Aleteia logoAleteia logoAleteia
Mardi 16 avril |
Saint Benoît-Joseph Labre
Aleteia logo
Actualités
separateurCreated with Sketch.

“Arrêtez-vous, fabricants d’armes !”, lance le Pape depuis le cimetière militaire français de Rome

Pope Francis stands by graves with flowers at the French military cemetery

ALBERTO PIZZOLI / AFP

I.Media - publié le 02/11/21

Dans le cimetière militaire français de Rome, le pape François a lancé un cri contre la guerre qui "mange les enfants de la patrie", le 2 novembre 2021, lors de la messe en mémoire des fidèles défunts. Il a appelé chacun à venir voir ces tombes qui "crient la paix" et a demandé aux fabricants d’armes de cesser leurs activités.

Fait rare, le Pape a entièrement improvisé son homélie au cours de la messe du jour des fidèles défunts du 2 novembre prononcée sous une petite tente dressée au cœur du cimetière militaire français du Monte Mario, dans la périphérie de Rome. Devant quelque 250 personnes de la communauté française de Rome – prêtres, séminaristes, religieuses, étudiants, familles, militaires, diplomates et autres officiels -, il a lancé un vibrant message pour dénoncer la “tragédie de la guerre”.

Ces tombes sont un message de paix.

“Aujourd’hui, l’homélie devrait être de regarder les tombes”, a confié le pape François, manifestement ému, après avoir déambulé en amont de la messe dans les allées du cimetière français qui accueille les corps de 1.888 soldats morts pendant la campagne d’Italie (1943-1945). “Ces tombes sont un message de paix. Arrêtez-vous frères et sœurs, arrêtez-vous ! Arrêtez-vous, fabricants d’armes !”, a-t-il répété.

Peu avant, le pontife s’était ému de voir que certaines tombes ne mentionnaient même pas le nom des soldats enterrés. “Je me suis arrêté devant une tombe là-bas : “Inconnu, mort pour la France”, en 44”, a-t-il raconté, incrédule. “Dans le cœur de Dieu, il y a le nom de nous tous, mais c’est la tragédie de la guerre…”.

Citant les noms de quelques batailles célèbres, celle de Normandie par exemple, où “40.000 personnes sont tombées”, le pontife a souligné que ces hommes morts au combat étaient partis de bonne volonté, “appelés par leur pays pour le défendre” et défendre des idéaux.

Ces hommes “sont auprès du Seigneur”

Mais tant d’autres fois, a-t-il déploré, il s’est agit de défendre des “situations politiques tristes et lamentables et ils sont les victimes, les victimes de la guerre qui mange les enfants de la patrie”. Le Pape l’a assuré au cours de son homélie : ces hommes “sont auprès du Seigneur”.

“Mais nous qui marchons, a-t-il repris, nous nous battons suffisamment pour qu’il n’y ait pas de guerres, pour qu’il n’y ait pas l’économie des pays fortifiés par l’industrie des armes”. Le Pape a enfin invité le monde à regarder ces tombes “qui parlent, qui crient d’elles-mêmes, qui crient la paix”.

Avant la messe, concélébrée par six prêtres français, l’évêque de Rome a marché durant quelques minutes, seul, dans les allées du cimetière. Il a alors déposé des roses blanches sur certaines d’entre elles, notamment sur une tombe d’un soldat inconnu mort pour la France en 1944.

Tags:
GuerreMessePape François
Vous aimez le contenu de Aleteia ?

Aidez-nous à couvrir les frais de production des articles que vous lisez, et soutenez la mission d’Aleteia !

Grâce à la déduction fiscale, vous pouvez soutenir le premier site internet catholique au monde tout en réduisant vos impôts. Profitez-en !

(avec déduction fiscale)
Pave-Aleteia-Ictus-V2.png
Le coin prière
La fête du jour





Top 10
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement