Aleteia logoAleteia logo
Aleteia
Samedi 23 octobre |
Saint Jean de Capistran
Aleteia logo
home iconAu quotidien
line break icon

Six manières d’évoquer le rapport de la Ciase en paroisse

messe avec masques

Pascal Deloche / Godong

Mathilde de Robien - Publié le 14/10/21

Les révélations du rapport de la Ciase sur les abus sexuels commis au sein de l’Eglise peuvent donner lieu à de nombreux gestes et paroles de pénitence et de désir de conversion de toute l’Eglise.

Après le choc et la consternation vient le temps d’accueillir les accablantes révélations du rapport de la Ciase en assemblée paroissiale. Une démarche particulièrement délicate pour les prêtres, bouleversés dans leur mission de pasteur et accablés de honte et de tristesse. Mais ne pas l’évoquer pourrait ressembler à de l’indifférence. Alors comment en parler de manière ajustée ? Que proposer aux fidèles désireux de répondre à l’appel à la conversion de l’Eglise ? Voici six idées, vécues au sein de différentes paroisses, pour rassembler la communauté autour de la prière et d’actes de pénitence.

1Une démarche pénitentielle spécifique

CANDLELIGHT PROCESSION AND ROSARY

Habituellement, la prière Je confesse à Dieu est récitée au début de la messe, après le chant d’entrée. Une manière pour les fidèles d’avouer leurs péchés et de faire appel à la miséricorde divine. En cette période douloureuse où l’Eglise reçoit les révélations de la Ciase, une démarche pénitentielle spécifique peut être entreprise. Au début de la messe, au moment du Confiteor, les fidèles peuvent être invités à se mettre à genoux et à prendre un temps de silence. Des intentions dédiées peuvent ensuite être récitées par le prêtre. C’est ce qui a été vécu dans le diocèse de Pontoise. Les fidèles ont été invités à demander pardon au nom de l’Eglise :

« Pour ces centaines de milliers de vies blessées par ces abus sexuels, pour la souffrance immense de ces enfants et ces blessures que nous ne pouvons pas réparer, pardon, Seigneur. Que ton amour soit pour eux consolation et guérison.

Pour les silences coupables et les lâchetés, pour la parole des victimes ignorée ou méprisée, pour les tentatives de préserver l’institution au détriment de la vérité, pardon, Seigneur. Apprends-nous la vérité qui rend libre.

Pour l’orgueil et l’autosuffisance qui obscurcissent le discernement, pour les manques de fraternité et d’ouverture, pour les attitudes qui engendrent isolement, jugement et méfiance, pardon, Seigneur. Que cette épreuve fasse grandir en ton Eglise l’esprit d’humilité et de service. »

2Une journée de jeûne

jeûne

En signe de pénitence, à l’instar du Mercredi des Cendres et du Vendredi Saint, un jour de jeûne peut aussi être observé. Se priver du nécessaire, c’est se rappeler que Dieu est encore plus nécessaire. Le jeûne aide aussi à s’ouvrir à Dieu et aux autres. Une disposition qui, à l’aube de la conversion de toute l’Eglise qu’appelle le rapport de la Ciase, semble essentielle. C’est en ce sens que Mgr Michel Aupetit, archevêque de Paris, demande à ce qu’une journée de jeûne soit observée par les fidèles de son diocèse ce vendredi 15 octobre : « Dans l’évangile de saint Matthieu, nous avons l’habitude d’entendre « ce que tu fais au plus petit d’entre les miens, c’est à moi que tu le fais ». Aussi je demande à tous les fidèles de s’engager sur ce chemin en lisant ensemble le rapport, en commençant par le recueil des témoignages des personnes victimes pour saisir leur souffrance qui est aussi celle du Seigneur. Pour nous préparer à cette conversion de toute l’Eglise, je demande aussi que soit observée une journée de jeûne le vendredi 15 octobre sur le diocèse de Paris. »

3Ornements liturgiques violets

Dans la liturgie, le violet est la couleur des temps de pénitence. Il est utilisé pour les temps de l’Avent et du Carême, et pour les célébrations pénitentielles. Pourquoi ne pas le revêtir en signe de pénitence et de désir de conversion ? C’est ce qu’ont fait les prêtres du foyer de charité de Tressaint (22) en portant une étole et une chasuble violettes lors de la messe dominicale.  

4Pendant l’homélie

Homelie.
Plusieurs diocèses ont adopté des restrictions dans leurs paroisses.

L’homélie est le lieu où le prêtre peut s’exprimer le plus librement. Il peut ainsi faire part à ses paroissiens de ses réflexions, de son espérance, mais aussi de ses émotions ressenties à la publication du rapport. De nombreux prêtres ont ainsi partagé leur tristesse, leur douleur, leur honte, leur peur parfois, leur détermination à voir l’Eglise entreprendre les réformes nécessaires pour qu’elle soit une maison sûre pour tous. A Toulouse, le père Simon d’Artigue a souligné que le temps du dépouillement et de la réforme était venu.

« Chaque fois que le Seigneur a voulu répondre au délabrement de son Église (…) il n’a pas commencé par donner un plan de reconstruction, un organigramme ou un rétro planning, il a suscité au sein du peuple de Dieu la sainteté. Il a appelé François, Dominique, Vincent de Paul, Térésa de Calcutta et ils ont répondu, pour Le suivre et, chacun à sa manière, ils ont participé à la réforme de l’Église.

Mardi matin chacun des mots de Jean-Marc Sauvé quand il présentait son rapport m’a fait l’effet d’un uppercut, j’ai fini honteux, dévasté, trahi, abattu me demandant comment continuer à servir cette Église, mon Église, celle pour laquelle j’ai donné ma vie? C’est impossible, à vue humaine c’est impossible. « Pour les hommes, c’est impossible, dit Jésus mais pas pour Dieu ; car tout est possible à Dieu. » »

5Des intentions de prière universelle dédiées

La prière universelle est l’occasion de confier au Seigneur les victimes, les prêtres et toute l’Eglise, afin que cette démarche de vérité contribue à faire de l’Eglise une maison sûre pour chacun. Les diocèses bretons de Quimper et Léon, et de Saint-Brieux et Tréguier proposent des intentions dédiées :

Seigneur,

Face à l’ampleur du drame révélé par le rapport de la Commission indépendante sur les Abus sexuels dans l’Église, face à toutes ces vies brisées, nous sommes sans voix et profondément consternés. Dieu de Bonté, accorde aux personnes victimes et à leur famille ta force pour trouver un chemin de vie. Aujourd’hui, donne‐nous de savoir les accompagner avec humilité et à l’écoute de leurs besoins.

Seigneur,

Ton Église vit une étape historique et un moment difficile. Ne permets pas qu’elle soit divisée, mais donne-lui la grâce de l’unité. Préserve‐la de toute arrogance et donne à chacun d’y prendre humblement sa place.

Seigneur,

Envoie ton Esprit Saint pour qu’Il renforce notre ferme détermination à apprendre de notre douloureux passé et mettre tout en œuvre pour lutter dans l’Église et dans la société contre les violences faites aux enfants et aux jeunes.

6Des temps de parole et de partage

En dehors de la messe, il peut être bienvenu d’organiser des temps de parole et de partage autour du rapport de la Ciase. Une manière d’accueillir les réactions des fidèles. Cela peut consister simplement à le lire ensemble, en petit groupe, et échanger. Cela peut aussi donner à lieu à des interventions de personnalités compétentes pour parler du sujet. Et c’est enfin l’occasion de prier pour les victimes, plus encore celles qui seraient dans sa paroisse, et pour la conversion de sa propre communauté.

Tags:
abus sexuelsCiaseparoisse
Soutenez Aleteia !
A travers le monde, vous êtes des millions à lire Aleteia, pour y trouver quelque chose d'unique : une vision du monde et de votre vie inspirée par l’Évangile. On prétend qu'il est de plus en plus difficile de transmettre les valeurs chrétiennes aux jeunes d'aujourd'hui.
Et pourtant, savez-vous que plus de la moitié des lecteurs d'Aleteia sont des jeunes de 18 à 35 ans ? C'est pourquoi il est si important que Aleteia demeure un service quotidien, gratuit et accessible à tous. Cependant, un journalisme de qualité a un coût que la publicité est loin de couvrir. Alors, pour qu'Aleteia puisse continuer à transmettre les valeurs chrétiennes au cœur de l'univers digital, votre soutien financier demeure indispensable.
*avec déduction fiscale
Le coin prière
La fête du jour






Top 10
1
Frankie & Royce wedding
Lauriane Vofo Kana
77 ans après, elle renouvelle ses vœux de mariage… avec une robe ...
2
WEB2-Bishop_Michael.jpg
Agnès Pinard Legry
Admirateur de Benoît XVI, un évêque anglican devient catholique
3
Bérengère Dommaigné
Sœur André, la reine des youtubeuses
4
Hugues Lefèvre
À Rome, Jean Castex célèbre les relations entre la France et l’Ég...
5
Camille Dalmas
Jean Castex reçu par le pape François
6
ZITA
Mathilde de Robien
Cette magnifique prière gravée dans les alliances de Charles et Z...
7
WEB2-MAGDELEINE-HUTIN-ciric_201343.jpg
Raphaëlle Coquebert
Magdeleine Hutin, la digne héritière de Charles de Foucauld
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement