Aleteia logoAleteia logo
Aleteia
Mardi 26 octobre |
Saint Demetrius
Aleteia logo
home iconAu quotidien
line break icon

Comment grandir dans l’humilité lorsqu’on se sent humilié ?

OFFICE

fizkes | Shutterstock

Theresa Civantos Barber - Publié le 20/09/21

La honte est l'une des émotions humaines les plus redoutées. Personne n'aime être humilié ! Mais il s'avère que ces terribles moments d'embarras peuvent vous aider à grandir spirituellement et à devenir une meilleure personne.

Les joues qui brûlent, le cœur qui s’emballe et l’envie soudaine de s’enfuir et de se cacher. Ce sentiment d’embarras vous semble familier ? Ses effets physiques sont indéniables. Mais ce qui est moins évident, ce sont ses effets spirituels. Pas facile, en effet, d’imaginer comment ces moments où la honte vous traverse soient bénéfiques. En réalité, tout dépend de la façon de les gérer. Si on le permet, alors se sentir embarrassé peut être une occasion de grandir dans la vertu d’humilité.

Un moment d’embarras peut soit conduire à l’humilité, ce qui est bénéfique, soit à l’humiliation, ce qui est dommageable.

Alors que l’orgueil est l’un des sept péchés capitaux, l’humilité est « le fondement de toutes les autres vertus », comme le souligne saint Augustin. Elle est essentielle à la sainteté. Un moment d’embarras peut soit conduire à l’humilité, ce qui est bénéfique, soit à l’humiliation, ce qui est dommageable. Cela veut dire que la clé se trouve dans la réponse à cette situation d’embarras. Voici trois étapes que nous pouvons suivre pour transformer les moments d’humiliation en occasions de grandir en humilité.

1ACCEPTEZ VOS IMPERFECTIONS HUMAINES

Ironiquement, l’une des raisons pour lesquelles une personne se sent humiliée est son orgueil. Lorsqu’elle a le sentiment de faire les choses parfaitement, un faux pas embarrassant est beaucoup plus difficile à supporter. C’est pourquoi la première étape pour grandir en humilité est d’accepter et de reconnaître qu’on ne fait pas toujours les choses parfaitement. Cependant, les erreurs qui sont inévitables peuvent avoir un but spirituel utile. Ce sont en réalité de petits rappels de la faillibilité humaine. Les occasions embarrassantes permettent finalement d’éviter le piège de penser que nous sommes totalement autosuffisants et que nous pouvons tout gérer parfaitement sans l’aide de Dieu.

2SE TOURNER VERS DIEU POUR OBTENIR DE L’AIDE

Les erreurs révèlent les imperfections. Il y a deux façons possibles de réagir aux erreurs. Soit on râle parce qu’on a fait des erreurs sans voir un progrès spirituel possible. Soit on médite : « Je ne suis pas parfait, mais Dieu l’est. Cette erreur me rappelle pour que je m’abandonne à Dieu et à sa miséricorde, au lieu d’essayer de compter sur mes propres forces tout le temps. » C’est pourquoi cette étape est vraiment la clé de tout le reste. Si nous pouvons utiliser nos erreurs comme des occasions de nous rapprocher de Dieu et de compter plus que jamais sur sa miséricorde, ces petits revers humains deviennent alors des victoires spirituelles.

3REMERCIER DIEU POUR L’OCCASION DE GRANDIR EN HUMILITÉ

Le sentiment de gêne est inévitable. C’est la réaction qui compte : il est possible de réagir avec fierté ou avec acceptation. Voici donc l’étape finale pour vaincre l’orgueil et accepter l’embarras avec grâce : Remercier Dieu pour cette petite occasion de s’appuyer sur sa force et sa miséricorde. Ce n’est certainement pas une chose facile à faire ! Il faut parfois du temps et un réel effort de volonté pour trouver le bon côté d’une situation embarrassante. Comme l’explique saint François de Sales, « l’homme fier qui a confiance en lui peut ne rien entreprendre, mais l’homme humble est d’autant plus courageux qu’il connaît son propre désarroi, et son courage augmente proportionnellement à la mauvaise opinion qu’il a de lui-même, car toute sa confiance est en Dieu, qui se réjouit de montrer sa puissance dans notre faiblesse, sa miséricorde dans notre misère. »

Un véritable encouragement pour grandir en humilité à partir de ces moments d’humiliation ! Plus on pratique cette acceptation des erreurs, plus il sera facile d’en tirer profit. Car l’arme la plus puissante pour vaincre le diable est l’humilité. « L’humilité n’est rien de plus que la vérité, l’orgueil rien de plus que du mensonge », comme le dit saint Vincent de Paul.

Tags:
humiliteMiséricordesainteté
Soutenez Aleteia !
A travers le monde, vous êtes des millions à lire Aleteia, pour y trouver quelque chose d'unique : une vision du monde et de votre vie inspirée par l’Évangile. On prétend qu'il est de plus en plus difficile de transmettre les valeurs chrétiennes aux jeunes d'aujourd'hui.
Et pourtant, savez-vous que plus de la moitié des lecteurs d'Aleteia sont des jeunes de 18 à 35 ans ? C'est pourquoi il est si important que Aleteia demeure un service quotidien, gratuit et accessible à tous. Cependant, un journalisme de qualité a un coût que la publicité est loin de couvrir. Alors, pour qu'Aleteia puisse continuer à transmettre les valeurs chrétiennes au cœur de l'univers digital, votre soutien financier demeure indispensable.
*avec déduction fiscale
Le coin prière
La fête du jour






Top 10
1
JOHN PAUL II
Marzena Devoud
Le jour le plus heureux de la vie de Jean Paul II
2
WEB2-PERE-BRUNO-RAFFARA.jpg
Marthe Taillée
Bruno Raffara, père, grand-père et prêtre
3
Maria Paola Daud
Pourquoi Michel-Ange n’a-t-il jamais terminé cette Pietà ?
4
WEB2-MISSEL-FORMATION-ABBENICO.jpg
Agnès Pinard Legry
Les prêtres se préparent à un grand changement
5
I.Media
Le pape François révèle les pays qu’il visitera dans les prochain...
6
ZITA
Mathilde de Robien
Cette magnifique prière gravée dans les alliances de Charles et Z...
7
WEB2-POITIERS-shutterstock_1857434686.jpg
Bérengère Dommaigné
À Poitiers, un établissement catholique reçoit des menaces
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement