Aleteia logoAleteia logoAleteia
Mercredi 06 juillet |
Saint Antoine-Marie Zaccaria
Aleteia logo
Actualités
separateurCreated with Sketch.

Traditionis Custodes : le cardinal Sarah ne veut pas créer de polémique

From-Benedicts-Peace-to-Franciss-War-smaller.jpg

I.Media - publié le 02/11/21 - mis à jour le 03/11/21

L’ouvrage américain, "From Benedict’s Peace to Francis’s War", mettant en cause le Motu proprio "Traditionis Custodes" du pape François aurait été publié sans que certains auteurs ne soient conscients des contours réels du projet éditorial.

Le préfet émérite de la Congrégation pour le culte divin et la discipline des sacrements, le cardinal Robert Sarah, et le journaliste Christophe Geffroy n’auraient pas été mis au courant de la présence dans le même essai d’un texte de Mgr Carlo Maria Vigano, adversaire déclaré du pape François. 

Edité le 1er novembre par le journaliste américain Peter Kwasniewski, cet ouvrage rassemble 70 textes de 45 auteurs. Il se présente comme une compilation de prises de positions sur le récent motu proprio du pape Traditionis Custodes. Ce texte législatif du pontife, publié le 16 juillet 2021, a abrogé le Motu proprio Summorum pontificum de Benoît XVI et a limité grandement la possibilité de célébrer la messe selon la forme extraordinaire du rite romain.

Le livre est composé de nombreuses contributions très diverses, tirées la plupart d’articles de journaux ou de blog, parmi lesquelles des textes des cardinaux Robert Sarah, Gerhard Ludwig Müller, Raymond Burke, Walter Brandmüller et Joseph Zen. Certains des textes compilés se révèlent très polémiques, notamment un pamphlet de l’ancien nonce du pape François aux États-Unis, Mgr Carlo Maria Vigano, un détracteur habituel du pontife, qui était allé jusqu’à réclamer sa démission. 

Le cardinal Sarah ne veut pas de polémique

Une source très proche du cardinal Robert Sarah a expliqué à I.MEDIA que le haut prélat avait simplement accepté qu’un entretien donné au Figaro le 13 août 2021 soit traduit en anglais pour le volume. Cette longue méditation n’était qu’en partie consacrée à la liturgie.

Le cardinal Sarah, assure la source, ne « voulait pas et ne veut pas de polémique ». « S’il avait vu le nom de Vigano, il aurait refusé immédiatement », assure-t-elle, expliquant en outre qu’en apprenant la nature et le titre « belliqueux » de la publication, le haut prélat guinéen avait été « très peiné ». 

Le cardinal, assure encore ce proche, a donné son accord sans imaginer que sa parole soit « instrumentalisée » par un « groupe politisé » avec lequel il est en « désaccord total ». Il souligne que le cardinal Sarah avait déjà eu des problèmes avec l’entourage de Mgr Carlo Maria Vigano.

Le directeur de La Nef fait savoir son mécontentement

Le journaliste français Christophe Geffroy, directeur du mensuel catholique La Nef, dont certaines contributions ont aussi été publiées dans l’ouvrage, a expliqué à I.MEDIA avoir lui aussi appris la présence dans la publication de Mgr Vigano en recevant le livre. « On m’a proposé d’inclure plusieurs de mes articles qui concernaient le motu proprio Traditionis custodes, je ne pensais pas me retrouver au milieu de ces noms-là, je n’en avais pas été informé », insiste-t-il. Il a d’ailleurs informé l’éditeur de son mécontentement. 

Contacté par I.MEDIA, ce dernier n’a pour l’heure pas répondu. Ce théologien spécialiste en liturgie et compositeur de musique sacrée collabore régulièrement avec plusieurs sites catholiques conservateurs américains. 

From Benedict’s Peace to Francis’s War, Catholics Respond to the Motu Proprio Traditionis Custodes on the Latin Mass, Edited by Peter A. Kwasniewski.

Tags:
liturgieRobert SarahTraditionis Custodes
Soutenez Aleteia !
A travers le monde, vous êtes des millions à lire Aleteia, pour y trouver quelque chose d'unique : une vision du monde et de votre vie inspirée par l’Évangile. On prétend qu'il est de plus en plus difficile de transmettre les valeurs chrétiennes aux jeunes d'aujourd'hui.
Et pourtant, savez-vous que plus de la moitié des lecteurs d'Aleteia sont des jeunes de 18 à 35 ans ? C'est pourquoi il est si important que Aleteia demeure un service quotidien, gratuit et accessible à tous. Cependant, un journalisme de qualité a un coût que la publicité est loin de couvrir. Alors, pour qu'Aleteia puisse continuer à transmettre les valeurs chrétiennes au cœur de l'univers digital, votre soutien financier demeure indispensable.
*avec déduction fiscale
FR_2_NEW.gif
Le coin prière
La fête du jour





Confiez vos intentions de prière à notre communauté de plus de 550 monastères


Top 10
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement