Aleteia logoAleteia logoAleteia
Mercredi 17 avril |
Sainte Kateri Tekakwitha
Aleteia logo
Actualités
separateurCreated with Sketch.

Pakistan : une fillette chrétienne violée et laissée pour morte

WEB2-INDIA-PAKISTAN-GIRLS-shutterstock_767987890.jpg

Shutterstock I Par Denys.Kutsevalov

Agnès Pinard Legry - publié le 22/09/21

La police pakistanaise a récemment arrêté un musulman accusé d’avoir enlevé, violé et battu une fillette de 8 ans, Liza Younas. Cette dernière, qui a réussi a échappé à son agresseur, a pu l’identifier.

Justice va-t-elle être rendue ? Après une enquête menée par la police pakistanaise auprès de plusieurs villages de la région de Sahiwal, dans la province du Pendjab, un homme musulman a été arrêté pour avoir enlevé, violé et battu Liza Younas, une fillette chrétienne de 8 ans, rapporte l’agence Fides. Les faits remontent au 2 septembre. Ce jour-là, la jeune Liza est envoyée par ses parents pour faire une course dans un magasin proche de son domicile.

Les cas d’abus sexuels sont particulièrement odieux et encore plus lorsqu’un acte abominable de violence sexuelle est commis sur un enfant.

Ne la voyant pas revenir au bout d’une demi-heure ses parents donnent l’alerte. La jeune fille est retrouvée blessée et dans un état de confusion dans une rue voisine. Emmenée à l’hôpital de Sahiwal pour un examen médical, le rapport des médecins indique qu’elle a été violée et qu’elle présente de graves blessures sur d’autres parties de son corps.

Lors de l’arrestation de son agresseur présumé, la fillette a pu l’identifier et raconté qu’il l’avait attiré à l’écart afin de l’emmener dans un bâtiment pour la violer. Il l’a ensuite frappé avec une pierre avant de s’enfuir. “Les cas d’abus sexuels sont particulièrement odieux et encore plus lorsqu’un acte abominable de violence sexuelle est commis sur un enfant”, a confié à l’agence Fides Ashiknaz Khokhar, promoteur des droits de l’homme qui a soutenu et accompagné la famille de la victime dans la procédure judiciaire. “L’enfant est traumatisé et psychologiquement dévasté. Elle est suivie par un psychologue et d’autres médecins afin de guérir de ce traumatisme et de cette blessure”.

10 à 25 ans de prison

La loi prévoit une peine d’emprisonnement d’une durée de 10 à 25 ans, voire la peine de mort. L’organisation non gouvernementale “Sahil”, qui œuvre au Pakistan pour protéger les enfants contre tous les types de violence, indique dans son rapport pour l’année 2020 que, chaque jour, plus de 8 enfants sont victimes d’abus au Pakistan. Cette moyenne tient compte des violences perpétrées contre les filles de confession chrétienne ou hindoue par des musulmans qui méprisent, discriminent et maltraitent les filles appartenant à des communautés religieuses minoritaires, et qui estiment que de tels crimes peuvent rester impunis en raison de cette différence d’appartenance.

Tags:
Chrétiens au PakistanJusticeLiberté religieuseviolviolence
Vous aimez le contenu de Aleteia ?

Aidez-nous à couvrir les frais de production des articles que vous lisez, et soutenez la mission d’Aleteia !

Grâce à la déduction fiscale, vous pouvez soutenir le premier site internet catholique au monde tout en réduisant vos impôts. Profitez-en !

(avec déduction fiscale)
Pave-Aleteia-Ictus-V2.png
Le coin prière
La fête du jour





Top 10
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement