Aleteia logoAleteia logoAleteia
Samedi 20 août |
Saint Bernard de Clairvaux
Aleteia logo
Actualités
separateurCreated with Sketch.

Les droits de l’homme commencent-ils dans l’utérus ?

pregnant

Africa Studio | Shutterstock

La rédaction d'Aleteia - publié le 27/10/21 - mis à jour le 30/06/22

Sort réservé aux migrants, situation en Afghanistan, violences urbaines, racisme, taux de suicide chez les jeunes… Et si les maux des sociétés venaient de la négation des droits humains dès la conception de la vie ? C'est ce que suggère le cardinal Timothy Dolan, archevêque de New York, dans un récent article.

Tout le monde s’accorde pour dénoncer les divisions qui traversent les sociétés contemporaines, que ce soit en politique, dans le milieu éducatif, culturel et même au sein de l’Église. Les images des migrants et réfugiés bloqués aux frontières touchent – légitimement – le cœur de chacun. Celles des Afghans cherchant par tous les moyens à échapper aux talibans tout autant. Et que dire des violences urbaines quotidiennes, du racisme, de la hausse du taux de suicide chez les jeunes ou encore de la solitude des personnes âgées, mise en lumière lors des confinements ?

Si les « choix » ou les « droits » peuvent l’emporter sur la vie du bébé dans l’utérus, quelle vie humaine n’est pas menacée ?

Et s’il existait une origine commune à tous ces maux ? C’est en tout cas ce que pense le cardinal Timothy Dolan, archevêque de New York. Dans un article publié mercredi 20 octobre, il explique que tant que la vie de l’enfant à naître est en danger, toutes les vulnérabilités rencontrées au cours de la vie adulte seront tolérées. « Les droits de l’homme commencent dans l’utérus », assure-t-il.

« Si la vie fragile d’un bébé dans le ventre de sa mère – que la nature protège comme l’endroit le plus sûr du monde – peut être interrompue, qui est en sécurité ? », s’interroge-t-il. « Si les commodités, les « choix » ou les « droits » peuvent l’emporter sur la vie du bébé dans l’utérus, quelle vie humaine n’est pas menacée ? ».

Tags:
AvortementDroits de l'hommeÉtats-Unis
Soutenez Aleteia !
A travers le monde, vous êtes des millions à lire Aleteia, pour y trouver quelque chose d'unique : une vision du monde et de votre vie inspirée par l’Évangile. On prétend qu'il est de plus en plus difficile de transmettre les valeurs chrétiennes aux jeunes d'aujourd'hui.
Et pourtant, savez-vous que plus de la moitié des lecteurs d'Aleteia sont des jeunes de 18 à 35 ans ? C'est pourquoi il est si important que Aleteia demeure un service quotidien, gratuit et accessible à tous. Cependant, un journalisme de qualité a un coût que la publicité est loin de couvrir. Alors, pour qu'Aleteia puisse continuer à transmettre les valeurs chrétiennes au cœur de l'univers digital, votre soutien financier demeure indispensable.
*avec déduction fiscale
FR_2_NEW.gif
Le coin prière
La fête du jour





Confiez vos intentions de prière à notre communauté de plus de 550 monastères


Top 10
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement