid Ministries, l’association protestante dont ils font partie.

L’église américaine auquel appartiennent les 17 missionnaires américains et canadien enlevés le 16 octobre près de Port-au-Prince (Haïti) a annoncé la libération de deux d’entre eux dimanche. « Seules des informations limitées peuvent être fournies, mais nous sommes en mesure d’indiquer que les deux otages qui ont été libérés sont sains et saufs, ont bon moral et sont pris en charge, » a indiqué Christian Aid Ministries, l’association protestante dont les missionnaires font partie.

Au lendemain de l’enlèvement, dimanche 17 octobre, l’organisation Christian Aid Ministries a indiqué que le groupe comptait « cinq hommes, sept femmes et cinq enfants » sans préciser leurs âges. Basée dans l’État de l’Ohio, l’institution religieuse a précisé que ces personnes revenaient d’une visite dans un orphelinat quand ils ont été enlevés avec des membres de leurs familles. Les membres du gang « 400 mawozo », qui ont enlevé ces 17 personnes avaient réclamé un million de dollars par personne gardée captive.

600 enlèvements en trois mois

Dans une vidéo publiée fin octobre sur les réseaux sociaux, le chef de cette bande armée avait menacé d’exécuter les otages. Cette vidéo a été jugée authentique par un haut-responsable américain. « Nous sommes en contact avec l’organisation Christian Aid Ministries », avait précisé ce haut-fonctionnaire. « Nous sommes en contact permanent avec la police haïtienne. Le FBI est sur place à Haïti et en contact avec toutes les parties prenantes ». 

Les bandes armées, qui contrôlent depuis des années les quartiers les plus pauvres de la capitale haïtienne, ont étendu leur pouvoir sur Port-au-Prince et ses environs où ils multiplient les enlèvements crapuleux. Plus de 600 cas ont été recensés sur les trois premiers trimestres de 2021 contre 231 à la même période en 2020, d’après le Centre d’analyse et de recherche en droits humains, basé dans la capitale haïtienne.

Tags:
enlevementhaiti
Soutenez Aleteia !
A travers le monde, vous êtes des millions à lire Aleteia, pour y trouver quelque chose d'unique : une vision du monde et de votre vie inspirée par l’Évangile. On prétend qu'il est de plus en plus difficile de transmettre les valeurs chrétiennes aux jeunes d'aujourd'hui.
Et pourtant, savez-vous que plus de la moitié des lecteurs d'Aleteia sont des jeunes de 18 à 35 ans ? C'est pourquoi il est si important que Aleteia demeure un service quotidien, gratuit et accessible à tous. Cependant, un journalisme de qualité a un coût que la publicité est loin de couvrir. Alors, pour qu'Aleteia puisse continuer à transmettre les valeurs chrétiennes au cœur de l'univers digital, votre soutien financier demeure indispensable.
*avec déduction fiscale
Le coin prière
La fête du jour






Top 10
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement