Aleteia logoAleteia logoAleteia
Mercredi 08 décembre |
Immaculée Conception
Aleteia logo
Au quotidien
separateurCreated with Sketch.

Cinq raisons de faire un arbre généalogique avec votre famille

Gordana Simic | Shutterstock

Merche Crespo - publié le 08/11/21

Faire un arbre généalogique peut être une occasion divertissante et bénéfique de plonger dans le passé de sa famille. Cinq raisons de créer votre arbre généalogique et cinq conseils pratiques pour savoir comment s’y prendre.

1UN HOMMAGE À CEUX QUI NOUS ONT PRÉCÉDÉS

OLD PHOTOS

Il ne fait aucun doute que faire un arbre généalogique est un hommage à la mémoire de tous ceux qui vous ont précédés et qui, par leur vie, ont contribué à l’histoire de votre famille. Lors de sa rencontre avec les personnes âgées en septembre 2014, le pape François a déclaré qu’un peuple qui ne prend pas soin de ses grands-parents n’a pas d’avenir : un « peuple perd sa mémoire car il est arraché à ses racines. Mais attention : il est de votre responsabilité de maintenir ces racines vivantes en vous-mêmes par la prière, par la lecture de l’Évangile et par les œuvres de miséricorde. C’est ainsi que nous resterons comme des arbres vivants, qui, même dans la vieillesse, ne cesseront pas de porter des fruits. L’un des aspects les plus beaux de la vie familiale, de notre vie humaine en tant que famille, est de caresser un bébé et d’être caressé par un grand-père et une grand-mère », a-t-il insisté à l’époque et de nombreuses fois ensuite.

D’ailleurs, le Pape a tenu à instituer la Première journée mondiale des grands-parents et des personnes âgées. Cette journée a été célébrée pour la première fois le dimanche 25 juillet 2021, la veille de la fête de saint Joachim et sainte Anne avec, pour thème : « Je suis avec toi tous les jours ». Une belle manière de manifester proximité, solidarité et reconnaissance envers les grands-parents et les personnes âgées.

Conseil : Il ne s’agit pas de s’intéresser à vos ainés juste en créant votre arbre généalogique sur le papier, mais en protégeant leur vie, en soulageant leurs difficultés et en répondant à leurs besoins « pour qu’ils soient aidés dans la vie quotidienne et ne se sentent pas seuls », comme a encore déclaré François.

2UNE ACTIVITÉ FAMILIALE QUI RASSEMBLE

Créer un arbre généalogique est le prétexte idéal pour impliquer toute la famille et permet de renforcer les liens intergénérationnels. Parlez à vos grands-parents, consultez vos oncles et tantes, vos beaux-parents, ou même vos voisins ou vos amis les plus proches – vous pourriez être surpris de voir qu’ils peuvent apporter des noms, des dates ou des faits intéressants et connus d’eux seuls ! Pendant les vacances ou les jours fériés – au moment où la famille se réunit – faire son arbre généalogique peut être une occasion de conversation très enrichissante. C’est certainement mieux et moins conflictuel que de parler politique ! Pourquoi ne pas profiter des repas partagés pour interroger ses aînés sur leurs souvenirs de famille, leurs anecdotes ou les événements que la famille a traversés.

Conseil : Bien sûr, ayez toujours du papier et un crayon à portée de main. Notez toutes les informations qui pourraient faire partie de l’arbre généalogique. Après quelques jours, partagez un brouillon afin que les autres membres de la famille puissent compléter ou améliorer votre travail.

3UN MOYEN DE DÉVELOPPER SES COMPÉTENCES EN RECHERCHE

WOMAN,HAND,PHOTOS

Avant de commencer à élaborer un arbre généalogique, la chose la plus sage à faire est d’établir un plan de travail. Réfléchissez jusqu’où vous voulez aller : la 3e, 4e, 5e génération ou même plus loin. Si vous avez des enfants adoptés, utilisez un plan d’arbre généalogique qui reconnaît à la fois les parents biologiques et adoptifs. Prévoyez la quantité d’informations que vous souhaitez saisir, en dehors des noms et des dates de naissance et de décès de chaque proche. Il est amusant et intéressant d’ajouter une annexe comprenant des photos, des anecdotes ou même des recettes !  Plus vous ajoutez d’informations, plus vous apportez de la valeur à votre arbre. Au final, avec toutes les informations soigneusement recherchées, votre arbre généalogique sera légué à vos enfants, aux petits-enfants et aux générations à venir !

Rassembler, trier, vérifier et évaluer les informations demande de la patience, un sens critique et parfois un discernement attentif pour déterminer lesquelles sont fiables. Cela permet d’éviter les erreurs, comme par exemple de confondre des personnes portant le même nom dans différentes générations ou branches de la famille. Faites participer vos enfants : ce sont des compétences qui leur serviront (et vous serviront) de nombreuses façons.

Conseil : Il peut arriver que vous découvriez des informations sur un membre de la famille qu’il ne serait pas approprié de publier. Il faut être discret, sensible et empathique avec la vie des autres.

4POUR FAVORISER LA CRÉATIVITÉ, L’ORDRE ET LA CLARTÉ

L’arbre généalogique est un instrument qui permet de décrire et de répertorier les membres d’une famille de manière simple. Mais attention, il doit être ordonné chronologiquement. En outre, il doit être présenté de manière graphique et ingénieuse, afin que tout le monde puisse le comprendre, en particulier les enfants. Pour eux, faire un arbre généalogique avec leurs parents, grands-parents, oncles et tantes, etc. peut-être vraiment une expérience amusante. Visiter le grenier ou la cave de la maison à la recherche de documents peut devenir la plus grande aventure ! Faire des associations entre les photos et les documents, les histoires et les souvenirs des membres de la famille, une occasion de créativité.

Conseil : Comme pour tout projet, personnel ou professionnel, il serait bon de trouver un titre pour votre travail. Faites participer la famille et réfléchissez ensemble à un nom ou à un slogan pour désigner votre arbre généalogique : « La saga de la famille Dupont », « Passé, présent et futur », etc…

5UNE OCCASION DE TROUVER DES RÉPONSES SUR SOI-MÊME

Photo,Albums

En connaissant l’histoire de votre famille – anecdotes, succès, aventures, traditions – vous pourrez comprendre certaines choses sur vous-mêmes. En effet, l’histoire d’une famille est aussi l’histoire de chacun de ses membres. Il existe de nombreux outils pour faire son arbre généalogique : sites web, applications, modèles à imprimer… Bien qu’il soit parfois très utile d’utiliser des outils en ligne, la meilleure façon est de laisser les jeunes dessiner ou créer l’arbre généalogique à leur manière. Une occasion de s’amuser et de faire quelque chose ensemble. Avec cette joie de voir – après un temps et des efforts bien investis –  une œuvre qui restera pour la postérité.

Conseil : Pour les petits enfants, ce type d’activité peut les aider à comprendre plus rapidement leur relation avec leurs ancêtres. Quand nous les laissons participer à l’élaboration de l’arbre avec leurs dessins, ils apprennent à distinguer les rôles familiaux et même à forger leur propre identité.

Tags:
EnfantsFamillegrands-parents
Soutenez Aleteia !
A travers le monde, vous êtes des millions à lire Aleteia, pour y trouver quelque chose d'unique : une vision du monde et de votre vie inspirée par l’Évangile. On prétend qu'il est de plus en plus difficile de transmettre les valeurs chrétiennes aux jeunes d'aujourd'hui.
Et pourtant, savez-vous que plus de la moitié des lecteurs d'Aleteia sont des jeunes de 18 à 35 ans ? C'est pourquoi il est si important que Aleteia demeure un service quotidien, gratuit et accessible à tous. Cependant, un journalisme de qualité a un coût que la publicité est loin de couvrir. Alors, pour qu'Aleteia puisse continuer à transmettre les valeurs chrétiennes au cœur de l'univers digital, votre soutien financier demeure indispensable.
*avec déduction fiscale
Le coin prière
La fête du jour






Top 10
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement