Aleteia logoAleteia logoAleteia
Mercredi 19 janvier |
Saints Marius, Marthe, Audifax et Abachum
Aleteia logo
Décryptage
separateurCreated with Sketch.

Faut-il se méfier des médecines alternatives ?

Article réservé aux membres Aleteia Premium

wavebreakmedia I Shutterstock

Mathilde de Robien - publié le 04/11/21

Deux écueils demeurent face aux médecines alternatives et complémentaires : une méfiance systématique à leur égard ou au contraire un enthousiasme aveugle. "Un des critères les plus importants consiste à savoir découpler méthode et interprétation", explique à Aleteia le père Pascal Ide.

Certains ne jurent que par leur acupuncteur, ou leur homéopathe, quand d’autres n’y voient que des charlatans. Les médecines alternatives et complémentaires (MAC), bien que qualifiées de « douces », suscitent d’épineuses questions ! Selon un rapport de l’Ordre des médecins de 2015, 40% des Français recourent aux médecines alternatives et complémentaires et plus de 6.000 praticiens déclarent une orientation ou un titre en rapport avec elles. Si elles existent depuis toujours, les médecines alternatives et complémentaires connaissent depuis plusieurs années un regain d’intérêt. Tant et si bien qu’il est parfois difficile de s’y retrouver. Dans son ouvrage Les médecines alternatives (Artège) paru en octobre, le père Pascal Ide, prêtre du diocèse de Paris et docteur en médecine, en philosophie et en théologie, répond à la méfiance de certains, en les invitant à s’interroger sur ces pratiques à l’aune de critères éthiques et théologiques de discernement.

Aleteia : Qu’entendez-vous par médecines alternatives?
Pascal Ide : Face à la médecine dite conventionnelle, il existe des médecines différentes, que le Conseil de l’Ordre des médecins français nomme « médecines alternatives et complémentaires ». Certaines dénominations explicitent davantage leur spécificité : les médecines holistiques, qui considèrent la personne dans sa globalité, les médecines douces, qui s’attachent à stimuler les défenses immunitaires plus qu’à s’opposer à la maladie, les médecines traditionnelles, issues de pratiques ancestrales, etc… Les médecines alternatives et complémentaires regroupent des centaines de pratiques thérapeutiques, les plus connues étant sans doute l’homéopathie et l’acupuncture.

La suite est réservée aux membres Aleteia Premium

Vous êtes déjà membre ?.

Gratuit et sans aucun engagement :
vous pouvez résilier à tout moment

et je bénéficie des avantages suivants

Aucun engagement : vous pouvez résilier à tout moment

1.

Accès illimité à tous les contenus « Premium »

2.

Accès exclusif à la publication de commentaires

3.

Publicité limitée aux partenaires de Aleteia

4.

Accès exclusif à notre prestigieuse revue de presse internationale

5.

Réception exclusive de la newsletter “La lettre du Vatican”

6.

220 monastères accueilleront vos intentions et les porteront dans leur prière quotidienne

Et vous soutenez le média qui porte vos valeurs chrétiennes
Et vous soutenez le média qui porte vos valeurs chrétiennes
Tags:
homéopathiemédecinmeditation
Soutenez Aleteia !
A travers le monde, vous êtes des millions à lire Aleteia, pour y trouver quelque chose d'unique : une vision du monde et de votre vie inspirée par l’Évangile. On prétend qu'il est de plus en plus difficile de transmettre les valeurs chrétiennes aux jeunes d'aujourd'hui.
Et pourtant, savez-vous que plus de la moitié des lecteurs d'Aleteia sont des jeunes de 18 à 35 ans ? C'est pourquoi il est si important que Aleteia demeure un service quotidien, gratuit et accessible à tous. Cependant, un journalisme de qualité a un coût que la publicité est loin de couvrir. Alors, pour qu'Aleteia puisse continuer à transmettre les valeurs chrétiennes au cœur de l'univers digital, votre soutien financier demeure indispensable.
*avec déduction fiscale
Le coin prière
La fête du jour






Top 10
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement