Aleteia logoAleteia logoAleteia
Dimanche 14 août |
Saint Maximilien Kolbe
Aleteia logo
Au quotidien
separateurCreated with Sketch.

Comment Dorothy Day peut inspirer la vie d’une maman

DOROTHY DAY

Public Domain

Dorothy Day.

Cecilia Pigg - publié le 07/11/21

Née le 8 novembre 1897, Dorothy Day, journaliste et militante sociale convertie au catholicisme, était la mère d’une petite fille, Tamar Theresa. Ses réflexions sur la maternité dans son livre autobiographique "The Long Loneliness" (La Longue Solitude, 1952) demeurent inspirantes pour les mères d’aujourd’hui.

Son rapport à la maternité n’est pas vraiment ce que l’on retient de la vie de Dorothy Day. On parle plus volontiers de sa conversion, de son militantisme en faveur de la justice sociale et de son dévouement envers les plus pauvres. Elle qui aurait aimé fonder une grande famille a finalement élevé seule sa fille Tamar.

Dans son livre, Dorothy évoque avec chaleur sa propre enfance, témoignant qu’une heureuse vie de famille est la chose la plus proche du paradis que nous puissions expérimenter sur terre. Elle se souvient avec émotion de l’amour que son père et sa mère lui portaient, et de son amitié avec ses frères et sœurs. Bien que leurs finances n’étaient pas toujours au beau fixe, ils ont toujours passé beaucoup de temps ensemble.

Lorsque Dorothy devient elle-même mère, elle décide de faire baptiser sa fille. Car elle se rend compte que le fondement stable de la foi catholique lui a manqué en grandissant. Or elle souhaite offrir cette base à sa fille. En ce sens, elle nous invite à désirer le principal objectif en tant que parent : que nos enfants connaissent Dieu. Si nous essayons de les aimer inconditionnellement et de leur fournir un foyer sûr et joyeux, alors peut-être qu’ils commenceront à comprendre l’amour inconditionnel de Dieu. Apprenons à nos enfants à chérir la foi.

Prier, même lorsque nous sommes occupées

La vie de prière de Dorothy s’est développée avant même sa conversion au catholicisme. Elle n’a pas été élevée dans la foi, mais tout au long de sa vie, elle a rencontré des catholiques et des épiscopaliens qui l’ont initiée à la Bible et à la liturgie.

Dans son autobiographie, elle explique à quoi ressemblait sa vie de prière quelques années avant son baptême catholique. Elle a commencé à prier en marchant dehors, se délectant de la bonté de Dieu dans la nature alors qu’elle marchait le long de la route.Elle a prié le Te Deum (un hymne de louange à Dieu) en regardant l’océan près de sa maison du bord de la plage. Elle demandait de l’aide à Marie chaque fois qu’elle voyait une image de Marie. Un jour, quelqu’un lui avait donné un chapelet, et même si elle ne savait pas comment le prier, elle faisait de son mieux.

Bien qu’il paraisse essentiel de prévoir quelques minutes de calme pour parler et écouter Dieu chaque jour, sa vie nous rappelle que nous pouvons prier au milieu de la folie de notre journée de maman. Et si nous relions les différentes parties de la journée à une prière spécifique ? Et si nous laissions la beauté de la création toucher notre cœur et nous pousser à louer Dieu à chaque instant ?  

Trouver et s’entourer de bons amis

Dorothy Day avait des amis de tous horizons. Elle a consacré son temps et son énergie à des personnes provenant de différentes classes sociales et d’origines variées. Comme elle les servait, ils la servaient souvent en retour, se soutenant et s’encourageant mutuellement. Un bon ami n’a pas besoin d’être dans le même état de vie que nous, ni de vivre le même style de vie que nous. Servir les autres est toujours mieux que de rester inactif et de déplorer son manque d’amis.

Toute la vie de Dorothy, en général, montre que notre vie devient de plus en plus remplie à mesure que nous la donnons. Quel bon rappel pour toutes les mères !

Tags:
maternité
Soutenez Aleteia !
A travers le monde, vous êtes des millions à lire Aleteia, pour y trouver quelque chose d'unique : une vision du monde et de votre vie inspirée par l’Évangile. On prétend qu'il est de plus en plus difficile de transmettre les valeurs chrétiennes aux jeunes d'aujourd'hui.
Et pourtant, savez-vous que plus de la moitié des lecteurs d'Aleteia sont des jeunes de 18 à 35 ans ? C'est pourquoi il est si important que Aleteia demeure un service quotidien, gratuit et accessible à tous. Cependant, un journalisme de qualité a un coût que la publicité est loin de couvrir. Alors, pour qu'Aleteia puisse continuer à transmettre les valeurs chrétiennes au cœur de l'univers digital, votre soutien financier demeure indispensable.
*avec déduction fiscale
FR_2_NEW.gif
Le coin prière
La fête du jour





Confiez vos intentions de prière à notre communauté de plus de 550 monastères


Top 10
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement