Aleteia logoAleteia logoAleteia
Mercredi 01 décembre |
Saint Eloi
Aleteia logo
Spiritualité
separateurCreated with Sketch.

« Vive le Christ-Roi ! », les derniers mots de Juan Elias Medina, martyr

JUAN ELIAS MEDINA

diocesisdecordoba.com

Marzena Devoud - publié le 15/10/21

La cathédrale de Cordoue doit accueillir, ce samedi 16 octobre, la béatification du prêtre Juan Elías Medina et de ses 126 compagnons martyrs, assassinés lors de la guerre d’Espagne entre 1936 et 1939. Juan Alias Medina n’a jamais renoncé à sa foi. Ses derniers mots en sont la preuve saisissante.

La célébration de la béatification de Juan Elias Medina (1902-1936) et de ses 126 compagnons, martyrs séminaristes, religieux et laïcs, se déroule ce samedi 16 octobre à la cathédrale de Cordoue (Espagne) en présence du cardinal Marcello Semeraro, préfet de la Congrégation pour la cause des saints. Dix ans plutôt, le 16 janvier 2010, c’est dans cette même cathédrale que l’ouverture du procès avait commencé.

Né en 1902 à Castro del Río, le jeune Juan est ordonné prêtre à l’âge de 24 ans dans sa ville où il deviendra curé. Tandis que sévit la grippe espagnole et alors que la peur de la contagion isole terriblement les malades, il pratique la charité en s’occupant notamment des patients de l’Hôpital de Jésus. Il aime alors dire autour de lui : « À la charité rien n’est contagieux ».

Les derniers mots du père Medina

Quelques jours après le déclenchement de la Guerre d’Espagne, le père Medina est emprisonné le 22 juillet 1936. Pendant presque 40 jours de captivité, il réconforte, accompagne spirituellement et console ceux qui, comme lui, attendent leur jugement derrière les barreaux la décision. Il organise la récitation du rosaire, confesse, donne sa nourriture à ceux qui sont plus faibles que lui.

Le matin du 25 septembre 1936, le prêtre est emmené hors du village avec quatorze autres compagnons. Il est exécuté à la porte du cimetière municipal de Castro del Río sans renoncer à aucun moment à sa foi. Criblé de balles, il meurt en criant « Viva Cristo Rey ! » (Vive le Christ-Roi !) en faisant un signe de pardon à ses bourreaux.

Tags:
espagneFoimartyrsprêtre
Soutenez Aleteia !
A travers le monde, vous êtes des millions à lire Aleteia, pour y trouver quelque chose d'unique : une vision du monde et de votre vie inspirée par l’Évangile. On prétend qu'il est de plus en plus difficile de transmettre les valeurs chrétiennes aux jeunes d'aujourd'hui.
Et pourtant, savez-vous que plus de la moitié des lecteurs d'Aleteia sont des jeunes de 18 à 35 ans ? C'est pourquoi il est si important que Aleteia demeure un service quotidien, gratuit et accessible à tous. Cependant, un journalisme de qualité a un coût que la publicité est loin de couvrir. Alors, pour qu'Aleteia puisse continuer à transmettre les valeurs chrétiennes au cœur de l'univers digital, votre soutien financier demeure indispensable.
*avec déduction fiscale
Le coin prière
La fête du jour






Top 10
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement