Aleteia logoAleteia logo
Aleteia
Vendredi 22 octobre |
Saint Jean Paul II
Aleteia logo
home iconSpiritualité
line break icon

Ces lieux bénis où la Vierge a pleuré : Notre-Dame de Cléry, dans le Loiret

Pascal Deloche I Godong

Notre-Dame de Cléry.

Mathilde de Robien - Publié le 19/09/21

L’Eglise a reconnu, en de rares endroits, des « miracles des larmes ». Une manifestation de larmes jaillissant des yeux d’une statue, ou d’une icône, de la Vierge. Aleteia vous propose de découvrir les circonstances dans lesquelles des statues de la Vierge ont pleuré, signe de la compassion de Marie envers l’humanité. (1/4)

« Les larmes de Marie rappellent celles de Jésus à Jérusalem et son angoisse à Gethsémani », a affirmé le pape François ce dimanche 19 septembre à l’issue de l’Angélus à l’occasion du 175e anniversaire de l’apparition de la Vierge Marie à La Salette. « Elles sont le reflet de la douleur du Christ pour nos péchés ». En 1846, « une belle dame en pleurs » est apparue à deux jeunes bergers, Mélanie Calvat et Maximin Giraud, sur la montagne de la Salette. Mais ce n’est pas la seule fois où la Vierge a laissé couler ses larmes. D’autres phénomènes dits de lacrymation ont été observés sur des statues à divers endroits de la planète. Il s’agit de « miracles des larmes », dont certains ont officiellement été reconnus par l’Eglise. Puissions-nous y voir, comme y a exhorté ce dimanche le Saint-Père, « un appel toujours actuel à avoir confiance en la miséricorde de Dieu ».

« Les hommes comprendront-ils le mystérieux langage des larmes de Marie ? », interrogeait déjà le pape Pie XII dans un message diffusé à la radio le 17 octobre 1954, faisant notamment allusion au phénomène observé à Syracuse en 1953, où des larmes étaient apparues sur un bas-relief représentant la Vierge, accroché au mur de la chambre de deux jeunes époux. « Marie est éternellement heureuse au Ciel et ne souffre ni douleur ni tristesse; mais elle n’est pas insensible pour autant. Au contraire, elle se nourrit toujours d’amour et de pitié pour le genre humain, à qui elle a été donnée comme Mère », explique Pie XII. Signes de la tendresse et de la compassion de la Vierge envers les hommes, les larmes révèlent le visage de Marie comme Mère de l’humanité. 

Le miracle des larmes de Notre-Dame de Cléry

En fin d’après-midi, le 26 mai 1670, les chanoines de la collégiale de Cléry sont témoins d’un phénomène pour le moins inhabituel. Pendant la prière du soir, ils voient subitement les visages de la Vierge et de l’Enfant devenir « d’une pâleur d’agonisants, et se couvrir de sueur et de larmes ». Les chanoines sonnent les cloches, les habitants accourent et constatent le miracle des larmes. Plusieurs procès-verbaux, signés par une quarantaine de témoins et déposés chez le notaire de Cléry, témoignent des larmes versées par la statue. Les faits y sont ainsi relatés : « C’est de quatre à sept heures du soir environ qu’a lieu le miracle ; pendant l’espace de deux heures au moins, la figure de la Sainte-Vierge et celle de l’Enfant-Jésus s’animent, changent de couleur, passent à différentes reprises d’une pâleur d’agonisant à une rougeur très vive, se couvrant de sueur et versant des larmes ».

Plaque déposée dans la basilique à l’occasion du 350ème anniversaire du miracle des larmes de Notre-Dame de Cléry (Loiret).

Brûlée lors des guerres de religion, la statue initiale, dont la tradition raconte qu’elle aurait été découverte dans un buisson en 1280 par des cultivateurs, a été remplacée puis couronnée en 1863. La statue en bois polychrome, qui trône aujourd’hui dans le chœur de la basilique, représente la Vierge Marie, vêtue de pourpre et couronnée, tenant sur ses genoux l’Enfant Jésus.

Basilique de Cléry-Saint-André.

On ne peut parler de l’église sans évoquer Louis XI, très attaché à la Vierge de Cléry. Ce dernier en entreprend la reconstruction à la suite du vœu de Dieppe en 1443, en reconnaissance à la Vierge de lui avoir accordé la victoire contre les Anglais. Il l’érige en chapelle royale le 21 décembre 1467, après le succès de la bataille de Montlhéry (1465) contre le duc de Bourgogne Charles le Téméraire. En 1471, préoccupé par le soulèvement des seigneurs en « Ligue », Louis XI y fait réciter pour la première fois, au son des cloches et en sa présence, l’Angélus à midi pour la paix du Royaume. Une coutume qui s’est répandue dans le monde entier, s’ajoutant aux Angélus du matin et du soir, récités depuis les Croisades. Dès 1472, Louis XI émet le désir d’être inhumé à Notre-Dame de Cléry. Volonté exaucée à sa mort le 31 août 1483, et qui fait de lui l’un des rares souverains français à ne pas être enterré à Saint-Denis. 

Prière à Notre-Dame de Cléry :

O Notre-Dame de Cléry, nous recourons à vous.

Vous êtes accueillante car depuis des siècles les foules n’ont cessé d’accourir à vos pieds!

Vous êtes compatissante, puisque vos yeux ont pleuré!

Vous êtes puissante, car vous avez souvent manifesté votre protection envers ceux qui vous ont invoqué.

O Très Sainte Vierge Marie, daignez entendre notre prière et la présenter à Votre Divin Fils en lui demandant de l’exaucer.

Amen.

Tags:
MiracleVierge Marie
Soutenez Aleteia !
A travers le monde, vous êtes des millions à lire Aleteia, pour y trouver quelque chose d'unique : une vision du monde et de votre vie inspirée par l’Évangile. On prétend qu'il est de plus en plus difficile de transmettre les valeurs chrétiennes aux jeunes d'aujourd'hui.
Et pourtant, savez-vous que plus de la moitié des lecteurs d'Aleteia sont des jeunes de 18 à 35 ans ? C'est pourquoi il est si important que Aleteia demeure un service quotidien, gratuit et accessible à tous. Cependant, un journalisme de qualité a un coût que la publicité est loin de couvrir. Alors, pour qu'Aleteia puisse continuer à transmettre les valeurs chrétiennes au cœur de l'univers digital, votre soutien financier demeure indispensable.
*avec déduction fiscale
Le coin prière
La fête du jour






Top 10
1
Frankie & Royce wedding
Lauriane Vofo Kana
77 ans après, elle renouvelle ses vœux de mariage… avec une robe ...
2
WEB2-Bishop_Michael.jpg
Agnès Pinard Legry
Admirateur de Benoît XVI, un évêque anglican devient catholique
3
Bérengère Dommaigné
Sœur André, la reine des youtubeuses
4
Hugues Lefèvre
À Rome, Jean Castex célèbre les relations entre la France et l’Ég...
5
Camille Dalmas
Jean Castex reçu par le pape François
6
ZITA
Mathilde de Robien
Cette magnifique prière gravée dans les alliances de Charles et Z...
7
WEB2-MAGDELEINE-HUTIN-ciric_201343.jpg
Raphaëlle Coquebert
Magdeleine Hutin, la digne héritière de Charles de Foucauld
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement