Aleteia logoAleteia logo
Aleteia
Vendredi 22 octobre |
Saint Jean Paul II
Aleteia logo
home iconSpiritualité
line break icon

Qu’y a-t-il après la mort ? Le message plein d’espérance de Thérèse de Lisieux

SAINT THERESE OF LISIEUX

© AFP Archives

Sainte Thérèse de Lisieux déjà très malade, août 1897.

Marzena Devoud - Publié le 30/09/21

Qu’y a-t-il après la mort ? Cette grande inconnue fait souvent très peur. Pourtant, lorsqu’on on lit les dernières conversations de la petite Thérèse sur son lit de mort, on se rend compte qu’elle attend ce passage vers la vie éternelle avec impatience, même avec joie. Elle sait qu’elle sera encore plus proche de toutes les personnes qu’elle a connues et aimées.

« Je ne meurs pas, j’entre dans la vie », cette phrase de sainte Thérèse de Lisieux dans une de ses dernières lettres exprime la foi qui l’a animée pendant sa longue et douloureuse maladie. La jeune carmélite de 24 ans, appelée aussi la petite Thérèse ou la sainte de la « petite voie », a souffert pendant des semaines de la tuberculose.

Ses deux sœurs, Mère Agnès (Pauline) et sœur Geneviève (Céline) tout en faisant office de gardes-malade et d’infirmières, notaient toutes les paroles de la mourante, ayant le sentiment qu’il ne fallait pas qu’elles se perdent. Dans ce petit extrait de ses Derniers entretiens, la foi de la petite Thérèse apparaît dans tout son éclat : elle sait qu’après sa mort, elle sera encore plus proche de toutes les personnes qu’elle a connues et aimées : « Monsieur l’abbé m’a dit : ‘Vous aurez un grand sacrifice à faire en quittant vos sœurs…’ Je lui ai répondu : ‘Mais, mon Père, je trouve que je ne les quitterai pas ; au contraire, je serai encore plus près d’elles après ma mort.’ « 

Le récit de ses derniers jours dévoile également son abandon total, dans la confiance et l’amour, culminant dans cette ultime parole dite le jour de sa mort, le 30 septembre 1897, en regardant son crucifix : « Mon Dieu… je vous aime ! » Amoureuse de Dieu et héroïque, son message est plein de réalisme et de joie.

Tags:
fin de viemortSainte Thérèse de Lisieux
Soutenez Aleteia !
A travers le monde, vous êtes des millions à lire Aleteia, pour y trouver quelque chose d'unique : une vision du monde et de votre vie inspirée par l’Évangile. On prétend qu'il est de plus en plus difficile de transmettre les valeurs chrétiennes aux jeunes d'aujourd'hui.
Et pourtant, savez-vous que plus de la moitié des lecteurs d'Aleteia sont des jeunes de 18 à 35 ans ? C'est pourquoi il est si important que Aleteia demeure un service quotidien, gratuit et accessible à tous. Cependant, un journalisme de qualité a un coût que la publicité est loin de couvrir. Alors, pour qu'Aleteia puisse continuer à transmettre les valeurs chrétiennes au cœur de l'univers digital, votre soutien financier demeure indispensable.
*avec déduction fiscale
Le coin prière
La fête du jour






Top 10
1
Frankie & Royce wedding
Lauriane Vofo Kana
77 ans après, elle renouvelle ses vœux de mariage… avec une robe ...
2
WEB2-Bishop_Michael.jpg
Agnès Pinard Legry
Admirateur de Benoît XVI, un évêque anglican devient catholique
3
Bérengère Dommaigné
Sœur André, la reine des youtubeuses
4
Hugues Lefèvre
À Rome, Jean Castex célèbre les relations entre la France et l’Ég...
5
Camille Dalmas
Jean Castex reçu par le pape François
6
ZITA
Mathilde de Robien
Cette magnifique prière gravée dans les alliances de Charles et Z...
7
WEB2-MAGDELEINE-HUTIN-ciric_201343.jpg
Raphaëlle Coquebert
Magdeleine Hutin, la digne héritière de Charles de Foucauld
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement