Aleteia logoAleteia logoAleteia
Mardi 05 juillet |
Saint Antoine-Marie Zaccaria
Aleteia logo
Spiritualité
separateurCreated with Sketch.

Angélus : ma prière est-elle « substantielle » ou formelle?

A3pfamily.jpg

A3pfamily | Shutterstock

I.Media - publié le 24/10/21

Lors de l’Angélus prononcé le 24 octobre 2021, le pape François a demandé aux fidèles de s’interroger sur le contenu et la forme de leur prière. Trop souvent, selon lui, la prière reste distante et superficielle alors que Jésus est « impatient de déverser sa grâce et sa joie ».

« Comment va ma prière ? » Telle est la question que le pape a lancé aux centaines de pèlerins rassemblées sur la place Saint-Pierre pour la prière de l’Angélus. Depuis la fenêtre du Palais apostolique du Vatican, le pontife argentin leur a proposé de prendre exemple sur l’aveugle Bartimée, ce mendiant qui, dans l’Évangile, a eu le courage d’interpeller Jésus pour demander miséricorde.

L’évêque de Rome a ainsi demandé si la prière de chacun savait, à l’instar de celle du pauvre Bartimée, « agripper le Seigneur qui passe ». En d’autres termes : « ma prière est-elle “substantielle”, met-elle mon cœur à nu devant le Seigneur ? », a-t-il poursuivi, s’attristant du fait que la prière pouvait parfois se contenter seulement d’un « salut formel de temps en temps ».

« Est-ce que je lui apporte l’histoire et les visages de ma vie ? Ou bien est-elle maigre, superficielle, faite de rituels sans affection ni cœur ? », s’est encore demandé le chef de l’Église catholique, assurant que lorsque la foi était vivante et la prière sincère, alors cette dernière ne se réduisait pas « aux besoins du moment ». Il a ainsi fait remarquer que le pauvre Bartimée « ne demande pas l’aumône au Seigneur » mais « la miséricorde pour sa personne, pour sa vie ».

« À celui qui peut tout nous donner, demandons tout »

Sortant totalement de ses notes, le pape François a raconté une nouvelle fois un miracle dont il a été le témoin en Argentine pour signifier que le Seigneur « peut tout » et qu’il faut « tout lui demander ». Il s’agissait d’un père à qui les médecins de sa fille de 9 ans avaient indiqué qu’elle ne passerait pas la nuit.

« Il a pris un bus et a parcouru soixante-dix kilomètres jusqu’au sanctuaire de Notre-Dame [de Lujan, NDLR]. Il était fermé et lui, accroché à la porte, a passé toute la nuit à prier : ” Seigneur, sauve-la ! Seigneur, donne-lui la vie !”», s’est ainsi souvenu le pape, expliquant que la fillette avait finalement guéri.

« À celui qui peut tout nous donner, demandons tout », a répété le pontife, soulignant enfin que Jésus était « impatient de déverser sa grâce et sa joie dans nos cœurs ». Cependant, et « malheureusement », a-t-il déploré, « c’est nous qui gardons nos distances, par timidité, paresse ou incrédulité ». Il a donc appelé chacun à faire sienne aujourd’hui la prière de l’aveugle : « Fils de David, Jésus, aie pitié de moi ! ».

Tags:
angelusPape FrançoisPrière
Soutenez Aleteia !
A travers le monde, vous êtes des millions à lire Aleteia, pour y trouver quelque chose d'unique : une vision du monde et de votre vie inspirée par l’Évangile. On prétend qu'il est de plus en plus difficile de transmettre les valeurs chrétiennes aux jeunes d'aujourd'hui.
Et pourtant, savez-vous que plus de la moitié des lecteurs d'Aleteia sont des jeunes de 18 à 35 ans ? C'est pourquoi il est si important que Aleteia demeure un service quotidien, gratuit et accessible à tous. Cependant, un journalisme de qualité a un coût que la publicité est loin de couvrir. Alors, pour qu'Aleteia puisse continuer à transmettre les valeurs chrétiennes au cœur de l'univers digital, votre soutien financier demeure indispensable.
*avec déduction fiscale
FR_2_NEW.gif
Le coin prière
La fête du jour





Confiez vos intentions de prière à notre communauté de plus de 550 monastères


Top 10
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement