Aleteia logoAleteia logo
Aleteia
Dimanche 26 septembre |
Saints Côme et Damien
home iconBelles Histoires
line break icon

Léontine Dolivet, catéchiste dans l’âme

Léontine

Postulation Cause Léontine Dolivet

Lauriane Vofo Kana - Publié le 03/09/21

Un service, une mission plus que ça, une vocation. Dans sa Bretagne natale, Léontine Dolivet (1888-1974) va déployer son charisme de catéchiste pendant 68 ans. Sa cause en béatification est ouverte depuis 2017 dans le diocèse de Rennes.

Année 1905, un nouveau jour se lève à Betton. La vie ne sera plus jamais la même pour les jeunes garçons de la commune du nord de Rennes. Léontine Dolivet, fille de commerçants, va éveiller à leur vocation de baptisés les enfants de son village. Il faut dire qu’avec la fermeture de l’école chrétienne des garçons de la municipalité, ils sont privés de lieu de catéchèse depuis deux ans. La demoiselle de 17 ans ne sait pas encore où sa décision va la mener mais une seule chose compte : faire connaître et aimer Dieu.

Moisson abondante mais ouvriers peu nombreux

La loi qui interdit depuis 1903 tout enseignement des congrégations religieuses a déjà poussé à l’exil plusieurs communautés. Leur charisme de formation humaine et spirituelle ne peut plus rejoindre des milliers d’enfants partout en France. Attentive à la vie d’Église et aux enfants de son village, Léontine désire partager l’amour du Cœur de Jésus. Même si elle termine tout juste sa scolarité, la jeune femme commence à consacrer du temps aux besoins spirituels des écoliers. Au début, elle reçoit chez elle quatre ou cinq garçons pour faire la catéchèse.

Bientôt, Léontine parle de cette nouvelle mission à des amies qui la rejoignent. Elles vont pouvoir accueillir plus de monde ensemble. La moisson ne manque d’ailleurs pas ni la soif de formation religieuse. Si bien que les enfants sont de plus en plus nombreux à vouloir recevoir le catéchisme. C’est dans la spiritualité du carmel que Léontine puise un amour profond pour Dieu et le désir de toucher le cœur de ces enfants. Et pour répondre toujours plus pleinement à son appel, elle part à Rennes pour se former au sein de la toute nouvelle Association des catéchistes.

Léontine Dolivet et ses parents
Léontine Dolivet au milieu de ses parents Pierre-Marie et Marie-Reine.

Apôtre pour porter la Bonne Nouvelle

En 1909, c’est le grand saut. Léontine crée avec deux autres amies l’Œuvre des catéchistes volontaires de Betton. Elle peut aussi compter sur la prière de ses parents et sur leurs moyens. Son père, qui possède la grande épicerie dans le village, va acheter la maison de l’école anciennement tenue par la congrégation des Frères de Ploërmel. Léontine acquiert alors un espace bien plus grand. Autre grâce, la maison est située juste à côté de l’école publique. Ainsi, chaque midi, il n’y a que quelques pas qui séparent les écoliers de leurs catéchistes.

Il nous faut quelquefois aussi lutter avec le mauvais caractère ou une nature nonchalante, mais il n’y a jamais eu de roses sans épines et l’œuvre des catéchismes ne sera pas sans doute la première. 

Avec une attention maternelle, Léontine va patiemment enseigner, former et surtout aimer ces enfants. Que ce soit à travers ses paroles ou par ses actes, elle veut leur manifester le Christ. Sa dévotion toute particulière au Sacré-Cœur lui rappelle que c’est à un cœur à cœur qu’elle les prépare. En guidant les enfants vers Dieu elle souhaite surtout « allumer le feu de l’amour » en eux.

Et pour y parvenir, elle demande à Dieu d’allumer ce même feu en elle. « Si mon idéal est beau, si ma mission est noble, pour les réaliser il me faut la sainteté », écrit-elle.

Léontine Dolivet reçoit en 1957 la croix de reconnaissance diocésaine pour le service patient auprès des enfants.

À mesure qu’elle chemine, Léontine perçoit que le service dans lequel elle se donne est en fait le lieu de sa sanctification. « Ma vocation de catéchiste est une vocation aussi sérieuse que la vocation religieuse », découvre celle qui a un temps voulu entrer au Carmel.

Cette laïque célibataire va, sa vie durant, former dans l’humilité des centaines d’enfants. La marque de son apostolat doux et généreux est restée imprimée sur toutes les générations qu’elle a accompagnées vers le Christ. Sa cause en béatification est ouverte depuis 2017 dans le diocèse de Rennes. Par sa vie, Léontine est déjà une bonne compagne pour toutes les âmes de catéchistes.

Tags:
catéchisteFoirennesvocation
Soutenez Aleteia !
A travers le monde, vous êtes des millions à lire Aleteia, pour y trouver quelque chose d'unique : une vision du monde et de votre vie inspirée par l’Évangile. On prétend qu'il est de plus en plus difficile de transmettre les valeurs chrétiennes aux jeunes d'aujourd'hui.
Et pourtant, savez-vous que plus de la moitié des lecteurs d'Aleteia sont des jeunes de 18 à 35 ans ? C'est pourquoi il est si important que Aleteia demeure un service quotidien, gratuit et accessible à tous. Cependant, un journalisme de qualité a un coût que la publicité est loin de couvrir. Alors, pour qu'Aleteia puisse continuer à transmettre les valeurs chrétiennes au cœur de l'univers digital, votre soutien financier demeure indispensable.
*avec déduction fiscale
Le coin prière
La fête du jour






Top 10
1
I.Media
Pour François, Traditionis custodes rétablit les « véritables int...
2
Cecilia Pigg
Les astuces des grands saints pour bien dormir
3
Dressing Club
Marzena Devoud
Le Dressing Club, la meilleure adresse pour dénicher sa robe de m...
4
HOUELLEBECQ
Henri Quantin
La pilule de Benoît XVI et la pilule de Houellebecq
5
Mathilde de Robien
Médecins et intellectuels dénoncent l’idéologie de l’autodétermin...
6
WEB2-COUVENT-MARCASSU-CORSE-Stephanie-Eveilleau.jpg
Raphaëlle Coquebert
Mission Patrimoine : derrière les murs de Marcassu, une communaut...
7
184833616
Marzena Devoud
Que dire à un proche en fin de vie ? Sept pistes pour vivre ce te...
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement