Aleteia logoAleteia logo
Aleteia
Dimanche 26 septembre |
Saints Côme et Damien
home iconArt & Voyages
line break icon

Le vin dans les épîtres de saint Paul

WEB2-VIN-BUVEURS-DOMAINE-PUBLIC.jpg

Domaine public

Marc Paitier - Publié le 07/09/21

Fruit de la vigne et du travail des hommes, le vin occupe une place importante dans la Bible. Plus de 440 passages mettent ainsi en scène le vigneron, la vigne et le vin. Alors que les vendanges commencent, le général Marc Paitier nous emmènent pendant plusieurs semaines à travers les Saintes Écritures afin de découvrir toute la richesse de cette image, symbole de l'amour de Dieu pour son peuple, qui s'accomplit ultimement dans le sacrifice de son Fils, la vigne véritable. Découvrez aujourd’hui le vin dans les épîtres de saint Paul. (13/17)

Saint Paul est le premier grand penseur du christianisme. Cet homme doté d’une âme exceptionnelle et d’une énergie inépuisable a compris mieux que quiconque le message du Christ qui est celui de la Charité et de la toute-puissance de l’Amour. Dans ses épîtres, l’apôtre Paul parle à dix-neuf reprises du vin pour en dénoncer le plus souvent les effets : (Ga 5 17) : « Les tendances de la chair s’opposent à l’Esprit, et les tendances de l’Esprit s’opposent à la chair. » Parmi les œuvres de la chair que saint Paul réprouve, il y a l’ivrognerie. Les ivrognes comme les débauchés et les idolâtres ne posséderont pas le Royaume de Dieu. Saint Paul oppose à ces vices, les vertus contraires, dont la tempérance.

Le Christ a assumé la chair pour la guérir et c’est dans sa chair que s’inscrit sa Passion. 

Il ne faut pas se méprendre sur le sens de ces paroles qui semblent considérer la chair comme un obstacle dont il faudrait s’affranchir. Le christianisme a toujours combattu cette idée à l’origine des hérésies manichéenne et cathare. La chair n’est pas mauvaise en soi. La religion chrétienne est d’ailleurs une religion incarnée. Le Christ a assumé la chair pour la guérir et c’est dans sa chair que s’inscrit sa Passion. « La vie chrétienne loin de recommander, à la manière de certaines philosophies, une évasion, une libération de la chair, en fait le lieu par excellence où s’accomplit la foi. » 

Quand l’apôtre Paul oppose chair et esprit, il pense à une vie selon la chair seule, qui mène au péché et à une vie selon l’esprit qui n’exclut pas la chair mais la subordonne. Il ne faut donc pas voir dans l’enseignement de Saint Paul, une négation de la chair mais au contraire, la nécessité de la sanctifier, de rendre ses actes conformes au plan de Dieu en la soumettant à l’esprit, lui-même éclairé par l’Esprit-Saint. C’est l’usage que l’on fait de la chair qui est bon ou mauvais. C’est la raison pour laquelle, il n’y a pas d’interdit alimentaire dans la religion chrétienne. Toute nourriture est bonne à condition d’être consommée sans excès. Ainsi en est-il du vin. « La sobriété, nous dit saint Thomas d’Aquin, n’est pas abstinence, c’est la mesure de cette boisson délicieuse ». Saint Paul, moins épicurien et plus pratique, donne ce conseil à Timothée (1 Tm 5 23) : « Cesse de ne boire que de l’eau, mais prends un peu de vin, à cause de ton estomac et de tes fréquents malaises. » 

Une condamnation de l’ivresse, pas du vin

Saint Paul n’innove pas, il ne fait que reprendre, en insistant, une morale qui se retrouve chez de nombreux auteurs sacrés dans l’Ancien Testament. Il condamne les dégradantes servitudes de l’ivresse, pas le vin (Ep 5 18) : « Ne vous enivrez pas de vin, car il porte à l’inconduite ; soyez plutôt remplis de l’Esprit Saint. » Saint Benoît adoptera cette règle. Le moine est l’homme de la juste mesure qui est la seule façon d’apprécier le bon vin.

VIGNERONS DU CIEL

Cliquez-ici afin de précommandez le prochain livre de Marc Paitier à paraître le 25 novembre 2021.

Tags:
Biblevin
Soutenez Aleteia !
A travers le monde, vous êtes des millions à lire Aleteia, pour y trouver quelque chose d'unique : une vision du monde et de votre vie inspirée par l’Évangile. On prétend qu'il est de plus en plus difficile de transmettre les valeurs chrétiennes aux jeunes d'aujourd'hui.
Et pourtant, savez-vous que plus de la moitié des lecteurs d'Aleteia sont des jeunes de 18 à 35 ans ? C'est pourquoi il est si important que Aleteia demeure un service quotidien, gratuit et accessible à tous. Cependant, un journalisme de qualité a un coût que la publicité est loin de couvrir. Alors, pour qu'Aleteia puisse continuer à transmettre les valeurs chrétiennes au cœur de l'univers digital, votre soutien financier demeure indispensable.
*avec déduction fiscale
Le coin prière
La fête du jour






Top 10
1
I.Media
Pour François, Traditionis custodes rétablit les « véritables int...
2
Cecilia Pigg
Les astuces des grands saints pour bien dormir
3
Dressing Club
Marzena Devoud
Le Dressing Club, la meilleure adresse pour dénicher sa robe de m...
4
Mathilde de Robien
Médecins et intellectuels dénoncent l’idéologie de l’autodétermin...
5
WEB2-COUVENT-MARCASSU-CORSE-Stephanie-Eveilleau.jpg
Raphaëlle Coquebert
Mission Patrimoine : derrière les murs de Marcassu, une communaut...
6
HOUELLEBECQ
Henri Quantin
La pilule de Benoît XVI et la pilule de Houellebecq
7
MEDITATION
Laurent Ottavi
La méditation, une foi de substitution ?
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement