Aleteia logoAleteia logo
Aleteia
Mardi 28 septembre |
Saints Laurent Ruiz et 15 compagnons
home iconTribunes
line break icon

Cette campagne de l’Éducation nationale qui dénigre les religions

campagne laicité

© Ministère de l'Education

Père Pierre Vivarès - Publié le 03/09/21

Une campagne nationale du ministère de l’Éducation nationale pour promouvoir la laïcité à l’école dénigre uniformément le fait religieux. Dans une société qui se veut inclusive, la foi serait-elle exclue ?

Sortant de chez mon dentiste, je décide de rentrer à pied la paroisse en passant par le boulevard Saint-Michel, le Panthéon et les fossés Saint-Bernard. Jolie promenade en ce 1er septembre un peu frais pour la saison, et chemin faisant, je longe l’école des Mines, la Sorbonne, l’ancien collège de Montaigu, le lycée Henri IV, l’Institut du monde arabe. Au cours de cette traversée du Quartier Latin pour rejoindre la rive droite, l’importante campagne d’affichage de l’Éducation nationale en faveur de la laïcité attire mon regard. Ce sont des visuels d’écoliers, collégiens et lycéens heureux avec des vœux pieux en légende : « Donner le même enseignement à Romane, Elyjah et Alex quelles que soient leurs croyances. » « Permettre à Inès, Lenny, Simon et Ava d’être ensemble. » « Tout faire pour que Imrane, Axelle et Ismaël pensent par eux-mêmes » etc., avec sur chaque visuel le même slogan : « C’est ça la laïcité. » 

Religion d’État

Taquin que je suis, je me dis donc que sans cette merveilleuse laïcité, ces braves enfants ne penseraient pas par eux-mêmes, ne pourraient pas être ensemble et ne recevraient pas le même enseignement ; mais donc aussi que les religions sont un facteur de lavage de cerveau, de division des élèves entre eux et d’enseignement partial et crétin. On voit bien, comme d’habitude, qu’une certaine conception française de la laïcité revient à une attaque en règle du fait religieux, en bloc et sans nuances. Au lieu d’accompagner le fait religieux, de le respecter en respectant aussi les convictions des parents et des enfants, on impose la laïcité en religion d’État en voulant reléguer le fait religieux et les convictions religieuses dans la sphère privée alors qu’il s’agit d’un fait anthropologique qui est essentiellement social et communautaire. Car si la laïcité devrait être la garantie de la liberté de conscience de tout citoyen dans les limites de l’ordre public, ce que toutes les sociétés démocratiques reconnaissent, la laïcité à la française est un mépris et une peur systématique du fait religieux et son dénigrement.

L’ombre de Samuel Paty plane sur cette campagne d’affichage et l’islam est clairement attaqué sans être nommé.

Une insulte à toutes les religions

L’ombre de Samuel Paty plane sur cette campagne d’affichage et l’islam est clairement attaqué sans être nommé. Je ne pense pas que les deux millions d’élèves (1 sur 5) scolarisés dans l’enseignement catholique en France soient concernés par ces affiches. Alors pourquoi ne pas appeler un chat un chat et dénigrer uniformément le fait religieux, au lieu de pointer les dérives de certains groupes qui se servent de la religion pour un projet politique plus qu’ils ne la servent ? Cette attitude est lâche et insidieuse, un peu raciste aussi, bien plus méprisante que d’avoir la force constante de dire clairement que dans les écoles françaises, il ne sera pas permis d’enseigner n’importe quoi, de séparer les garçons et les filles à la piscine ou de refuser la critique constructive de tout fait historique et social. La politique de l’autruche ne porte jamais de bons fruits et au lieu de travailler avec des acteurs sérieux et formés de chaque religion on préfère nier en bloc le réel. Cette campagne insulte les musulmans attachés à la liberté de conscience et insulte les croyants de toutes les religions. Philippe Marlière, professeur de sciences politiques à l’University College London, écrit sur Twitter (https://twitter.com/PhMarliere/status/1431716577242763267) : « Il faut arrêter de se gargariser avec l’exception française de la laïcité. Un État non-laïque peut également garantir la liberté de conscience, et son administration est, en pratique, neutre (ex : le Royaume-Uni). Ce qui garantit cela, c’est un régime démocratique, pas la laïcité. » 

La foi exclue

Il est étonnant de constater que dans notre société qui se veut inclusive d’absolument toutes les spécificités des uns et des autres, réclamées à grand cris, seules les religions et la foi se trouvent publiquement exclues. Il ne faudra pas pleurer quand des groupes se replieront sur eux-mêmes et s’isoleront… à moins qu’on ne fasse encore une loi ? sur le communautarisme par exemple ? 

Tags:
ÉducationIslamlaicitereligionssociété
Soutenez Aleteia !
A travers le monde, vous êtes des millions à lire Aleteia, pour y trouver quelque chose d'unique : une vision du monde et de votre vie inspirée par l’Évangile. On prétend qu'il est de plus en plus difficile de transmettre les valeurs chrétiennes aux jeunes d'aujourd'hui.
Et pourtant, savez-vous que plus de la moitié des lecteurs d'Aleteia sont des jeunes de 18 à 35 ans ? C'est pourquoi il est si important que Aleteia demeure un service quotidien, gratuit et accessible à tous. Cependant, un journalisme de qualité a un coût que la publicité est loin de couvrir. Alors, pour qu'Aleteia puisse continuer à transmettre les valeurs chrétiennes au cœur de l'univers digital, votre soutien financier demeure indispensable.
*avec déduction fiscale
Le coin prière
La fête du jour






Top 10
1
Caroline Moulinet
Ce geste tout simple à faire lorsque tout va de travers
2
Dressing Club
Marzena Devoud
Le Dressing Club, la meilleure adresse pour dénicher sa robe de m...
3
184833616
Marzena Devoud
Que dire à un proche en fin de vie ? Sept pistes pour vivre ce te...
4
Cecilia Pigg
Les astuces des grands saints pour bien dormir
5
Anna Ashkova
Prière à saint Côme et saint Damien pour demander une guérison
6
WEB2-AD LIMINA-VISIT-AFP-000_9MK7MX.jpg
Agnès Pinard Legry
Ce qu’a dit le pape François aux évêques français
7
HOUELLEBECQ
Henri Quantin
La pilule de Benoît XVI et la pilule de Houellebecq
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement