Aleteia logoAleteia logoAleteia
Mercredi 19 janvier |
Saints Marius, Marthe, Audifax et Abachum
Aleteia logo
Actualités
separateurCreated with Sketch.

L’Inirr, l’instance d’indemnisation des victimes votée par les évêques

ALAIN JOCARD / AFP

Marie Derain de Vaucresson.

Agnès Pinard Legry - publié le 08/11/21 - mis à jour le 12/11/21

Réunis en Assemblée plénière du 2 au 8 novembre à Lourdes, les évêques ont voté la création d’une Instance nationale indépendante de reconnaissance et de réparation (INIRR). Elle sera présidée par la juriste Marie Derain de Vaucresson.

L’indemnisation des victimes d’abus sexuels commis dans l’Église a été au cœur de nombreux échanges entre les évêques au cours de cette Assemblée plénière à Lourdes. Ils ont voté la création d’une Instance nationale indépendante de reconnaissance et de réparation (INIRR) dont la présidence sera confiée à la juriste Marie Derain de Vaucresson.

Cadre du ministère de la Justice, ancienne défenseure des enfants adjointe du défenseur des droits de 2011 à 2014, sa mission « commence dès à présent avec les moyens financiers nécessaires », a affirmé le président de la Conférence des évêques de France (CEF), Mgr Éric de Moulins-Beaufort, lors de la conférence de presse ce lundi 8 novembre.

Bâtie sur le modèle de la Ciase

Bâtie sur le même modèle que la Commission indépendante chargée de faire la lumière sur les abus sexuels commis dans l’Église (Ciase) depuis 1950, cette instance est, comme son nom l’indique, indépendante. Marie Derain de Vaucresson aura la responsabilité de constituer son équipe et de définir une méthode de travail pour calculer le montant de l’indemnité de chaque victime.

Tags:
abus sexuelsassemblee pleniereCiaseLourdes
Soutenez Aleteia !
A travers le monde, vous êtes des millions à lire Aleteia, pour y trouver quelque chose d'unique : une vision du monde et de votre vie inspirée par l’Évangile. On prétend qu'il est de plus en plus difficile de transmettre les valeurs chrétiennes aux jeunes d'aujourd'hui.
Et pourtant, savez-vous que plus de la moitié des lecteurs d'Aleteia sont des jeunes de 18 à 35 ans ? C'est pourquoi il est si important que Aleteia demeure un service quotidien, gratuit et accessible à tous. Cependant, un journalisme de qualité a un coût que la publicité est loin de couvrir. Alors, pour qu'Aleteia puisse continuer à transmettre les valeurs chrétiennes au cœur de l'univers digital, votre soutien financier demeure indispensable.
*avec déduction fiscale
Le coin prière
La fête du jour






Top 10
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement