Aleteia logoAleteia logoAleteia
Lundi 22 avril |
Saint Epipode
Aleteia logo
Belles Histoires
separateurCreated with Sketch.

Il construit à la main un sanctuaire pour la Vierge Marie

CABEZAMESADA

Gentileza

Benito Rodríguez - publié le 03/11/21

Ce père de famille espagnol n’a rien d’un maçon. Il est économiste. Pourtant il a construit tout seul, et à la main, une cabane traditionnelle en pierre qu’il a dédiée à la Vierge Marie.


David est un père de famille espagnol, économiste de métier. Ses vacances, il les passe à Cabezamesada, un tout petit village près de Tolède (Espagne) qui ne compte que 340 habitants et d’où est originaire la famille de sa femme. Lorsqu’il y va, il en profite pour faire du vélo dans les environs et il est toujours intrigué par les “cabanes de bergers” qu’il croise le long des chemins isolés. Ce sont des petites structures entièrement faites de pierres qui s’emboîtent les unes dans les autres et qui servaient d’abris aux bergers et aux agriculteurs après de longues journées aux champs.

Des vidéos sur Youtube

Fasciné par cette technique de la pierre sèche, David décide de se lancer un défi pendant ses vacances. Pourquoi ne pas tenter, à son tour, d’en construire une de ses mains ? Il se met alors à regarder des vidéos sur Youtube. Mais un défi sans but ne l’intéresse pas trop. “Il m’est venu à l’esprit que je pouvais consacrer mon effort à quelque chose de plus utile, de plus grand et de meilleur que ma propre satisfaction”, raconte-t-il à Aleteia. “J’ai donc décidé de me placer sous le regard de la Vierge qui prend si bien soin de moi et de ma famille”. David parle de son projet à ses proches et son beau-père, Melquiades, lui montre alors près de chez eux une colline au sommet d’une oliveraie avec une vue fantastique. Voilà qui pourrait bien être un endroit idéal pour la Vierge ! Décidé, David se lance dans son défi mais pose deux conditions : ne pas dépenser d’argent pour le projet et utiliser les mêmes techniques anciennes de construction. “Il ne me restait donc plus que les pierres du champ, mon intelligence, une règle, un fil à plomb et mes mains !”

CABEZAMESADA

Marie comme moteur 

L’aventure commence en 2019, durant les vacances et les week-ends. Petit à petit, pierre par pierre, David passe des heures et des heures à construire sa cabane et rentre le soir poussiéreux et épuisé. Son épouse et ses cinq enfants le regardent avec circonspection. “Ils pensaient que je devenais fou ! C’est sûr que pour un ado, voir son père censé se reposer le week-end et revenir dans cet état !” Mais les enfants voient aussi la passion de leur père et le projet dédié à la Vierge. Ils viennent ainsi parfois l’aider “principalement dans le choix des pierres”, précise le paternel. Tout n’a pas toujours été facile dans ce projet “un peu fou”. “À deux reprises, une partie de la construction s’est effondrée, et ce n’était pas au début bien sûr ! Dans ces moments-là, plutôt que de désespérer et de tout arrêter, il fallait un bon moteur à ma motivation. Et ce moteur, c’était Marie ! Je ne pouvais pas offrir à la Vierge quelque chose sans conviction”.

CABEZAMESADA

Pèlerinage en famille

C’est d’ailleurs pendant le mois de Marie, en mai 2021, soit un an et demi après le début des travaux, que le grand moment arrive enfin. David invite ses parents, frères et sœurs, beaux-frères, neveux et nièces, soit plus de trente personnes au total, à venir découvrir sa chapelle. Une chapelle, pleine de charme et de détails, qui révèle tout l’amour qu’il a mis dans chacune des pierres. À l’intérieur, on y voit Marie, la Reine du Ciel sous le titre de la Virgen del Carmen. À l’intérieur, l’émotion saisit la famille entière qui se met à réciter le chapelet. “Nous étions tous ensemble, rendant grâce à Dieu. Prier le chapelet nous a fait sentir l’affection de la Vierge”, confie David, encore ému. 

CABEZAMESADA

Aujourd’hui, passants, voisins viennent parfois prier, se recueillir ou se réunir dans cette “petite cabane” de Marie, et David se réjouit lorsqu’il apprend qu’une personne de la région est venue voir la Vierge. “Quelle joie lorsque je suis au travail et que je reçois soudain, par Whatsapp, des photos d’une personne de la région qui s’est rendue à l’ermitage et m’envoie un message !”

Tags:
ChapellesPatrimoineVierge Marie
Vous aimez le contenu de Aleteia ?

Aidez-nous à couvrir les frais de production des articles que vous lisez, et soutenez la mission d’Aleteia !

Grâce à la déduction fiscale, vous pouvez soutenir le premier site internet catholique au monde tout en réduisant vos impôts. Profitez-en !

(avec déduction fiscale)
Pave-Aleteia-Ictus-V2.png
Le coin prière
La fête du jour





Top 10
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement