Aleteia logoAleteia logo
Aleteia
Dimanche 26 septembre |
home iconSpiritualité
line break icon

Congrès eucharistique : Il faut « puiser aux sources » de la Croix, lance le Pape aux Hongrois

Photo by Tiziana FABI / AFP

I.Media - Publié le 12/09/21

Clôturant le Congrès eucharistique international le 12 septembre à Budapest, le pape François a appelé lors de l’Angélus les Hongrois "à puiser aux sources" mais en s’"ouvrant aux assoiffés de notre temps".

« Laissons Jésus […] nous guérir des rigidités et du repliement sur nous-mêmes », a déclaré le pape François lors de la messe de clôture du 52e Congrès eucharistique international de Budapest, dimanche 12 septembre. « Que la croix soit pour vous un pont entre le passé et l’avenir ! », a-t-il déclaré après avoir prononcé la prière de l’Angélus sur la place des Héros de Budapest.

Le sentiment religieux est la « sève de cette nation si attachée à ses racines », a-t-il souligné. Mais la croix, « plantée en terre, en plus de nous inviter à bien nous enraciner, élève et étend ses bras vers tous : elle exhorte à garder solides les racines, mais sans cloisonnement ».

Mon souhait est que vous soyez ainsi : ancrés et ouverts, enracinés et respectueux.

Le Pape a ainsi appelé les Hongrois à « puiser aux sources », tout en s’ouvrant aux « assoiffés de notre temps ». « Mon souhait est que vous soyez ainsi : ancrés et ouverts, enracinés et respectueux », a déclaré le chef de l’Église catholique.

Un peu plus tôt, dans son homélie prononcée devant quelque 100.000 personnes, le Pape a appelé à consacrer du temps à l’adoration : « Laissons Jésus, Pain vivant, guérir nos fermetures et nous ouvrir au partage, nous guérir des rigidités et du repliement sur nous-mêmes », a-t-il déclaré. Il a souhaité que le Seigneur « nous libère de la servitude paralysante de la défense de notre image, qu’il nous inspire à le suivre là où il veut nous conduire ». L’Eucharistie, a-t-il insisté, pousse à « nous sentir un seul Corps, nous rompre pour les autres ».

Le pontife a exhorté les fidèles à ne pas se résigner « à une foi qui vit de rites et de répétitions » mais à s’ouvrir à la « nouveauté scandaleuse » de Dieu crucifié et ressuscité, Pain rompu pour donner la vie au monde. « Nous serons dans la joie ; et nous porterons la joie ».

Tags:
congrès eucharistique internationalhomeliesHongriePape François
Soutenez Aleteia !
A travers le monde, vous êtes des millions à lire Aleteia, pour y trouver quelque chose d'unique : une vision du monde et de votre vie inspirée par l’Évangile. On prétend qu'il est de plus en plus difficile de transmettre les valeurs chrétiennes aux jeunes d'aujourd'hui.
Et pourtant, savez-vous que plus de la moitié des lecteurs d'Aleteia sont des jeunes de 18 à 35 ans ? C'est pourquoi il est si important que Aleteia demeure un service quotidien, gratuit et accessible à tous. Cependant, un journalisme de qualité a un coût que la publicité est loin de couvrir. Alors, pour qu'Aleteia puisse continuer à transmettre les valeurs chrétiennes au cœur de l'univers digital, votre soutien financier demeure indispensable.
*avec déduction fiscale
Top 10
1
I.Media
Pour François, Traditionis custodes rétablit les « véritables int...
2
Cecilia Pigg
Les astuces des grands saints pour bien dormir
3
Dressing Club
Marzena Devoud
Le Dressing Club, la meilleure adresse pour dénicher sa robe de m...
4
Mathilde de Robien
Médecins et intellectuels dénoncent l’idéologie de l’autodétermin...
5
WEB2-COUVENT-MARCASSU-CORSE-Stephanie-Eveilleau.jpg
Raphaëlle Coquebert
Mission Patrimoine : derrière les murs de Marcassu, une communaut...
6
HOUELLEBECQ
Henri Quantin
La pilule de Benoît XVI et la pilule de Houellebecq
7
MEDITATION
Laurent Ottavi
La méditation, une foi de substitution ?
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement