Aleteia logoAleteia logoAleteia
Vendredi 23 février |
Saint Alexandre l'Acémète
Aleteia logo
Actualités
separateurCreated with Sketch.

Abus sexuels : les évêques reconnaissent la responsabilité institutionnelle de l’Église

WEB2-ASSEMBLEE PLENIERE-LOURDES-AFP-080_HL_LFERRIERE_1577476.jpg

Laurent Ferriere / Hans Lucas / Hans Lucas via AFP

Les évêques français rassemblés à Lourdes pour leur Assemblée plénière, 5 novembre 2021.

Agnès Pinard Legry - publié le 05/11/21

Au quatrième jour de leur Assemblée plénière, vendredi 5 novembre, les évêques ont reconnu la responsabilité institutionnelle de l’Église dans les abus sexuels commis en son sein ainsi que la dimension systémique de ces violences. Un socle qui va désormais leur permettre de prendre des résolutions concrètes.

Sans donateurs, l’avenir d'Aleteia s’écrit en pointillé.
Pour que Aleteia reste gratuit et faire rayonner l’espérance qui est en vous,
Faites un don à Aleteia !

JE FAIS UN DON

(avec réduction fiscale)

C’est une parole qui était attendue. Réunis en Assemblée plénière à Lourdes, les évêques ont reconnu, ce vendredi 6 novembre, la « responsabilité institutionnelle de l’Église » catholique dans les milliers d’abus sexuels commis avec une « dimension systémique » depuis 70 ans au sein de l’Église. « Cette responsabilité entraîne un devoir de justice et de réparation qui ouvre la possibilité de demander pardon en vérité », a précisé le président de la Conférence des évêques de France (CEF), Mgr Éric de Moulins-Beaufort, lors d’un point presse.

Ces violences ont été rendues possibles par un contexte global.

« Première obligation de l’Église catholique vis-à-vis des victimes », la reconnaissance de sa responsabilité institutionnelle, s’accompagne obligatoirement de la reconnaissance d’une dimension systémique de ces violences « au sens où elles ne sont pas seulement le fait d’individus isolés, mais ont été rendues possibles par un contexte global », a précisé le président de la CEF. « Des fonctionnements, des mentalités, des pratiques au sein de l’Église catholique ont permis que ces actes se perpétuent et ont empêché qu’ils soient dénoncés ou sanctionnés ».

C’est désormais à partir de cette base commune, partagée par l’ensemble de l’épiscopat français, que les évêques vont pouvoir étudier les suites à donner aux recommandations du rapport de la Ciase. Afin de les accompagner dans cette réflexion des temps d’échanges ont été prévus avec des personnes victimes ainsi que des laïcs engagés ce vendredi 5 novembre après-midi. À l’issue de l’Assemblée plénière des résolutions seront votées lundi 8 novembre.

Tags:
Abus sexuelsCiaseConférence des évêques de France
Vous aimez le contenu de Aleteia ?

Faites du soutien de notre mission votre effort de Carême 2024.

Notre mission ? Offrir une lecture chrétienne de l’actualité et transmettre l’espérance du Christ sur le continent numérique.

Nous sommes les missionnaires du XXIème siècle : accompagnez-nous par vos dons !

Grâce à la déduction fiscale, vous pouvez soutenir le premier site internet catholique au monde tout en réduisant vos impôts.

(avec déduction fiscale)
ASSISE-Ictus-x-Aleteia.gif
Le coin prière
La fête du jour





Top 10
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement