Aleteia logoAleteia logo
Aleteia
Dimanche 19 septembre |
Saint Janvier de Naples
home iconPerles du Web
line break icon

« Visiting Hours », la ballade pleine d’espérance d’Ed Sheeran

Fotograma del videoclip "Visiting Hours" (YouTube)

Capture d'écran YouTube.

Jesús Colina - Lauriane Vofo Kana - Publié le 25/08/21

En dévoilant son dernier single jeudi 19 août, le chanteur britannique Ed Sheeran rend hommage à un de ses mentors récemment décédé. L'artiste y laisse entrevoir sa soif de retrouvailles dans l'éternité.

Ed Sheeran a signé, jeudi 19 août, son retour avec une ballade en toute simplicité. Loin de ses registres habituels, l’artiste a rendu hommage à son producteur, Michael Gudinski, décédé cet hiver. En dévoilant en vidéo son single « Visiting Hours », il évoque son désir de retrouver son « mentor » et imagine que le paradis dispose d’horaires de visite.

Lorsque ce 2 mars 2021, le chanteur britannique apprend la mort de son producteur et ami âgé de 68 ans, il plonge dans le deuil. Pourtant, la douleur se transforme progressivement et la joie de croire à une vie qui se poursuit au-delà de la mort et de la séparation s’installe. À travers sa composition, Ed Sheeran laisse s’échapper l’espérance de la foi dans laquelle il a baigné.

En effet, avant de fouler les scènes du monde c’est dans la paroisse catholique de ses parents que le jeune Ed commence à chanter. Pour rendre hommage à son ami, le chanteur a choisi une église comme cadre. On le découvre, illuminé par la lumière qui s’échappe de la rosace de l’église Saint-Stephen de Londres. Le morceau de trois minutes figurera dans son nouvel album =(Equals) qui sera dévoilé à l’automne.

Seulement un au revoir

C’est à Melbourne qu’Ed Sheeran l’avait interprété pour la première fois, à l’occasion des obsèques nationales de Michael Gudinski véritable star de la musique en Australie. Le Britannique livre dans sa chanson « Visiting Hours » ce qu’il aimerait partager en personne avec son ami défunt.

« J’aurais aimé que le ciel ait des horaires de visite, comme ça je pourrais juste passer et te demander conseil […] Je te dirais que j’ai peur de rater ma vie et [tu] répondrais “rappelle-toi que la réponse se trouve dans l’amour que l’on crée” ». L’espérance de retrouvailles dans l’éternité vient clore la ballade : « à la prochaine », lance-t-il à son mentor.

Tags:
Musiquevie eternelle

Soutenez Aleteia !

A travers le monde, vous êtes des millions à lire Aleteia, pour y trouver quelque chose d'unique : une vision du monde et de votre vie inspirée par l’Évangile. On prétend qu'il est de plus en plus difficile de transmettre les valeurs chrétiennes aux jeunes d'aujourd'hui.
Et pourtant, savez-vous que plus de la moitié des lecteurs d'Aleteia sont des jeunes de 18 à 35 ans ? C'est pourquoi il est si important que Aleteia demeure un service quotidien, gratuit et accessible à tous. Cependant, un journalisme de qualité a un coût que la publicité est loin de couvrir. Alors, pour qu'Aleteia puisse continuer à transmettre les valeurs chrétiennes au cœur de l'univers digital, votre soutien financier demeure indispensable.
*avec déduction fiscale
Le coin prière
La fête du jour






Top 10
1
I.Media
Mariage homosexuel, pilule, suicide assisté : un texte inédit de ...
2
Jean-Michel Castaing
Les sept grâces à recueillir des sept douleurs de Notre-Dame
3
La rédaction d'Aleteia
Union européenne, vaccination… ce que François a dit dans l’avion...
4
Raphaëlle Coquebert
« Marguerite-Marie Alacoque était une personnalité hors-norme et ...
5
Erick et Sylvie Pétard
Timothée Dhellemmes
[VIDEO] Attentats du 13 novembre : « Nos filles sont avec Dieu et...
6
Cerith Gardiner
Douze dévotions mariales pour douze circonstances de la vie
7
Matthew McConaughey
Dolors Massot
La rencontre qui a changé la vie du héros d’Interstellar
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement