Aleteia logoAleteia logoAleteia
Jeudi 29 septembre |
Saint Gabriel
Aleteia logo
Spiritualité
separateurCreated with Sketch.

La première messe de Jean Paul II

Article réservé aux membres Aleteia Premium
web-karol-wojtyla-clandestine-seminarian-rare-photos-of-john-paul-ii-pope-saint-east-news-e1603820093669.jpg

Marzena Devoud - publié le 01/11/21

C’était le 2 novembre 1946. Le lendemain de son ordination sacerdotale Karol Wojtyla, âgé alors de 26 ans, célébrait sa première messe. Dès ce jour, son sacerdoce sortait de l’ordinaire de façon étonnante.

Tout prêtre se souvient du jour de son ordination et de sa première messe. Elle tombe généralement en mai ou en juin. Cependant, dans le cas de Jean Paul II, il en a été autrement. Ni la date, ni le lieu de sa première messe étaient habituels. Était-ce la préfiguration d’un parcours qui allait être exceptionnel ?

Séminariste clandestin dès 1942, Karol Wojtyla a reçu son ordination des mains de Mgr Adam Stefan Sapieha, archevêque de Cracovie, le jour de la Toussaint 1946. Le lendemain, le 2 novembre, le jour de la fête des morts, il a célébré sa première messe. Une date inhabituelle pour une raison bien précise.

Ayant remarqué chez le jeune Wojtyla une personnalité et une intelligence hors pair, Mgr Adam Stefan Sapieha avait décide de l’envoyer à Rome étudier la théologie. Pour cela, il fallait accélérer son ordination sacerdotale. Comme l’expliquera plus tard celui qui deviendra le premier pape slave de l’histoire, dans les pages de son livre Ma vocation, don et mystère : 

« Mon ordination sacerdotale a eu lieu un jour où ce sacrement n’est pas habituellement conféré : En effet, le 1er novembre, nous célébrons la solennité de la Toussaint, et toute la liturgie de l’Église est orientée vers la reviviscence du mystère de la Communion des saints et la préparation de la Toussaint. Cependant, le cardinal Sapieha a choisi ce jour parce que j’étais sur le point de partir à Rome pour poursuivre mes études. J’ai été ordonné seul, dans la chapelle privée des évêques de Cracovie. Mes collègues devaient être ordonnés l’année suivante, le dimanche des Rameaux ».

Trois messes au lieu d’une 

Mais la date du 2 novembre, le jour de sa première messe, a encore une autre particularité. Ce jour-là, le jour commémorant les défunts, chaque prêtre a le droit traditionnellement de célébrer trois messes. C’est ainsi que le futur pape dira trois messes basses dès le premier jour de son sacerdoce. Il les célébrera notamment chacune à l’intention de ses proches décédés : sa mère Emilia, morte en 1929, son père Karol, mort en 1941 et son frère Edmund décédé en 1932. Des offices tenus sans la présence de sa famille, à l’exception de sa marraine, Maria Anna Wiadrowska, la sœur ainée de sa mère. 

Un lieu symbolique

Si d’habitude, les prêtres choisissent leur paroisse d’origine comme lieu de célébration de leur première messe, Karol Wojtyla fait tout un autre choix, particulièrement symbolique. Il s’agit de la crypte Saint-Léonard, nécropole royale, dans la cathédrale du château de Wawel à Cracovie.

Crypte Saint-Léonard Wawel
Crypte Saint-Léonard de la cathédrale de Wawel à Cracovie. C’est ici que Jean Paul II a célébré sa première messe le 2 novembre 1946, le jour de la Fête des morts.

Là sont enterrés ceux qui sont « comme les grands esprits qui guident la nation à travers les siècles » : des rois, des reines, des poètes et des héros nationaux de la Pologne. C’est ainsi que Jean Paul II explique dans le même livre ce choix :

« En choisissant cette crypte comme lieu de mes premières messes, j’ai voulu exprimer un lien spirituel particulier avec tous ceux qui reposent dans cette cathédrale. Quiconque visite la cathédrale de Wawel doit être confronté à l’histoire de la nation ». 

En tant que pape, Jean Paul II y est revenu plusieurs fois prier et méditer sur le sens de sa vocation sacerdotale.

La suite est réservée aux membres Aleteia Premium

Vous êtes déjà membre ?

Gratuit et sans aucun engagement :
vous pouvez résilier à tout moment

et je bénéficie des avantages suivants

Aucun engagement : vous pouvez résilier à tout moment

1.

Accès illimité à tous les contenus « Premium »

2.

Accès exclusif à la publication de commentaires

3.

Publicité limitée aux partenaires de Aleteia

4.

Accès exclusif à notre prestigieuse revue de presse internationale

5.

Réception exclusive de la newsletter “La lettre du Vatican”

6.

550 monastères accueilleront vos intentions et les porteront dans leur prière quotidienne

Et vous soutenez le média qui porte vos valeurs chrétiennes
Et vous soutenez le média qui porte vos valeurs chrétiennes
Tags:
MesseordinationPape Jean Paul IIsacerdocevocation
Soutenez Aleteia !
A travers le monde, vous êtes des millions à lire Aleteia, pour y trouver quelque chose d'unique : une vision du monde et de votre vie inspirée par l’Évangile. On prétend qu'il est de plus en plus difficile de transmettre les valeurs chrétiennes aux jeunes d'aujourd'hui.
Et pourtant, savez-vous que plus de la moitié des lecteurs d'Aleteia sont des jeunes de 18 à 35 ans ? C'est pourquoi il est si important que Aleteia demeure un service quotidien, gratuit et accessible à tous. Cependant, un journalisme de qualité a un coût que la publicité est loin de couvrir. Alors, pour qu'Aleteia puisse continuer à transmettre les valeurs chrétiennes au cœur de l'univers digital, votre soutien financier demeure indispensable.
*avec déduction fiscale
FR_2_NEW.gif
Le coin prière
La fête du jour





Confiez vos intentions de prière à notre communauté de plus de 550 monastères


Top 10
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement