Aleteia logoAleteia logo
Aleteia
Samedi 27 novembre |
Fête de la Vierge Marie en son icône du signe
Aleteia logo
Spiritualité
separateurCreated with Sketch.

Accompagner un proche en fin de vie : le guide des grands saints

HANDS

Shutterstock | Robert Kneschke

Marzena Devoud - published on 16/10/21

Comment accompagner la personne aimée dans son passage vers l’au-delà ? Comment veiller sur le proche qui s’apprête à remettre sa vie entre les mains de Dieu ? Thérèse de Lisieux, saint Augustin, Thomas d’Aquin ou saint Ambroise, vous aideront à vivre ce moment auprès de votre proche avec la force de la prière et d’une façon profondément apaisante.

L’heure est venue et il n’y a plus aucun doute. Le personnel médical spécialisé en soins palliatifs vous a prévenu sur les signes qui indiquent que la mort est proche. Sous le choc de la nouvelle, vous prenez conscience que votre mère, ou votre grand-père, votre enfant ou votre ami de toujours va mourir dans les heures ou les jours qui viennent. La mort ne se situe plus dans un futur inconnu, elle est irrévocablement entrée dans le temps présent. Malgré la tristesse et la douleur parfois insupportables, vous êtes face à la seule question qui demeure : Comment accompagner la personne aimée dans son passage vers l’au-delà ? Comment, en lui prenant la main une dernière fois, lui dire « A Dieu » ? Comment veiller sur le proche qui s’apprête à remettre sa vie entre les mains de Dieu ?

La première chose à faire, c’est d’entourer cette personne en fin de vie d’une extrême délicatesse et tendresse, car elle est devenue aussi fragile qu’un nouveau-né. Ensuite, puiser dans sa propre foi et dans la force de la prière. Si la mort est une perspective effrayante, les grands saints n’en ont pas peur.

Ils l’attendent souvent avec espoir, parfois même avec impatience. Leurs prières et leurs méditations dites à l’heure de leur propre mort ou celle d’un de leurs proches, donnent une lumière apaisante et réconfortante. Découvrez le guide spirituel des grands saints pour accompagner une personne proche en train de mourir :

1Être plus proche de sa famille comme Thérèse de Lisieux

Lorsqu’on lit les dernières conversations de la petite Thérèse sur son lit de mort, on se rend compte qu’elle attendait ce passage vers la vie éternelle avec impatience, même avec joie. Car elle savait qu’elle serait alors encore plus proche de toutes les personnes qu’elle avait connues et aimées.

2Prier « Le Christ qui est tout pour nous » avec saint Ambroise

La mort imminente d’un proche laisse toute personne dans un profond désarroi et une souffrance parfois insupportable. Pourtant, la foi chrétienne donne une grande espérance. C’est par la prière qu’on reste unis avec le mourant. Comme celle de saint Ambroise écrite pour la mort de son frère.

3Entrer en communion d’âmes comme saint Augustin avec sa mère

Saint Augustin était convaincu que prier pour les âmes du purgatoire, c’est croire que Dieu prend soin de ses défunts et qu’il leur offre sa miséricorde. Converti grâce à sa mère, sainte Monique, il a vécu une communion d’âmes et de cœurs avec elle au moment de sa mort… et bien au-delà.

4Saisir (enfin) le bonheur d’être uni à Dieu comme saint Thomas d’Aquin

Saint Thomas d’Aquin, religieux de l’ordre dominicain, célèbre pour son œuvre théologique et philosophique, a vécu une expérience mystique quelques mois avant sa mort. Une révélation qui lui permit de saisir le mystère de Dieu et le bonheur d’être uni à Dieu au moment de la mort…

5Prier Marie avec saint Alphonse de Liguori

Qui pourrait penser que la Vierge Marie reste passive ou indifférente au moment de la mort ? Saint Alphonse de Liguori, qui avait mené toute sa vie une réflexion sur la préparation à la mort, donne une réponse sans équivoque.

6Rendre grâce au Créateur avec sainte Claire d’Assise

Écrite au moment de sa mort, la prière de louange de sainte Claire d’Assise est saisissante. Elle met la lumière sur l’essence de la vie même. Pleine de gratitude, elle révèle que Dieu veille sur chaque personne à chaque instant.

Tags:
fin de vieL'école des saintsmortPrièresaint Augustinsaint Thomas d'AquinSainte Thérèse de Lisieux
Soutenez Aleteia !
A travers le monde, vous êtes des millions à lire Aleteia, pour y trouver quelque chose d'unique : une vision du monde et de votre vie inspirée par l’Évangile. On prétend qu'il est de plus en plus difficile de transmettre les valeurs chrétiennes aux jeunes d'aujourd'hui.
Et pourtant, savez-vous que plus de la moitié des lecteurs d'Aleteia sont des jeunes de 18 à 35 ans ? C'est pourquoi il est si important que Aleteia demeure un service quotidien, gratuit et accessible à tous. Cependant, un journalisme de qualité a un coût que la publicité est loin de couvrir. Alors, pour qu'Aleteia puisse continuer à transmettre les valeurs chrétiennes au cœur de l'univers digital, votre soutien financier demeure indispensable.
*avec déduction fiscale
Le coin prière
La fête du jour






Top 10
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement