Aleteia logoAleteia logoAleteia
Mercredi 08 décembre |
Immaculée Conception
Aleteia logo
Au quotidien
separateurCreated with Sketch.

Peut-on regretter d’être mère ?

Article réservé aux membres Aleteia Premium

Syda Productions - Shutterstock

Caroline Moulinet - publié le 13/11/21

Un récent ouvrage recueille des témoignages de femmes qui regrettent d'être mères. Elles aiment leurs enfants mais pas ce nouveau rôle qui a bouleversé leur vie en les éloignant de leur identité de femme. Pistes pour se réconcilier avec la maternité, et vivre d’un esprit nouveau.

Mal de Mères. Titre évocateur du livre de la journaliste Stéphanie Thomas, publié en octobre aux éditions JC Lattès, compilant des témoignages de femmes regrettant leur maternité. Une tendance mise en lumière en 2015 par la sociologue israélienne Orna Donath à travers son étude Regretting Motherhood qui avait jeté un pavé dans la mare en dévoilant la détresse de certaines femmes qui, étant devenues mères, ne rêvaient que d’une chose : revenir en arrière. Face au succès de cette étude, largement relayée sur les réseaux sociaux, un livre avait été publié, traduit en français en 2019 sous le nom Le Regret d’être mère.

Mais le cri de ces femmes n’est pas nouveau : en 1996, Brigitte Bardot avouait dans son autobiographie Initiales B.B (Grasset), que sa grossesse avait représenté « neuf mois de cauchemar ». Et plus loin « Le cauchemar arrivé à son paroxysme, il fallait que j’assume à vie l’objet de mon malheur. » En 2011, l’actrice Anémone avait choqué les auditeurs de Laurent Ruquier en dévoilant qu’avoir eu deux enfants avait « ruiné » son existence. Elle ajoutait cependant qu’elle n’avait « pas eu besoin de les désirer pour les aimer ». L’actrice Jeanne Moreau disait également en 2012 dans une interview au Figaro Madame : « J’ai eu un enfant. Je n’en voulais pas. Je sais que je choque beaucoup de femmes. Mais je ne suis pas maternelle. »

La suite est réservée aux membres Aleteia Premium

Vous êtes déjà membre ?.

Gratuit et sans aucun engagement :
vous pouvez résilier à tout moment

et je bénéficie des avantages suivants

Aucun engagement : vous pouvez résilier à tout moment

1.

Accès illimité à tous les contenus « Premium »

2.

Accès exclusif à la publication de commentaires

3.

Publicité limitée aux partenaires de Aleteia

4.

Accès exclusif à notre prestigieuse revue de presse internationale

5.

Réception exclusive de la newsletter “La lettre du Vatican”

6.

220 monastères accueilleront vos intentions et les porteront dans leur prière quotidienne

Et vous soutenez le média qui porte vos valeurs chrétiennes
Et vous soutenez le média qui porte vos valeurs chrétiennes
Tags:
femmesmaternité
Soutenez Aleteia !
A travers le monde, vous êtes des millions à lire Aleteia, pour y trouver quelque chose d'unique : une vision du monde et de votre vie inspirée par l’Évangile. On prétend qu'il est de plus en plus difficile de transmettre les valeurs chrétiennes aux jeunes d'aujourd'hui.
Et pourtant, savez-vous que plus de la moitié des lecteurs d'Aleteia sont des jeunes de 18 à 35 ans ? C'est pourquoi il est si important que Aleteia demeure un service quotidien, gratuit et accessible à tous. Cependant, un journalisme de qualité a un coût que la publicité est loin de couvrir. Alors, pour qu'Aleteia puisse continuer à transmettre les valeurs chrétiennes au cœur de l'univers digital, votre soutien financier demeure indispensable.
*avec déduction fiscale
Le coin prière
La fête du jour






Top 10
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement